dent

définitions

dent ​​​ nom féminin

Chacun des organes annexes de la bouche, durs et calcaires, implantés sur le bord libre des deux maxillaires et servant à mâcher. Les 32 dents de l'homme. ➙ dentition ; canine, incisive, molaire, prémolaire ; odonto-. Les dents du haut, du bas. Dents de lait, premières dents destinées à tomber vers l'âge de six ans. Enfant qui fait ses dents, dont les premières dents percent. Dents de sagesse, les quatre troisièmes molaires qui poussent plus tardivement. Des petites dents. ➙ quenotte. De belles dents blanches. Se laver les dents. Brosse à dents. —  Dent cariée, gâtée, creuse. Se curer les dents (➙ cure-dent). N'avoir plus de dents (➙ édenté). Mal, rage de dents. —  Fausses dents. ➙ appareil, prothèse ; bridge, dentier.
(animaux) Les dents d'un chien. ➙ croc. Dents de requin. « Les Dents de la mer » (film de S. Spielberg).
locution (dents humaines) Serrer les dents (de douleur, de colère); au figuré s'apprêter à un dur effort, à supporter une chose désagréable. Claquer* des dents. Grincer* des dents. —  Ne pas desserrer* les dents. Parler entre ses dents, peu distinctement. —  Montrer les dents (comme pour mordre) : menacer. —  Avoir, garder une dent contre qqn, de l'animosité, du ressentiment. Avoir la dent dure : être sévère dans la critique. —  familier Avoir la dent : avoir faim. —  Coup de dent : morsure ; au figuré critique acerbe.
Mordre à belles dents, à pleines dents, vigoureusement. Avoir les dents longues, être ambitieux. Se casser les dents : échouer. Être armé jusqu'aux dents. Être sur les dents, très occupé ; impatient et fébrile. Quand les poules auront des dents : jamais. —  Manger du bout des dents. ➙ chipoter. N'avoir rien à se mettre sous la dent, rien à manger.
(Objet ou forme pointue)
Découpure pointue (➙ dentelé, dentelle). Les dents de la feuille de bouleau.
Élément allongé et pointu. Les dents d'un peigne, d'un râteau, d'une fourchette. —  Les dents d'une scie, d'une roue d'engrenage (➙ denté). —  locution En dents de scie : qui présente des pointes et des creux aigus ; avec irrégularité.
Géographie Sommet (d'une montagne) formant une découpure aiguë. ➙ aiguille, pic.

synonymes

dent nom féminin

quenotte (familier), chaille (argot), chocotte (argot), croc (argot), crochet (argot), domino (argot), ratiche (argot), tabouret (argot)

