Email catcher

emporter

définitions

emporter ​​​ verbe transitif

Prendre avec soi et porter hors d'un lieu (qqch. ou qqn qui ne se déplace pas par soi-même ; s'oppose à emmener). J'emporte mes livres. —  au figuré Elle a emporté son secret dans la tombe. —  locution Il ne l'emportera pas au paradis, il n'en profitera pas longtemps ; je me vengerai tôt ou tard.
(sujet : chose) Enlever avec rapidité, violence. ➙ arracher, balayer. Le cyclone a tout emporté sur son passage. locution Autant en emporte le vent : il n'en restera rien (titre français d'un roman de Margaret Mitchell).
(maladie soudaine) Faire mourir. ➙ tuer. Le mal qui l'a emporté.
S'emparer de (qqch.) par la force. ➙ enlever. Les troupes ont emporté la position. —  locution Emporter le morceau, réussir, avoir gain de cause.
(sujet : chose abstraite) Entraîner, pousser avec force.
L'emporter : avoir le dessus, se montrer supérieur. ➙ triompher. La raison a fini par l'emporter sur le fanatisme. ➙ prévaloir.

s'emporter ​​​ verbe pronominal

Se laisser aller à des mouvements de colère, à des actes de violence. Parler calmement, sans s'emporter.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'emporte

tu emportes

il emporte / elle emporte

nous emportons

vous emportez

ils emportent / elles emportent

imparfait

j'emportais

tu emportais

il emportait / elle emportait

nous emportions

vous emportiez

ils emportaient / elles emportaient

passé simple

j'emportai

tu emportas

il emporta / elle emporta

nous emportâmes

vous emportâtes

ils emportèrent / elles emportèrent

futur simple

j'emporterai

tu emporteras

il emportera / elle emportera

nous emporterons

vous emporterez

ils emporteront / elles emporteront

synonymes

s'emporter verbe pronominal

se mettre en colère, avoir la moutarde qui monte au nez, se cabrer, se déchaîner, éclater, se fâcher, fulminer, monter dans les tours, monter sur ses grands chevaux, pester, piquer une colère, prendre la mouche, prendre le mors aux dents, sortir de ses gonds, tempêter, tonner, grimper dans les rideaux (Québec), s'emballer (familier), pogner les nerfs (familier, Québec)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et ne t'emporte pas, comme ça, avant de savoir...Octave Mirbeau (1848-1917)
Elle sera ouverte mais uniquement en extérieur, en vente à emporter et les terrasses fonctionneront en jauge de 50 % de la capacité.Ouest-France, Sonia TREMBLAIS, 15/05/2021
Je la veux toute pour l'emporter à tout jamais dans ma passion.Arsène Houssaye (1815-1896)
Et, sans attendre l'exécution de son ordre, elle m'emporta.Octave Mirbeau (1848-1917)
Laissant rapidement tomber la vente à emporter, qui générait plus de charges que de bénéfices.Ouest-France, 14/05/2021
C'est elle qui emporte mon cœur, qui emporte tout mon être.Émile Zola (1840-1902)
L'accusé aurait alors emporté les clés, puis volé ses papiers, son téléphone et un collier.Ouest-France, 02/02/2021
Leur nouvelle œuvre commune, savoureuse comme un sanglier rôti, va tout emporter sur son passage.Ouest-France, Laurent BEAUVALLET, 24/03/2020
Au milieu des colonnes, les voilà emportés par des bruissements de forêts et des cris d'enfants qui envahissent doucement le sous-sol.Ouest-France, Alice RAYBAUD, 02/08/2018
Il y a eu inflation de la masse à emporter (l'ensemble pèse 4,1 tonnes) et du budget nécessaire (estimé entre 1,3 et 1,6 milliard d'euros).Ouest-France, Philippe Richard, 19/10/2018
Les bactéries pneumococciques sont la principale cause de pneumonie, qui emporte deux millions d'enfants chaque année.Europarl
Même si l’administration américaine a une nouvelle fois causé beaucoup de problèmes jusqu’au dernier moment, le bon sens l’a finalement emporté.Europarl
Il avoit perdu, dans le désert, ce qu'il avoit pu emporter avec lui.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Elle se souvient subitement qu'elle a emporté une paire de jumelles dans ses bagages.Ouest-France, Gaëlle LEGRAND, 11/07/2019
Cela a pour conséquence d'entraîner ce type d'institution vers une dérive où la technocratie l'emporte sur la politique et, au fond, sur la démocratie.Europarl
On ne put l'emporter qu'avec la plus grande peine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le virus étant toujours présent, la restauration se limite aux repas à emporter.Ouest-France, 26/09/2021
Les bouteilles peuvent être emportées si elles ne sont pas terminées.Ouest-France, 19/11/2018
Bref, nous n'avons pas entendu que le citoyen l'emportait sur le client dudit commerce.Europarl
Ce dernier propose des plats à emporter qui rendent bien service aux riverains du quartier.Ouest-France, Catherine LEMESLE, 27/04/2020
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPORTER » v. act.

