encaisser

 

définitions

encaisser ​​​ verbe transitif

Mettre dans une caisse.
Recevoir, toucher (de l'argent, le montant d'une facture).
familier Recevoir (des coups). Encaisser un direct. —  sans complément Boxeur qui encaisse bien, qui supporte bien les coups.
familier (surtout dans un contexte négatif) Supporter (qqch., qqn). Ne pas pouvoir encaisser qqn. ➙ familier encadrer (1), sentir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'encaisse

tu encaisses

il encaisse / elle encaisse

nous encaissons

vous encaissez

ils encaissent / elles encaissent

imparfait

j'encaissais

tu encaissais

il encaissait / elle encaissait

nous encaissions

vous encaissiez

ils encaissaient / elles encaissaient

passé simple

j'encaissai

tu encaissas

il encaissa / elle encaissa

nous encaissâmes

vous encaissâtes

ils encaissèrent / elles encaissèrent

futur simple

j'encaisserai

tu encaisseras

il encaissera / elle encaissera

nous encaisserons

vous encaisserez

ils encaisseront / elles encaisseront

 

synonymes

encaisser verbe transitif

percevoir, gagner, recevoir, recouvrer, toucher, empocher (familier), ramasser (familier)

[familier] recevoir

[familier] supporter

s'encaisser verbe pronominal

se resserrer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le résultat est que l'on n'arrive à encaisser effectivement que de 3 à 5 % de toutes ces créances.Europarl
Elle existait bien, cependant, quand il s'est agi d'encaisser mes cent mille francs.Léon de Tinseau (1842-1921)
Vous avez tous auprès des gouvernements des actions que nous ne pouvons encaisser.Europarl
Il devait ensuite encaisser et diviser en deux parties égales le montant des recettes.Oscar Méténier (1859-1913)
Notre produit de tondaille nous mit à même de payer toutes nos dépenses et d'encaisser une somme ronde.George Sand (1804-1876)
Il savait les façons de semer, d'arroser, d'encaisser, et celle de chauffer les serres.Eugène Demolder (1862-1919)
Les politiques doivent bien encaisser de petits coups, mais nos finances publiques ne supportent pas les crochets à gauche.Europarl
Non, la grossière machinerie, éhontément peinturlurée de réclames, propre à stupéfier les masses et à encaisser l'argent !Louis Dumure (1860-1933)
C'est un chèque en blanc sur l'avenir dont personne ne sait – ni vous, ni nous, soyons honnêtes – si nous parviendrons à l'encaisser.Europarl
Ne faut-il pas encaisser de beaux billets de mille ?Jean Massart (1865-1925)
La politique oblige à encaisser de bonnes choses, mais également des mauvaises.Europarl
Nous nous contentons de prendre du recul et d'encaisser la critique.Europarl
Quoique ce soit absolument le contraire, rien de plus semblable que de donner mille francs ou de ne pas les encaisser.Honoré de Balzac (1799-1850)
Moins la somme était due, plus il désirait l'encaisser.Honoré de Balzac (1799-1850)
Une fort belle place, si j'en juge par les soixante-quinze mille livres qu'elle fait deux fois l'an encaisser à celui qui en a le brevet.Émile Gaboriau (1832-1873)
Voici un chèque qui vous couvre, que vous ferez encaisser...Alexis Bouvier (1836-1892)
Tous deux se réjouissaient à cette pensée que la vacation leur procurerait un énorme tant pour cent qu'ils n'auraient aucun déplaisir à encaisser.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENCAISSER » verb. act.

Mettre dans une caisse des marchandises.
 
ENCAISSER, signifie aussi, Mettre de l'argent en caisse, à part, soit pour le garder, soit pour le destiner aux frais & advances de quelque entreprise.
 
ENCAISSÉ, ÉE. part. & adj.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020