halte

définitions

halte ​​​ nom féminin et interjection

Temps d'arrêt consacré au repos, au cours d'une marche, d'un voyage. Faire halte quelque part.
Lieu où l'on fait halte. ➙ escale, étape. Une halte de routiers.
interjection Halte ! : commandement par lequel on ordonne à qqn de s'arrêter. Section, halte ! —  au figuré Dire halte à la guerre. —  Halte-là ! (pour enjoindre à un suspect de s'arrêter). ➙ qui-vive.

synonymes

halte nom féminin

pause, arrêt, interruption, relâche, répit, trêve

escale, étape

halte !

stop !, assez !

faire halte

s'arrêter, stationner, se planter (familier), [brusquement] caler, piler, stopper

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Parrhasios fit halte un instant aux pieds d'une adolescente élancée, dont la longue forme blanche était une harmonie.Pierre Louÿs (1870-1925)
La halte fut gaie ; les commencements de route, où chacun est alerte et reposé, sont toujours joyeux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Notre troisième halte est au bout de ce steppe, au bord d'un torrent, à l'entrée d'un grand village, dans une maison-de-thé.Pierre Loti (1850-1923)
Au bout d'une longue marche en route droite, nous fîmes de nouveau halte, après avoir traversé une voie ferrée.Louis Dumure (1860-1933)
Les natifs épiaient nos mouvements avec tant de persistance, que nous étions obligés de faire halte à chaque instant pour leur donner une volée de mousquets.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il se produit peu, sort rarement de la tente et y passe tout le temps de la halte.Eugène Fromentin (1820-1876)
Lorsqu'on ne craignit plus d'être atteint par l'ennemi, le président ordonna une halte pour laisser souffler les chevaux.Gustave Aimard (1818-1883)
Sur les bords de la route avaient fait halte plusieurs bataillons, avec leur suite de voitures et de bêtes de trait.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Après une courte marche, nous fîmes halte sur un petit plateau élevé et nous préparâmes à y passer la nuit.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Là, nous fîmes notre première halte ; nous allumâmes nos feux, nous préparâmes nos lits et notre souper.Paul de La Gironière (1797-1862)
Profitant d'une halte, quelques officiers désirèrent aller visiter le tombeau, qui était, paraît-il, assez pittoresquement situé.Louis Dumure (1860-1933)
Notre conviction a puisé une force extrême dans chaque halte que nous venons de faire sur les rivages du nord-ouest.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
On sonna une seule fois très-fortement de la trompe, afin qu'on sût au loin qu'on pouvait trouver le noble prince à la halte.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Profitant d'une halte de relais, mon camarade courut du côté des fleurs et en rapporta un énorme bouquet ; c'étaient des lauriers-roses d'une fraîcheur et d'un éclat incomparables.Théophile Gautier (1811-1872)
Instruit de cette halte si inopportune, je lui envoyai ordre sur ordre de venir me joindre.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il fallut faire vingt et une lieues le premier jour avec notre pesant fardeau sur le dos ; rien qu'une halte d'une demi-heure !Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Plus souvent on emportait ses provisions et on faisait halte dans quelque pré herbu où il y avait de l'ombre et une eau courante.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je me livre à une halte savante, afin de tromper l'ennemi, et puis je m'achemine vers notre sixième à pas de loup.Louis Reybaud (1799-1879)
Arrivée à une quinzaine de pas des voyageurs, les deux troupes firent halte, semblant se mesurer de l'œil et se préparer mutuellement au combat.Gustave Aimard (1818-1883)
Au bout de trois heures de marche, le cortége atteignit un bouquet d'oliviers et de grenadiers, et l'infante témoigna le désir de faire une halte.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALTE » subst. fem.

Arrest ou pause que font les gens de guerre en marchant. Il y avoit tant de defilés, qu'il falloit faire alte à tous momens. Ce mot, selon quelques-uns, vient de l'Italien alto, à cause que l'on tient les piques hautes dés que les troupes sont arrestées. Les autres veulent qu'il vienne de l'Allemand halten, signifiant la même chose, qui peut venir aussi de l'Italien.

Définition de « HALTE » adv.

Terme de Guerre. C'est une pause que font les trouppes dans leur marche. Dans les lieux coupez, & où il y a des defilés, il faut souvent faire halte. on a fait faire halte à l'armée pour la delasser. Quelques-uns derivent ce mot de halitus, parce qu'on fait halte pour reprendre vent & haleine ; d'autres de alto, parce que dans les haltes on tient les piques hautes. D'autres disent que c'est un mot Allemand, car on dit halten en même signification.
 
HALTE, se dit par extension, quand on s'arreste en faisant quelque chemin. Faisons un peu halte en cet endroit pour faire repaistre nos chevaux. la Procession a fait halte en un tel endroit.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 15/09/2021