emporter

 

définitions

emporter ​​​ verbe transitif

Prendre avec soi et porter hors d'un lieu (qqch. ou qqn qui ne se déplace pas par soi-même ; s'oppose à emmener). J'emporte mes livres. —  au figuré Elle a emporté son secret dans la tombe. —  locution Il ne l'emportera pas au paradis, il n'en profitera pas longtemps ; je me vengerai tôt ou tard.
(sujet : chose) Enlever avec rapidité, violence. ➙ arracher, balayer. Le cyclone a tout emporté sur son passage. locution Autant en emporte le vent : il n'en restera rien (titre français d'un roman de Margaret Mitchell).
(maladie soudaine) Faire mourir. ➙ tuer. Le mal qui l'a emporté.
S'emparer de (qqch.) par la force. ➙ enlever. Les troupes ont emporté la position. —  locution Emporter le morceau, réussir, avoir gain de cause.
(sujet : chose abstraite) Entraîner, pousser avec force.
L'emporter : avoir le dessus, se montrer supérieur. ➙ triompher. La raison a fini par l'emporter sur le fanatisme. ➙ prévaloir.

s'emporter ​​​ verbe pronominal

Se laisser aller à des mouvements de colère, à des actes de violence. Parler calmement, sans s'emporter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'emporte

tu emportes

il emporte / elle emporte

nous emportons

vous emportez

ils emportent / elles emportent

imparfait

j'emportais

tu emportais

il emportait / elle emportait

nous emportions

vous emportiez

ils emportaient / elles emportaient

passé simple

j'emportai

tu emportas

il emporta / elle emporta

nous emportâmes

vous emportâtes

ils emportèrent / elles emportèrent

futur simple

j'emporterai

tu emporteras

il emportera / elle emportera

nous emporterons

vous emporterez

ils emporteront / elles emporteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je leur dis : laissez-vous emporter par la concurrence et l'innovation, n'essayez pas d'anticiper ou de miser sur les gagnants car cela ne fonctionne pas.Europarl
Mais bientôt elle renonça aux plaisirs et aux joies du monde, au tourbillon par lequel elle s'était d'abord laissé emporter.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Une poussière épaisse tourbillonnait sur la route et remplissait l'air ; pas le moindre souffle de vent ne s'élevait pour l'emporter.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Elle l'avait souvent entendu parler de cette fronde comme d'un objet des plus précieux, et trouva bon de l'emporter, sous prétexte de garder un souvenir de lui.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Quiconque désire garantir aux travailleurs la possibilité de traverser les frontières européennes doit permettre à ceux-ci d’emporter leurs droits de pension complémentaire sans trop de difficultés.Europarl
Les chasseurs ne demandaient pas mieux que d'en venir aux mains, et se sentaient également certains de l'emporter.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Par conséquent, je le répète, nous avons besoin d'une politique agricole forte et nous devons l'emporter à ce sujet dans le débat budgétaire.Europarl
Ma formation de conseillère sociale m'a appris qu'il est très difficile pour un individu – surtout s'il a une famille – d'emporter ses pénates ailleurs où la culture peut être très différente.Europarl
Lorsque l'interdiction d'emporter des boissons et autres liquides à bord des avions a été introduite, on nous a assuré qu'il s'agissait d'une disposition transitoire.Europarl
Pas de retard, pas d'hésitation, car on ne sait pas si quelque autre ne va pas l'emporter pendant qu'on cherche à prendre son parti.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Devons-nous, sous des masques fleuris d'un sourire emprunté, nous laisser emporter par tous les remous de l'instinct ?Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Bien entendu, je me range également à l'avis que la santé publique doit toujours l'emporter sur les intérêts des marchés.Europarl
Nous verrons ce qui va l’emporter - les belles paroles ou le courage d’accepter ses responsabilités.Europarl
Cela étant, permettez-moi d'en appeler à une certaine prudence afin que nous ne nous laissions pas emporter par nos émotions et que nous ne visions pas trop haut.Europarl
L’objectif ne doit pas être de l’emporter sur nos concurrents à tout prix, et nous ne devons pas laisser ce principe dominer notre réflexion.Europarl
Laissons-nous donc emporter par le vent favorable de la fortune, puisqu'il souffle dans nos voiles !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Quand je me laisse emporter (non pas que j'admette l'avoir fait à cette occasion), je ne lance pas de verres à la tête des gens.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
La protection de l'environnement et de la santé doivent l'emporter sur les intérêts purement commerciaux.Europarl
Je pense que ces problèmes peuvent être atténués et que la tradition séculaire peut l'emporter.Europarl
Bien que les données quantitatives ne doivent jamais l'emporter sur les données qualitatives, elles sont, en soi, très éloquentes.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPORTER » v. act.

