Email catcher

vil

Définition

Définition de vil ​​​ , vile ​​​ adjectif

littéraire Qui inspire le mépris, qui est sans dignité, sans courage ou sans loyauté. ➙ indigne, lâche, méprisable. Vil courtisan, vil flatteur. Action vile. ➙ vilenie.
À vil prix : à très bas prix.

Synonymes

Synonymes de vil, vile adjectif

abject, affreux, bas, corrompu, dépravé, ignoble, impur, indigne, infâme, innommable, lâche, méprisable, mesquin, misérable, petit, répugnant, servile

[vieux] de basse condition, de rien

Exemples

Phrases avec le mot vil

Dans un tel récit, nous aurons à la fois des personnages hommes de bien et des personnages vils auxquels le poète donnera la parole.Revue de Métaphysique et de Morale, 2013, Catherine Collobert (Cairn.info)
Après refroidissement, vous obtenez un lingot d'or qui est de poids similaire à votre morceau de métal vil.Ça m'intéresse, 07/12/2019, « Comment changer soi-même le plomb en or »
Changer de vils métaux en or était devenu l'objet d'une passion presque générale.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
A partir de décembre, la vile déploie un système de caméras de vidéo-surveillance.Ouest-France, 29/11/2016
Son regard bleu toujours tourné vers l'horizon, il a surmonté les épreuves les plus tragiques et dépassé les calomnies les plus viles.Ouest-France, Jeanne Emmanuelle Hutin, 11/04/2021
L'arrivée se fait à l'hôtel de vile où un village de course les accueille avec une réconfortante galette saucisse.Ouest-France, 06/11/2019
Elle doit passer aussi par l'équation délicate entre les parties noble et vile de l'activité, et par l'articulation subtile du visible et de l'invisible.Sociologies Pratiques, 2015, Yanita Andonova (Cairn.info)
Une opportunité en réalité pour le challenger français qui en a profité pour racheter des projets à vil prix.Capital, 27/07/2021, « Neoen, la pépite française des énergies renouvelables »
À vil prix, mais en exigeant un paiement en liquide.Ouest-France, 08/04/2015
Dans mon vil calcul, je supposai qu'elle fixait sur ma couronne de comte le regard que j'attachais sur ses millions.Daniel Lesueur (1854-1921)
Des forces plus viles encore sont à l' ?œuvre dans les coulisses de ce conflit.Europarl
La trentenaire, d'abord naïve et apeurée, se révèlera une vile stratège, aussi égoïste que violente, en quête de respect et de pouvoir.Ouest-France, Thomas LABORDE, 19/06/2016
Cette structure verticale qui assimile le vil au bas se retrouve dans les produits mêmes excrétés par le corps.Ethnologie française, 2011, Gilles Raveneau (Cairn.info)
Et comme du vil bétail, ils attendaient le bourreau allemand qui devait les mener à l'abattoir.Revue d'histoire de la Shoah, 1998, Yehoshua Perle (Cairn.info)
À l'époque, la presse est davantage porteuse d'opinions et de viles railleries que d'informations.Ça m'intéresse, 07/10/2021, « Lanceurs d'alerte : quand la presse dénonce des complots d’état »
Comme l'ont montré les historiens, le financier n'était pas un homme nouveau, issu des couches sociales les plus viles.Revue historique, 2015, Joël Félix (Cairn.info)
Boisdon père aimait bien un peu l'argent, non par vile estime du métal, mais bien plutôt pour les jouissances matérielles qu'il procure.Joseph Marmette (1844-1895)
En effet, bien que certains sites soient inaccessibles du public, ceux-ci représentent des espaces de nature repères au cœur de la vile.Sciences Eaux & Territoires pour tous, 2017, Anne Pruvôt (Cairn.info)
L'espèce de jalousie que j'ai maintenant n'est pas vile et soupçonneuse ; elle est triste et résignée ; oh !George Sand (1804-1876)
Des professionnels prompts à refourguer à vil prix la marchandise ?Ouest-France, Pierre WADOUX, 15/05/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VIL, ILE adj.

Bas, abject, qui fait des laschetez. C'est une ame vile & basse. C'est un vil esclave. Cet homme est un esprit vil & mercenaire, qui ne fait rien pour rien. Il n'a guere de coeur, d'embrasser une profession si vile. Dans le Droit on appelle les Procureurs la plus vile des professions, dans la Loy 4. au Digeste, De Decurionibus, servilis & infamissima vilitas.
 
VIL, se dit aussi du prix des marchandises, quand elles sont à bon marché. Il fait bon vivre en ce pays-là, tout y est à vil prix.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.