grognon

définitions

grognon ​​​ , grognonne ​​​ adjectif et nom

Qui a l'habitude de grogner, qui est d'une humeur maussade, désagréable. ➙ bougon, grincheux. Une enfant grognon. —  Un air grognon. —  au féminin Grognon ou grognonne. —  nom Un vieux grognon. ➙ ronchon, grincheux.

synonymes

grognon adjectif et nom

acariâtre, grincheux, pleurnicheur, bougon (familier), râleur (familier), rouspéteur (familier), bougonneux (Québec)

mécontent, boudeur, maussade, morose, renfrogné, ronchon (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En un mot, je serai un parfait merle blanc, un véritable écrivain excentrique, fêté, choyé, admiré, envié, mais complètement grognon et insupportable.Alfred de Musset (1810-1857)
Emporte ça, et à dîner ne m'apporte pas un air grognon ; je n'aime pas cela.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Quand l'air grognon persistait, il arrangeait les bouteilles sur la table, y appuyant un journal pour se faire un paravent et ne pas voir.Judith Gautier (1845-1917)
Grognon ne la regarda ni ne la remercia ; elle se fit guinder sur le beau cheval : elle ressemblait à un paquet de linge sale.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Grognon, il boutonnait son habit d'uniforme, quand la cour de l'hôtel fut envahie par une horde tumultueuse.Paul Adam (1862-1920)
Le résultat de ce traitement qui dura pendant six mois au moins, fut, comme on pouvait bien le croire, de me rendre grognon, triste et maussade.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il devient de plus en plus grognon et, par suite, sa compagnie est de moins en moins agréable.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Vous n'avez pas oublié ce jour où de nouveau ce petit air grognon et ces réponses... maussades revinrent.Hector Bernier (1886-1947)
Ainsi ses jolis enfants, si soignés par elle, ne tomberaient pas dans les mains d'un prêtre sale et grognon.Stendhal (1783-1842)
Son air grognon avait aussi disparu, il souriait avec la grâce parfaite du temps passé, et nous avions tous les trois l'air de nager dans la béatitude.Henry Gréville (1842-1902)
Grognon mit la main dans la sienne ; ils sortirent ensemble de la riche cave, dont elle lui donna la clef.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
D'une part, mon état de chien fidèle et parfois grognon auprès de ma princesse ; de l'autre, une petite sotte d'aventure pour passer le temps et prendre patience.George Sand (1804-1876)
J'ai remarqué un de ces petits garçons, qui a une grosse tête, une figure renfrognée et un caractère grognon.Jules Girardin (1832-1888)
La seconde dame, d'un certain âge, richement vêtue, petite, trapue, l'air rébarbatif et grognon, m'inspira au premier coup d'œil une profonde antipathie : c'était ma grand'mère maternelle.Judith Gautier (1845-1917)
Il s'éloigna des ministres avec une sorte d'affectation, prit l'air très grognon, dit à peine un mot pendant le dîner et eut soin de laisser remarquer sa maussaderie.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
A part ça et là un éclat de jovialité, presque aussi pesante que sa colère, elle vivait dans une sorte de gronderie taciturne et de silence grognon.Victor Hugo (1802-1885)
La portière monte ; c'est une petite femme de cinquante ans, à l'air grognon et maussade, qui parle avec prétention et s'est fait un, dictionnaire particulier.Paul de Kock (1793-1871)
Mais le vin que je prends par les pores et qui est grognon me dit que vous êtes trop jeunes.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Grognon, chagrine de n'avoir pas réussi avec l'écheveau de fil, envoya quérir la fée, et la chargea de reproches.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Mais j'espère que votre tante restera souvent dans sa chambre, et puis aussi que ce n'est pas une vieille grognon.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GROGNEUX, EUSE » adj.

Celuy qui grogne, qui murmure tout bas, qui fait la mine & qui tesmoigne du chagrin.
Le dessous des mots À table ! À table !

Le contenu de nos assiettes ne ressemble pas à celui qu’ont connu nos grands-parents. Depuis soixante ans, de nouveaux aliments, de nouvelles habitudes apparaissent et changent imperceptiblement notre quotidien et nos manières de vivre.

Marie-Hélène Drivaud 08/12/2020