Porter quelque chose dehors. Emportez ce Livre chez vous pour le voir à vôtre loisir. Emportez ces meubles au grenier.
 
EMPORTER, signifie aussi, Voler, ravir avec violence. Les soldats ont emporté le plus beau & le meilleur de cette maison. Il fuit comme si le Diable l'emportoit. Ce banqueroutier luy a emporté dix mille escus. Les Sergens ont emporté tous ses meubles pour les vendre.
 
EMPORTER, signifie aussi, Entraisner avec soy. Un torrent emporte tout ce qu'il trouve en son chemin. On dit aussi, que la peste emporte les hommes en vingt-quatre heures ; qu'une saignée doit emporter une legere fievre.
 
EMPORTER, signifie aussi, Avoir avantage sur un autre. Pour avoir encheri cette terre de cent francs, il l'a emportée. Cet homme est haut à la main. Il veut tout emporter de haute lutte. Il a emporté l'avantage en ce combat, en cette dispute, en cette partie. Il a emporté sa cause tout d'une voix.
 
On dit aussi, Cela emporte la balance, tant au propre, qu'au figuré, lors qu'il y a un poids, ou un merite plus grand que l'autre.
 
Ne deliberons plus, cette pitié l'emporte.
 
C'est un vers du Cinna.
 
EMPORTER, signifie aussi, Oster, effacer. Le savon, la lescive, emportent toute la crasse & l'ordure du linge. Le jus de citron, le verjus, emportent les taches d'encre, les effacent ; & generalement tous les acides emportent tous les alkalis, parce qu'ils s'en imbibent.
 
EMPORTER, se dit figurément en Morale, de ce qui a quelque suite. La perte d'une bataille emporte la desolation du pays, elle s'en ensuit ordinairement. Voilà une piece decisive qui emporte gain de cause. On dit aussi au Palais, Deffaut emportant profit. On dit aussi, qu'un mot emporte une telle signification, qu'il fait bien entendre la chose.
 
EMPORTER, se dit aussi en parlant des violentes agitations de l'ame. Les gens prompts & coleriques s'emportent dés qu'on les contredit. Ce Predicateur s'est bien emporté contre les vices. Cet Advocat s'est trop emporté en injures, en invectives contre sa partie. Cet homme est fort emporté, quand il est amoureux, ou pris de vin. On dit aussi, qu'un bon Orateur emporte les esprits, qu'il les entraisne à son opinion.
 
EMPORTER, se dit proverbialement en ces phrases. Autant en emporte le vent, pour dire, Ces promesses ne sont pas seures. On dit aussi, qu'un homme emporte la piece, pour dire, qu'il fait des médisances sanglantes & cruelles. On dit aussi, Le plus fort l'emporte, pour dire, que les plus puissants ont toûjours l'avantage. On dit aussi, Emporter une chose à la pointe de l'espée, pour dire, aprés une longue contestation.
 
EMPORTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle un emporté, un estourdi, un furieux, un débauché, celuy qui est dans un grand dereglement de moeurs.
Le coin pédago Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires

Dico en ligne Le Robert évolue en permanence, notamment pour prendre en compte les remarques des enseignants et proposer des contenus conformes aux...

06/01/2022