mêler

 

définitions

mêler ​​​ verbe transitif

rare en emploi concret Unir, mettre ensemble (plusieurs choses différentes) de manière à former un tout (opposé à isoler, séparer, trier). ➙ amalgamer, combiner, mélanger. Mêler des substances.
Réunir (des choses abstraites) réellement ou par la pensée.
Mettre en désordre. ➙ brouiller, embrouiller. —  Mêler les cartes. ➙ battre.
Mêler (qqch.) à, avec, ajouter (une chose) à une autre, mettre (une chose) avec une autre, et les confondre. —  Manifester à la fois (des choses différentes, opposées). ➙ allier, joindre. Il mêle la bêtise à l'ignorance.
Mêler (qqn) à : faire participer à. On l'a mêlé à une affaire douteuse.

se mêler ​​​ verbe pronominal

(choses) Être mêlé, mis ensemble. Parfums, senteurs qui se mêlent. ➙ fusionner. Se mêler à, avec : se joindre, s'unir à, pour former un tout.
(personnes) Se joindre à (un ensemble de gens), aller avec eux. Se mêler à un groupe, à la foule.
Se mêler de : s'occuper de (qqch.), notamment lorsqu'on ne le devrait pas. Mêlez-vous de vos affaires !
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mêle

tu mêles

il mêle / elle mêle

nous mêlons

vous mêlez

ils mêlent / elles mêlent

imparfait

je mêlais

tu mêlais

il mêlait / elle mêlait

nous mêlions

vous mêliez

ils mêlaient / elles mêlaient

passé simple

je mêlai

tu mêlas

il mêla / elle mêla

nous mêlâmes

vous mêlâtes

ils mêlèrent / elles mêlèrent

futur simple

je mêlerai

tu mêleras

il mêlera / elle mêlera

nous mêlerons

vous mêlerez

ils mêleront / elles mêleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle n'a à se mêler que de ses propres affaires et non de celles des autres.François Guizot (1787-1874)
Il vivait assez en dehors des affaires, tout en se préparant la réputation d'un homme capable de s'en mêler utilement.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Ce métier-là, il faut le faire en grand ou ne pas s'en mêler : on y perdrait son temps et son argent.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Mais l'eau, loin de les enlever, ne faisait que mêler et étendre davantage les couleurs sur son corps.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Je dois dire que les bombes à fragmentation ne sont pas des mines antipersonnel et que tenter de mêler ces deux dossiers ne rime à rien.Europarl
Les maisons s'éclaircissaient, les champs commençaient à se mêler à la ville, et bientôt il se trouva dans la campagne, gravissant les premières pentes de la colline.Théophile Gautier (1811-1872)
Votre douleur est juste et loin de vous en distraire j'aime à y mêler les miennes.Gaston Maugras (1850-1927)
Mais là encore, c'est un problème qui relève des pays membres et dont les instances communautaires n'ont pas à se mêler.Europarl
On nous accuse de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas, mais nous pouvons aussi ne rien faire.Europarl
Ce sont des êtres charmants, des créatures délicates, qui perdraient leurs grâces et leurs qualités à se mêler des affaires publiques.Charles Turgeon (1855-1934)
Après une longue séparation, les deux frères ne se retrouvaient que pour mêler leurs larmes.Ernest Daudet (1837-1921)
Comment serions-nous assez insensés pour nous mêler de ce qui dépend de circonstances sur lesquelles personne ne peut rien ?Ernest Renan (1823-1892)
Pourquoi faut-il que l'idée de la contrainte qui nous attend vienne se mêler au souvenir délicieux qui m'occupe ?Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Ils ne voulaient point se mêler de la lutte, et ils ordonnèrent à leurs hommes de ne point rompre la paix.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La vie est bien claire, les enfants jouent, les hommes travaillent, et nous ne voyons pas la morale et l'économie politique se mêler à leurs actions.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Les gens de la caravane se levèrent et le peu d'hommes qui en faisaient partie s'en écarta pour se mêler à la foule qui de toutes parts envahissait la place.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Je n'étais pas assez grand seigneur pour trouver un tel emploi honorable ; aussi n'ai-je jamais voulu me mêler des affaires de ce genre.Louis Constant Wairy (1778-1845)
De me mêler des affaires d'autrui pour de l'argent, de faire souvent réussir les plus désespérées, ou du moins de les faire durer dix ans, quinze ans, vingt ans.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Les nuages agités par les vents semblaient se mêler aux étoiles et redoubler les ombres de la nuit.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Non-seulement son ancien seigneur n'a plus le droit de la gouverner, mais il en est arrivé à considérer comme une sorte de dégradation de se mêler de son gouvernement.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESLER » v. act.

Confondre l'un avec l'autre, mettre les choses hors de leur ordre, les brouiller. Tous les élements estoient meslez & confondus dans l'ancien Chaos. L'eau se mesle se confond aisément avec le vin. L'huile ne se mesle point avec les autres liqueurs, elle surnage toûjours. Les cheveux se meslent, quand on manque à les peigner. Ce froment n'est pas pur, il est meslé d'Yvroye, de Nielle, de seigle. On dit qu'on a de la peine à s'enrichir, si l'on ne mesle un peu d'argent d'autruy avec le sien. Ce mot vient du Latin miscere, ou de l'Italien miscolare. Menage.
 
MESLER, se dit aussi, des personnes qui se fourent, qui entrent parmy les autres. Il s'est meslé, dans la foule, je l'ay perdu de veuë. Il n'y a point de si bonne compagnie où il ne se mesle, quelque traistre, quelque ignorant. Dans les batailles on se mesle avec les ennemis.
 
MESLER, signifie aussi, S'accoupler pour la generation. On dit que l'Afrique engendre des monstres, parceque les animaux de differentes especes s'y meslent ensemble.
 
MESLER, se dit figurément en choses morales. Il faut qu'un Magistrat mesle la douceur & la severité dans ses jugements. Il faut qu'un Auteur mesle le solide avec l'agreable dans ses Oeuvres. On dit que dans un Estat les cartes sont bien meslées, quand il y a des guerres civiles, dangereuses & difficiles à appaiser. Corneille a dit élegamment dans les Horaces mesle tes pleurs aux miens, pour dire, prend part à ma douleur.
 
MESLER, se dit aussi en parlant de plusieurs sortes d'actions où on s'applique. Il ne faut point se mesler des affaires d'autruy, sans qu'il le veuille. Il se mesle de plaider, de faire la Medecine. Il faut sçavoir les choses, avant que de se mesler d'en discourir. Cet homme se mesle de plusieurs negoces, de plusieurs intrigues. Ce pere a abandonné son bien à ses enfans, il ne se mesle plus que de faire bonne chere. On l'a mis à la Bastille, parce qu'il s'est meslé de parler. On a taxé à la Chambre de Justice tous ceux qui se sont meslez d'affaires.
 
MESLER, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme qui fait plusieurs mestiers, qui a apris diverses sciences, que c'est un Marchand meslé. On appelle aussi un Factotum, un Jean qui de tout se mesle. On dit aussi aux femmes qui veulent prendre connoissance des affaires des hommes, Meslez vous de filer vostre quenouille. On dit qu'un homme a les dents meslées, lors qu'il est si yvre, qu'il ne peut parler ni desserrer les dents.
 
MESLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020