croc, crochet, canine

cran, denture

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il feignait de ne vouloir que toucher à votre dent et il l'a traîtreusement tirée.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Parmi ces épreuves, une consiste à arracher une dent incisive, l'autre à tatouer le dos ; mais la plus pénible est la dépilation.Ernest Michel (1837-1896)
Le mal de dents mène chez le dentiste, qui vous arrache quelquefois la douleur avec la dent.Henry Murger (1822-1861)
L'homme qui a faim et qui n'a rien à mettre sous la dent s'attaque nécessairement à son semblable.Ernest Michel (1837-1896)
Même si l'énergie solaire doit être encouragée, les modules photovoltaïques contiennent des matériaux au moins aussi nocifs pour l'environnement qu'une brosse à dent électrique.Europarl
J'en ai assez, moi, de me ronger le corps et l'âme et de ne rien avoir à me ficher sous la dent...Jules Lermina (1839-1915)
Un œil poché, une lèvre fendue, une dent déchaussée, quelques contusions et quelques estafilades décident de la victoire.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ils n'avaient rien eu de plus savoureux à se mettre sous la dent que leurs balles, au moment où je les ai quittés.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Celui à qui on arrache une dent, s'en sépare volontiers, parce que la douleur s'en va avec elle.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Mais le vieux chien de cour a la dent mauvaise, il se défend à coups de retenues et on ne le brave guère en face.Paul Bourget (1852-1935)
Il faut tant de colifichets, tant d'atours pour passer à travers un bal sans laisser trop de sa toison sous la dent de la médisance.Pamphile Le May (1837-1918)
Pour l'exciter, du bout des doigts je lui présente l'insecte, je lui mets presque les antennes sous la dent.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je suis le plat... négligé jadis que vous ne seriez pas fâché de vous mettre sous la dent... ce soir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ainsi passe la vie de famille ; jusqu'à présent, ç'a été tout plaisir, et la première dent du cher petit ne l'a pas éprouvé sérieusement.George Sand (1804-1876)
Je réussis enfin à le saisir solidement ; il poussa un cri qui me fit croire que je tenais sous ma dent autre chose que l'étoffe du pantalon.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Longue de douze pieds, cette lance se composait d'une dent de narval fixée à un manche de frêne.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Prix : une dent, un franc cinquante centimes ; deux dents, deux francs ; trois dents, deux francs cinquante.Victor Hugo (1802-1885)
Elle n'est héroïque que par amour, et elle est païenne encore sous la dent du tigre.Jules Lemaître (1853-1914)
S'ils résistaient à la fatigue, comment échapperaient-ils à la faim, à la soif, à la dent des bêtes féroces ?Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Mords dans ta figue, crois-moi ; il n'y a que le premier coup de dent qui coûte.Joseph Vilbort (1829-1911)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DENT » s. f.

Petit os tres-dur enchassé dans des gencives, qui sert aux animaux à mascher, à briser les aliments, & à mordre. Il y a deux rangs de dents dans la bouche des hommes & des animaux terrestres, & de quelques poissons. L'homme a 32. dents à la bouche. Les dents incisoires & trenchantes sont appellées premieres & anterieures, parce qu'elles paroissent les premieres, & couppent les viandes. Les Medecins les appellent aussi gelasines ou riantes, parce qu'elles se descouvrent d'abord en riant. Il y a deux dents canines, que le vulgaire appelle oeuillieres, parce qu'une partie du nerf qui fait mouvoir les yeux y est engagée, d'où vient qu'il fait dangereux de les arracher. Les dents incisoires & canines n'ont qu'une racine ; les autres en ont deux, & quelquefois trois & quatre. Il y a dix dents maschelieres ou molieres. Les dents de derriere s'appellent dents de sagesse, parce qu'elles viennent à 30. ans. Avicenne les appelle les dents du sens & de l'entendement. On tient que les dents sont indomptables au feu & à la flamme, & ne reçoivent point la pointe du burin. Les dents ont leurs veines & arteres, d'où vient que ce sont les seuls os qui croissent aux animaux jusqu'à leur extreme vieillesse. On appelle dents de lait, les premieres dents qui tombent, à la place desquelles il en revient d'autres. Quelques-uns sont nez avec toutes leurs dents, comme Marcus Curius Dentatus, & Cneïus Pampirius Carbo. D'autres n'ont eu qu'une dent continuë tout le long de la mâchoire, comme Pyrrhus Roy des Epirotes, & Prusias fils du Roy de Bythinie. D'autres qui ont eu deux ou trois rangs de dents, comme quelques-uns ont dit d'Hercule. Les dents sont revenuës à quelques-uns en vieillesse. Mentzelius Medecin Allemand dit qu'il a vû un vieillard à Cleves en 1666. âgé de 120. ans, à qui le dents estoient revenuës deux ans auparavant avec grande douleur ; & qu'en même temps il se trouva un Anglois à la Haye à qui pareillement les dents estoient revenuës en sa 118. année. Ce mot est derivé du Latin dens, où on a dit dentes, quasi edentes.
 
