Email catcher

jeter

définitions

jeter ​​​ | ​​​ verbe transitif

Envoyer (qqch.) à quelque distance de soi.
Lancer. Jeter une pierre. au figuré Il nous jette à la tête son érudition, il en fait étalage d'une manière déplaisante. locution, familier N'en jetez plus (la cour est pleine) : cela suffit, assez.
(vers le bas) Jeter qqch. par la fenêtre. Jeter l'ancre.
Disposer, établir dans l'espace, d'un point à un autre. Jeter une passerelle sur un fossé.
Établir, poser. Jeter les bases d'une société.
Abandonner, rejeter comme encombrant ou inutile. Vieux papiers bons à jeter. Jeter qqch. à la poubelle. ➙ mettre.
familier Se faire jeter : se faire rejeter, exclure, renvoyer.
Déposer, mettre avec vivacité ou sans soin. Jeter ses clés sur la table. Jeter les dés. familier S'en jeter un (verre), s'en jeter un derrière la cravate : boire qqch.
Disposer rapidement. Jeter une nappe sur une table. au figuré, au participe passé Une idée jetée sur le papier, notée rapidement.
Répandre. Jeter de l'ombre sur qqch. au figuré Jeter l'effroi. ➙ semer. Jeter un froid.
Diriger (une partie du corps). Elle lui jeta ses bras autour du cou.
Faire sortir de soi. ➙ émettre. Jeter un cri. Diamants qui jettent mille feux. familier En jeter (plein la vue) : faire forte impression. Ça en jette !
Pousser, diriger avec force. Jeter qqn dehors, le mettre à la porte. Jeter qqn en prison. Jeter bas, à bas, à terre : faire tomber brutalement.
au figuré ➙ plonger. Jeter qqn dans le désarroi.

se jeter ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Sauter, se laisser choir. Se jeter à l'eau ; au figuré prendre soudainement une décision audacieuse. Se jeter par la fenêtre.
Aller d'un mouvement précipité. ➙ s'élancer, se précipiter. Se jeter dans les bras de qqn. Se jeter sur la nourriture.
au figuré S'engager avec fougue, sans mesurer les risques. Se jeter dans la bagarre.
(cours d'eau) Déverser ses eaux. Les rivières qui se jettent dans la Seine.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je jette

tu jettes

il jette / elle jette

nous jetons

vous jetez

ils jettent / elles jettent

imparfait

je jetais

tu jetais

il jetait / elle jetait

nous jetions

vous jetiez

ils jetaient / elles jetaient

passé simple

je jetai

tu jetas

il jeta / elle jeta

nous jetâmes

vous jetâtes

ils jetèrent / elles jetèrent

futur simple

je jetterai

tu jetteras

il jettera / elle jettera

nous jetterons

vous jetterez

ils jetteront / elles jetteront

synonymes

jeter verbe transitif

jeter par la fenêtre

défenestrer

gaspiller, dilapider, dissiper, prodiguer (littéraire)

jeter la pierre à

accuser, attaquer, blâmer, incriminer

en jeter

[familier] impressionner, éblouir, en imposer à, faire impression à, intimider, bluffer (familier), en mettre plein la vue à (familier), épater (familier), souffler (familier), taper dans l'œil de (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celui jugé le plus facile par les participants : ne pas jeter ses restes.Ouest-France, 16/10/2019
Pourquoi les jeter si l'on peut faire plaisir à quelqu'un en les lui offrant ?Géo, 24/08/2016, « Le message caché des cigognes »
Il a banni de son entreprise les pots plastiques à jeter, et s'oriente vers le bio.Ouest-France, 05/11/2019
Au propriétaire de prévoir un petit sac qu'il pourra jeter dans une des poubelles du bourg.Ouest-France, 08/03/2021
Ce qui nous a conduits à jeter un autre regard sur la portée de nos actions et nos relations avec les autres.Communication & langages, 2011, Bernard Schiele (Cairn.info)
Il suffit de jeter un coup d'œil sur les chiffres pour en avoir le tournis.Capital, 07/03/2018, « Lunettes, appareils dentaires... optez pour le low-cost de qualité »
Ce qui nous amené à jeter un nouvel éclairage sur la manière dont la notion d'identité a été définie dans leur culture patriarcale d'origine.Clio. Femmes, Genre, Histoire, 2019, Yanick Lahens (Cairn.info)
Mais il n'y a pas non plus l'envie de jeter tout le travail réalisé depuis plusieurs années.Capital, 26/06/2020, « Réforme des retraites : ces mesures qui pourraient revenir et… »
D'un point de vue opérationnel, un tel postulat revient peut-être à jeter une bouteille à la mer en espérant qu'elle apporte une réponse.Association la Revue nouvelle, 2021, Xavier Dupret (Cairn.info)
Et c'est ce qui m'a empêchée de me jeter à l'eau...Paul Mahalin (1838-1899)
Plus question, évidemment, de la faire à l'eau de mer, ni même d'y jeter n'importe quel poisson.Ça m'intéresse, 09/12/2016, « La bouillabaisse, c'est pas de la tarte ! »
Le premier, qui venait de jeter des cailloux sur une voiture, est maîtrisé avec difficulté.Ouest-France, 02/06/2021
Elle compose avec des formes d'appréhension singulières qui contribuent à jeter le trouble dans les représentations cartographiques des modèles de dispersion.Revue d'anthropologie des connaissances, 2018, François-Joseph Daniel (Cairn.info)
Il ne faut jamais jeter d'accumulateurs usagés dans une poubelle classique.Géo, 15/05/2017, « Accumulateurs : pourquoi leur collecte est-elle un geste écologique ? »
Cette modélisation permet également de jeter une lumière spécifique et nouvelle sur le financement des infrastructures et en particulier sur le partenariat public-privé.Économie et Prévision, 2006, Joël Maurice(*), Emile Quinet(**), Alain Sauvant(***) (Cairn.info)
Car oui, ces courageux vont se jeter dans l'eau pour un dernier bain de l'année.Ouest-France, 30/12/2019
Faut-il retirer les bouchons des bouteilles en plastique avant de les jeter ?Ça m'intéresse, 27/08/2020, « La face cachée de l'industrie des eaux pétillantes »
Le permettre reviendrait à jeter le bébé avec l'eau du bain.Europarl
Certains lots ont déjà été vendus, les consommateurs sont invités à les jeter ou les ramener en magasin pour se faire rembourser.Ouest-France, 26/03/2021
Elle cache la clé dans sa bouche et prévoit de la jeter dans le puits.Champ Psychosomatique, 2007, Anny Bonnin (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JETTER » v. act.

