faraud

 

définitions

faraud ​​​ , faraude ​​​ nom et adjectif

vieilli Personne qui affecte maladroitement l'élégance, qui cherche à se faire valoir. ➙ fanfaron, fat.
adjectif Un air faraud.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son majo s'appelle le faraud, son transtévérin s'appelle le faubourien,son hammal s'appelle le fort de la halle, son lazzarone s'appelle la pègre, son cockney s'appelle le gandin.Victor Hugo (1802-1885)
Et savez-vous ce qu'il m'a répondu, car c'est étonnant comme il devient faraud !Paul Féval (1816-1887)
Il pouvait avoir été, en son temps, un beau gars faraud, un coq de village, comme la légende en courait encore.Daniel Lesueur (1854-1921)
J'attends le jeune faraud et le jeune négociant, et bien d'autres.Isabelle de Charrière (1740-1805)
C'est ce jour-là que nous avons levé l'ancre, après que ce faraud d'amiral français nous a eu passés en revue.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Faraud, qui n'avait point d'épée, s'y prit autrement.Édouard Corbière (1793-1875)
Il n'est pas vif pourtant à la manœuvre ; c'est dommage, car il est bien espalmé et bien faraud, ce coquin-là !Édouard Corbière (1793-1875)
Le meunier, dans nos petits poèmes, est volontiers un homme à bonnes fortunes, un peu faraud, beau marjolin et faisant grande fricassée de cœurs.Anatole France (1844-1924)
L'individu qui venait prendre de mes nouvelles, de sa part, ne pourrait-il pas être un groom, tout comme ce grand faraud avec son fouet ?...Paul Bourget (1852-1935)
Faraud, malgré sa réclusion forcée dans son nouveau grade, n'avait jamais cessé, au reste, d'être commensal du poste.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020