On dit qu'on a les dents molles, lors qu'elles ne sont pas avec leur fermeté ordinaire, & lors qu'elles sont agacées par quelque acidité. La maladie des dents c'est la carie qui les pourrit, qui les creuse, qui les fait tomber par pieces. Le mal de dents est seulement une fluxion sur les gencives fort douloureuse. Cette femme a de fausses dents, elle met la nuit ses dents sous sa toillette, elle a des dents postiches. Le frisson fait claquer les dents. On tient que c'est Esculape qui a trouvé le premier le moyen d'arracher les dents. Deschausser les dents. L'Enfer est un lieu de cris & de grincements de dents. Les Poëtes appellent les dents blanches & bien rangées, des dents d'yvoire, des rangs de perles, un beau ratelier de dents. A Cumana vers Mexique les peuples sont curieux d'avoir des dents noires, & tiennent ceux qui les ont blanches pour des effeminez. Aux Indes Orientales ils les rougissent, à cause du betel & de l'areca qu'ils maschent incessamment.
 
A l'égard des animaux, il y a quelques poissons qui ont des dents sur la langue, comme les truittes. La moruë a des dents au fond du gosier : ce sont des pointes en quelque façon pareilles à celles qui sont sur la langue du lion, tournées vers le gosier. Les lamies ont six rangs de dents. Le grand chien de mer qu'on appelle canis carcharias, a quatre ou cinq rangs de dents à chaque maschoire, dont quelques-unes ont un pouce de long, & sont extremement dures, trenchantes & pointuës. Le requiem en a trois rangs, comme aussi le crocodile, lesquelles sont toutes canines, n'ayant ni incisives, ni molaires. Elles sont d'une dureté & d'une blancheur extraordinaire, d'une figure ronde, pointuë & cannelée, comme une colomne dorique, & disposée de telle sorte, qu'il y a autant de plein que de vuide. Aristote a creu qu'il n'y avoit que le scarus qui eût des dents propres à broyer, quoy qu'on en trouve en d'autres poissons. Les seches n'ont point de dents, non plus que les crapauds, & ne laissent pas de mordre. Les viperes & les grenouilles de mer ont deux grandes dents canines, qui sont mobiles, & d'ordinaire couchées, & qui se relevent, quand elles veulent mordre. Les dents du sanglier sont tournées en demi-cercle, & sont à trois pans comme un prisme. On tient que les licornes sont des dents d'un gros poisson. Voyez Licorne. La dent du brochet est venimeuse, & fait partie de sa mâchoire. Les dents d'élephant sont de grosses deffenses pointuës que cet animal porte en dehors, & qui font l'yvoire. Cardan pretend qu'on les peut amollir comme la corne de boeuf.
 
La dent de loup chez les Artisans, est ce qui leur sert à polir leur besogne. On appelle aussi dents de loup, les gros clous qui attachent les poteaux des cloisons. Il faut mettre deux dents de loup à chaque poteau.
 
En termes de Manege, on dit que les dents du cheval marquent son âge. Il a 44. dents, 24. mâchelieres au fond de la bouche, 12. de lait qui sont sur le devant, & quatre qu'on nomme les crocs. On nomme aussi les pinces, les quatre de devant ; les quatre d'aprés sont les mitoyennes ; & les quatre suivantes les coins. On dit qu'un cheval met bas ses dents, qu'il change ses dents, & qu'il a mis ses coins ou ses pinces, quand il pousse ses coins ou ses pinces au lieu de ses premieres dents.
 
En Sculpture on appelle dent de chien, un ciseau fendu par le bout, qui se divise en deux pointes. On l'appelle autrement double pointe.
 
DENT, se dit aussi par ressemblance de plusieurs pointes ou entailleures qui sont inanimées ou faites par art. Les Medecins donnent le nom de dent à la seconde vertebre du cou, à cause de sa figure. On dit qu'un couteau, ou autre ferrement taillant a des dents, quand il est ébreché. Les dents d'une scie, d'un peigne, de serans, d'une rouë de moulin, d'une horloge, d'une lime, d'un rasteau, d'une herse. On dit aussi, les dents d'une clef, en parlant de ces entailleures qui sont dans le panneton ou museau de la clef, & dans lesquelles passent les gardes.
 
