fadaise

 

définitions

fadaise ​​​ nom féminin

Propos plat, sot ou insignifiant. ➙ baliverne, niaiserie.
Chose insignifiante, dépourvue d'intérêt.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le jeune homme comprit qu'il était indispensable de lui dire quelque chose à l'oreille, une fadaise, une galanterie, n'importe quoi.Victor Hugo (1802-1885)
Le colonel eût voulu répondre ; mais, ne trouvant qu'une fadaise, il se contenta d'un signe de main pour dire qu'il écoutait.Hector Malot (1830-1907)
Une fadaise me vint sur les lèvres ; elle la devina et l'arrêta d'un geste moqueur.Hector Malot (1830-1907)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FADAISE » subst. fem.

Chose fade, de neant, sottise, bagatelle. C'est une grande fadaise d'ajoûter foy à tous les conteurs de nouvelles. cet Auteur a rempli son livre de mille fadaises.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020