soufflant

 

définitions

soufflant ​​​ , soufflante ​​​ adjectif

Qui sert à souffler. Radiateur soufflant.
familier Qui coupe le souffle. ➙ étonnant.
 

synonymes

soufflant, soufflante adjectif

stupéfiant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les chevaux, au fond de leurs stalles, tournaient la tête, soufflant plus fort, inquiets de ce bruit de lutte qu'ils avaient entendu derrière eux.Émile Zola (1840-1902)
Accrochée des deux mains à la rampe, soutenue par deux locataires, elle a descendu les six étages, degré par degré, soufflant et geignant.Victor Tissot (1845-1917)
Au fond de tous ces linges, on la sentait pas plus grosse qu'un oiseau malade, ébouriffé et soufflant dans ses plumes.Émile Zola (1840-1902)
Elle mangeait toujours, elle dévorait goulûment son pain trempé de ses larmes, soufflant très-fort, le menton convulsé.Émile Zola (1840-1902)
Et ils sortirent, les hommes devant, la fille derrière, soufflant la chandelle, donnant un tour de clef.Émile Zola (1840-1902)
Le maréchal et son ouvrier, l'un soufflant la forge, l'autre battant le fer, jetaient sur le mur de grandes ombres brusques...Alain-Fournier (1886-1914)
Les bourreaux, les ayant ramassées, se dirigèrent vers un brasier que deux eunuques activaient en soufflant.Judith Gautier (1845-1917)
Dans le couloir, la porte rembourrée s'ouvrit et retomba, soufflant jusqu'au foyer une tempête d'applaudissements.Émile Zola (1840-1902)
Puis, le vent ressurgit, ayant changé sa route, et soufflant vers un autre coin du ciel.Victor Segalen (1878-1919)
Suant et soufflant, notre homme opéra son entrée dans la résidence du gouverneur par une porte qui ouvrait sur une des dépendances.Joseph Marmette (1844-1895)
Dès qu'ils l'avaient avalée, ils se frappaient avec la main sur la gorge et poussaient en soufflant un son tremblant et inarticulé qu'ils terminaient par un roulement avec les lèvres.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Pourtant, elle ne se pressait pas, jouant avec lui, soufflant des rires dans son oreille velue, s'amusant des frissons qui passaient sur son épaisse figure.Émile Zola (1840-1902)
À la nuit tombante, le cheval rentra seul, renâclant et soufflant, tremblant d'épouvanté, les étriers battant ses flancs haletants et ruisselants de sueur...Émile Gaboriau (1832-1873)
Un homme était là, à dix pas, tirant une vache au bout d'une corde, courbé en deux, soufflant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais lui, tout à son affaire, soufflant de lassitude, organisait son travail, sans écouter personne.Émile Zola (1840-1902)
Dehors, un vent d'orage s'était levé, soufflant de grandes poussières noires, qui aveuglaient le monde et grésillaient dans les poêles de friture.Émile Zola (1840-1902)
Mais qui donc annonçait ainsi les chuchotements de l'invisible, que voulaient faire d'elle les forces ignorées, soufflant de l'au-delà et flottant dans l'air ?Émile Zola (1840-1902)
Il ne s'arrêta point d'écrire à ma venue et, suant, soufflant, la poitrine à l'air, il acheva son article ; puis, il posa sa plume et me fit signe de parler.Anatole France (1844-1924)
Les chevaux marchaient d'un pas égal, soufflant avec force et agitant la tête pour chasser les mouches.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quinze jours durant, le vent, soufflant du nord, retint au port cette multitude d'hommes et de barques.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUFFLANT, ANTE » adj.

Qui souffle. Les vents du Nord & du Midy soufflants les uns contre les autres exciterent une cruelle tempeste.
Vidéos La redingote, par Karim Duval La redingote, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020