On appelle aussi dents de passement, ces petites pointes d'ouvrages qui avancent sur les bords d'un passement.
 
DENT, se dit figurément en Morale. Personne ne se peut garentir des dents de l'envie, de la satyre, des dents serpentines des mesdisants.
 
DENT, se dit proverbialement en plusieurs phrases. Le vin trouble ne casse point les dents. On dit aussi, Arracher une dent à quelqu'un, pour dire, Tirer de luy quelque argent, ou autre chose qu'il est contraint de donner malgré luy. On dit qu'on prendroit aussi-tost la Lune avec les dents, pour dire, qu'une chose est impossible. On dit d'un homme qui a bien faim, qu'il a les dents bien longues ; de celuy qui est pauvre, qu'il n'a pas dequoy mettre sous la dent ; d'un goulu, qu'il mange de toutes ses dents ; qu'il a beau être malade, qu'il n'en perdroit pas un coup de dent ; que ce qu'on luy donne n'est pas pour sa dent creuse. On dit aussi, qu'il n'en cassera que d'une dent, qu'il n'en croquera que d'une dent, pour dire, qu'il ne mangera point de quelque chose, ou qu'il n'obtiendra point ce qu'il pretend. On dit aussi, Avoir une dent de lait contre quelqu'un, ou simplement une dent, pour dire, Avoir quelque ressentiment contre luy. On dit, Monstrer les dents à quelqu'un, pour dire, luy resister en face, luy témoigner qu'on ne le craint pas. On dit aussi, luy parler des grosses dents, pour dire, le menacer. On dit, Malgré luy, malgré ses dents, pour dire, Quelque empêchement qu'il y puisse mettre ou apporter. On dit aussi, Deschirer quelqu'un à belles dents, pour dire, Mesdire cruellement de luy. On dit encore, Parler, murmurer entre ses dents, pour dire, tout bas & sans vouloir être entendu : & on dit, Rire du bout des dents, quand on rit par force & sans en avoir envie. On dit aussi, qu'un homme n'a pas desserré les dents, pour dire, qu'il n'a dit mot. On dit qu'un homme a pris le frein aux dents, le mors aux dents, pour dire, qu'il a fait quelque escapade, qu'il s'est emporté comme font les chevaux, qui ne se laissent pas gouverner par la bride. On le dit aussi de ceux qui sont revenus de leur emportement, & qui s'appliquent à leur devoir. On dit aussi, qu'on est sur les dents, que le grand travail a mis quelqu'un sur les dents, pour dire, qu'il est las & fatigué, qu'il n'en peut plus : & on dit d'un agonisant, qu'il a la mort entre les dents. On dit pour se mocquer d'un Pedant, qu'il est sçavant jusqu'aux dents. Ce proverbe vient de ce qu'autrefois on ne tenoit personne pour sçavant, jusqu'à ce qu'il fût passé Docteur : ce qui ne se faisoit point qu'aprés de fort grands repas, où on exerçoit bien ses dents. Depuis on y a adjousté, qu'il a mangé son Breviaire. On dit d'un Cavalier armé de toutes pieces, qu'il est armé jusqu'aux dents. On dit ironiquement d'une vieille sans dents, qui a perdu toutes ses dents, qu'elle n'a pas une dent en bouche. Au contraire on dit d'un vieillard qui se porte bien, qu'il a encore toutes ses dents, qu'il a de bonnes dents. On dit de celuy qui a quelque dent qui avance plus que les autres, que c'est Geoffroy à la grand'dent ; & de celuy qui est mort, Il y a long-temps qu'il n'a plus mal aux dents. On dit aussi aux enfants, qu'une chose a des dents, qu'elle mord quand on la manie, lors qu'ils sont en danger de se blesser. Ses composez Trident, Curedent, Breschedent, Claquedent, Surdent, Tire-aux-dents, sont à leur ordre.