Porter quelque chose dehors. Emportez ce Livre chez vous pour le voir à vôtre loisir. Emportez ces meubles au grenier.
 
EMPORTER, signifie aussi, Voler, ravir avec violence. Les soldats ont emporté le plus beau & le meilleur de cette maison. Il fuit comme si le Diable l'emportoit. Ce banqueroutier luy a emporté dix mille escus. Les Sergens ont emporté tous ses meubles pour les vendre.
 
EMPORTER, signifie aussi, Entraisner avec soy. Un torrent emporte tout ce qu'il trouve en son chemin. On dit aussi, que la peste emporte les hommes en vingt-quatre heures ; qu'une saignée doit emporter une legere fievre.
 
EMPORTER, signifie aussi, Avoir avantage sur un autre. Pour avoir encheri cette terre de cent francs, il l'a emportée. Cet homme est haut à la main. Il veut tout emporter de haute lutte. Il a emporté l'avantage en ce combat, en cette dispute, en cette partie. Il a emporté sa cause tout d'une voix.
 
On dit aussi, Cela emporte la balance, tant au propre, qu'au figuré, lors qu'il y a un poids, ou un merite plus grand que l'autre.
 
Ne deliberons plus, cette pitié l'emporte.
 
C'est un vers du Cinna.
 
EMPORTER, signifie aussi, Oster, effacer. Le savon, la lescive, emportent toute la crasse & l'ordure du linge. Le jus de citron, le verjus, emportent les taches d'encre, les effacent ; & generalement tous les acides emportent tous les alkalis, parce qu'ils s'en imbibent.
 
EMPORTER, se dit figurément en Morale, de ce qui a quelque suite. La perte d'une bataille emporte la desolation du pays, elle s'en ensuit ordinairement. Voilà une piece decisive qui emporte gain de cause. On dit aussi au Palais, Deffaut emportant profit. On dit aussi, qu'un mot emporte une telle signification, qu'il fait bien entendre la chose.
 
EMPORTER, se dit aussi en parlant des violentes agitations de l'ame. Les gens prompts & coleriques s'emportent dés qu'on les contredit. Ce Predicateur s'est bien emporté contre les vices. Cet Advocat s'est trop emporté en injures, en invectives contre sa partie. Cet homme est fort emporté, quand il est amoureux, ou pris de vin. On dit aussi, qu'un bon Orateur emporte les esprits, qu'il les entraisne à son opinion.
 
EMPORTER, se dit proverbialement en ces phrases. Autant en emporte le vent, pour dire, Ces promesses ne sont pas seures. On dit aussi, qu'un homme emporte la piece, pour dire, qu'il fait des médisances sanglantes & cruelles. On dit aussi, Le plus fort l'emporte, pour dire, que les plus puissants ont toûjours l'avantage. On dit aussi, Emporter une chose à la pointe de l'espée, pour dire, aprés une longue contestation.
 
EMPORTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle un emporté, un estourdi, un furieux, un débauché, celuy qui est dans un grand dereglement de moeurs.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020