Email catcher

estomaquer

définitions

estomaquer ​​​ verbe transitif

familier Étonner, surprendre (par qqch. de choquant, d'offensant). Sa conduite a estomaqué tout le monde. ➙ scandaliser.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'estomaque

tu estomaques

il estomaque / elle estomaque

nous estomaquons

vous estomaquez

ils estomaquent / elles estomaquent

imparfait

j'estomaquais

tu estomaquais

il estomaquait / elle estomaquait

nous estomaquions

vous estomaquiez

ils estomaquaient / elles estomaquaient

passé simple

j'estomaquai

tu estomaquas

il estomaqua / elle estomaqua

nous estomaquâmes

vous estomaquâtes

ils estomaquèrent / elles estomaquèrent

futur simple

j'estomaquerai

tu estomaqueras

il estomaquera / elle estomaquera

nous estomaquerons

vous estomaquerez

ils estomaqueront / elles estomaqueront

synonymes

estomaquer verbe transitif

abasourdir, ahurir, ébahir, étonner, suffoquer, épater (familier), époustoufler (familier), sidérer (familier), souffler (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce qui n'aura pas manqué d'estomaquer les promeneurs, en ce mois supposément confiné.Ouest-France, Agnès CLERMONT, 08/11/2020

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTOMAQUER » v. act.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Se scandaliser, s'offenser de ce que quelqu'un dit contre nous. Il y a des gens qui s'estomaquent d'entendre des propositions nouvelles, de nouvelles doctrines qu'ils ne peuvent comprendre. Ce Noble s'est mis en colere, s'est fort estomaqué de ce que le Curé ne luy a pas accordé les droits honorifiques qui luy sont deus.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021