répugnant

 

définitions

répugnant ​​​ , répugnante ​​​ adjectif

Qui inspire de la répugnance (physique). ➙ dégoûtant, écœurant, repoussant. Une maison d'une saleté répugnante.
Qui inspire de la répugnance, au plan intellectuel ou moral. ➙ abject, ignoble. Un individu répugnant.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais un soulèvement de son être protestait, sans indignation contre les autres, répugnant simplement aux choses salissantes et déraisonnables.Émile Zola (1840-1902)
Donc si je n'avais peur de devenir très faible, j'avalerais encore moins que ce que j'avale, tellement c'est répugnant.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
La pâte insalivée (comme disent les historiens de ce répugnant breuvage) est mélangée à une décoction de feuilles de maïs, dans laquelle on la fait bouillir.Eugène Muller (1826-1913)
Praslin ne sera député qu'en 1839, à contre-cœur d'ailleurs, sa nonchalance répugnant à l'effort, et la concession, qu'il est prêt à faire, ne rétablit pas le calme dans le ménage.Albert Savine (1859-1927)
Pourtant, de temps en temps, on nous parle d'un cas si répugnant qu'il faut bien avouer que nous n'avons pas encore tout entendu.Europarl
Suis-je donc un répugnant cancrelat qui vous eût mordu au lieu d'aider à votre bonheur ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
On l'eût difficilement deviné devant ce visage répugnant, devant cette silhouette que l'obésité, par un symbole opportun, rapprochait de la futaille.Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais, dans ce milieu de fleurs et de parfums, cela n'était ni répugnant, ni terrible.Octave Mirbeau (1848-1917)
Un jour, le chef, plus répugnant que jamais, et marchant comme un homme fou, les yeux lourds, le visage rouge, a crié quelques mots sans suite.Victor Segalen (1878-1919)
A chaque instant, il sentait le répugnant contact d'animaux immondes, qui fuyaient sous ses pas.Michel Zévaco (1860-1918)
Il écrit alors, lui qui n'a rien vu, quelque roman brutal et répugnant, d'ailleurs faux comme un jeton, qui a parfois deux éditions.Jules Lemaître (1853-1914)
Malheur à moi si je ne pouvais rire de votre étonnement et s'il me fallait avaler tout ce que vos écuelles contiennent de répugnant !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
La pauvre femme, répugnant à recevoir de la terre sur la face, demanda un mouchoir au bourreau, qui le lui donna avant de jeter la terre.Jules Michelet (1798-1874)
La force individuelle ainsi égarée provoque l'opposition de toutes les autres forces analogues, lesquelles, répugnant au mal par leur nature, repoussent l'injustice et la châtient.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tout travail est assez répugnant de sa nature, pour qu'on ait le droit de demander où il mène.Frédéric Bastiat (1801-1850)
C'étaient des services qu'elle se montrait heureuse de lui rendre, répugnant pourtant à se dévêtir, blessée de ce métier de modèle, maintenant qu'elle était sa femme.Émile Zola (1840-1902)
Vicieuse jusque dans les moelles, son vice n'avait rien de répugnant, à force d'être gai, ingénu, naturel.Octave Mirbeau (1848-1917)
L'ivrognerie est pour moi le plus répugnant des vices, et devant un homme ivre j'éprouve à la fois le dégoût, une affreuse tristesse et la colère.Félix Nadar (1820-1910)
Cependant, elle hésita pendant deux jours, répugnant à cette démarche pour des raisons qu'elle n'aurait pu dire.Émile Zola (1840-1902)
Alors, elle se faisait une hideuse peinture de ce que la débauche offre de plus répugnant.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPUGNANT, ANTE » adj.

Contraire, opposé. Il ne faut point admettre cette proposition, qui est repugnante à la foy, ou à la raison.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020