craquer

 

définitions

craquer ​​​ verbe

verbe intransitif
Produire un bruit sec, bref.
Se déchirer brusquement. Les coutures ont craqué. —  Se casser.
locution, au figuré Plein à craquer : rempli jusqu'aux limites. Salle pleine à craquer. ➙ bondé.
au figuré Ses nerfs ont craqué, il a eu une défaillance nerveuse. —  (sujet : personne) S'effondrer. Elle va craquer.
familier Céder à la tentation. Si tu m'offres un gâteau au chocolat, je craque ! —  Être fortement séduit.
au figuré Être ébranlé, menacer ruine. Ses projets ont craqué. ➙ échouer ; familier capoter.
verbe transitif
Craquer une allumette, l'allumer en la frottant.
Technique Traiter (un produit pétrolier) par craquage.
Informatique Forcer la protection de (un logiciel). ➙ pirater.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je craque

tu craques

il craque / elle craque

nous craquons

vous craquez

ils craquent / elles craquent

imparfait

je craquais

tu craquais

il craquait / elle craquait

nous craquions

vous craquiez

ils craquaient / elles craquaient

passé simple

je craquai

tu craquas

il craqua / elle craqua

nous craquâmes

vous craquâtes

ils craquèrent / elles craquèrent

futur simple

je craquerai

tu craqueras

il craquera / elle craquera

nous craquerons

vous craquerez

ils craqueront / elles craqueront

 

synonymes

craquer

verbe transitif

casser, céder, se déchirer, lâcher, [bas] filer

verbe intransitif

craqueter, grésiller

[sous la dent] croquer

s'effondrer, s'écrouler, disjoncter (familier), péter les plombs, un câble (familier)

[familier] tomber sous le charme, fondre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant je ne fis point craquer d'allumettes et, le plus silencieusement que je pus, je gravis l'escalier et gagnai ma chambre.Gaston Leroux (1868-1927)
Elle tenait tout, arrachant, dans un effort qui tendait sa maigre échine et faisait craquer ses grands bras.Émile Zola (1840-1902)
Le général froissait son gant de daim, faisait craquer son pouce contre son index, rejetait en arrière sa tête résolue.Paul Adam (1862-1920)
Les gentlemen ne craignent pas de faire craquer leurs gants, et les dames font avec leurs petites mains tout le bruit dont elles sont capables.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Cette politique commerciale agressive fait craquer de toutes parts le secteur européen du textile et de l’habillement.Europarl
C'était un homme d'environ quarante-cinq ans, portant de gros favoris noirs, trop bien mis et dont les mains épaisses faisaient craquer les gants gris perle.Émile Gaboriau (1832-1873)
Que de saluts très-bas, que de sourires des dames (d'autres faveurs aussi) au monsieur qui pouvait vous faire craquer les os ?Jules Michelet (1798-1874)
Les voyages sont de longue durée, les camions utilisés sont pleins à craquer et les animaux manquent d’eau, de nourriture et d’air.Europarl
Si vous n'êtes pas assez pressante, je ferai craquer cette porte, et malheur à vous si j'ai besoin de la faire craquer trop souvent !...Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Sa plus rare curiosité est un cimetière ; il est plein, il regorge ; il fait craquer ses murs, il déborde dans la rue.Gustave Flaubert (1821-1880)
Un nouveau coup de vent fit craquer d'autres parties de l'édifice qui s'écroulèrent aussi en moins d'un quart d'heure.George Sand (1804-1876)
Vers minuit, au moment où elle appartenait tout entière au plaisir de sa correspondance, elle entendit le parquet de sa chambre craquer.Paul Féval (1816-1887)
Le grand pignon, encore debout, de la grange, subissant l'action d'une chaleur intense, venait de craquer et, se courbant, menaçait d'écraser quiconque essaierait de passer.George Sand (1804-1876)
J'entendis les pas d'un homme qui marchait au-dessus de ma tête, ses pas firent craquer l'escalier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
D'un geste machinal de fumeur, il le porta près de son oreille et le fit craquer.Maurice Leblanc (1864-1941)
Comment sauraient-ils discerner ce qu'il entre d'art dans une telle sobriété de détails, quand chez eux tout est prétexte à sortir du sujet, à faire craquer le cadre du tableau.Paul Flat (1865-1918)
Nous entendîmes craquer les batteries des carabines, puis les gendarmes s'avancèrent avec leur chef dans la direction du grand canal.Émile Souvestre (1806-1854)
Une fois nous entendîmes craquer une branche si près de nous, que mon père, m'écartant doucement, saisit sa hache et se tint prêt à frapper.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Porthos saisit cette pierre gigantesque à sa base, appuya dessus sa robuste épaule, et donna un coup qui fit craquer cette muraille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La houle travaillait lourdement une de nos hanches, et c'était vraiment pitié, que d'entendre et de sentir sous ses pieds craquer cette puissante membrure.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRAQUER » v. n.

Faire crac, causer un craquement. On a donné la question si forte à ce patient, qu'on entendoit craquer ses os. La menuiserie craque, quand on y a employé du bois trop vert. Ce mot vient de l'Allemand krachen, signifiant la même chose.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020