Pousser au loin avec effort, ou de bras, ou de machines. On jette une pierre avec la main, avec une fronde. les Anciens jettoient des pierres & des dards avec des machines qu'ils appelloient balistes & catapultes. les cendres de ceux qu'on brusle sont jettées au vent. Si on bouche un tonneau de vin qui bout, il jette ses fonds. la tempeste a jetté ce navire contre les rochers.
 
JETTER, signifie simplement, Pousser ou remuer sans faire un grand effort. Jetter les dez hors du cornet. jetter les cartes sur la table. jetter une piece en l'air en joüant à croix pile. il faut jetter la terre de son costé, quand on se retranche. il s'est jetté sur le lit pour se reposer.
 
JETTER, signifie aussi, Abattre, renverser. Ce luitteur a jetté son homme par terre à force de corps. on l'a jetté sur le carreau d'un coup d'espée. il faut jetter par terre, abattre ce bastiment.
 
JETTER, signifie encore, Rebuter, delaisser, mettre dehors de ses mains, soit par mespris, soit par necessité, soit par colere. La Police oblige à jetter les viandes corrompuës à la voirie. la tempeste oblige les Marchands de jetter leurs marchandises dans la mer. ces paroles estoient capables de le faire jetter par les fenestres.
 
JETTER, signifie aussi, Pousser quelque chose hors de soy. Le mont Gibel jette des feux, des flammes, de la cendre, des pierres ponces. cette source, cette fonteine jette de l'eau gros comme le bras. la tristesse fait jetter des larmes, des soûpirs. les flots agitez, les feuilles de laurier, le poil d'un chat jettent des estincelles de feu. ce diamant jette un grand éclat. un ver luisant jette la nuit de la lumiere.
 
JETTER, se dit aussi en parlant de quelque mouvement de sa personne. Un enfant se jette au cou de sa mere pour la carresser. ce brave se jette à corps perdu dans le peril, dans la meslée. un soldat se jette asprement sur le butin ; un goinfre sur le meilleur plat qu'il trouve. ce jeune homme s'est jetté dans un Couvent, dans la devotion : cet autre s'est jetté dans la desbauche, dans le jeu. On dit aussi, qu'un homme se jette à la teste de l'autre, quand il le presse de le recevoir à son service à quelques conditions que ce soit. On dit aussi, Se jetter aux genoux, aux pieds de quelqu'un pour en obtenir quelque grace, pour implorer sa clemence ; se jetter entre ses bras pour obtenir sa protection.
 
JETTER, se dit figurément en Morale en plusieurs significations. On dit, qu'un homme a jetté quelques paroles d'une affaire, pour dire, qu'il a fait quelques propositions de son chef sur une chose, pour sçavoir le sentiment de ceux avec qui il la faut resoudre. On dit d'un homme qui a fait un reproche à un autre de quelque faute qu'il avoit commise, qu'il luy a jetté cela au nez. On dit qu'il a jetté les fondements d'un grand Empire, d'une grande Monarchie, d'une grande Secte, quand il en a fait l'establissement. On dit, qu'un homme jette feu & flammes, pour dire, qu'il est fort animé : qu'il a tout jetté son feu, son venin, lors qu'il a deschargé sa colere, qu'il a dit tout le mal qu'il sçavoit de son ennemi : qu'il a jetté la division, la discorde dans une famille, dans l'Estat, pour dire, qu'il y a excité des querelles, des dissentions. On dit aussi, qu'il a jetté tout son feu sur le papier, pour dire, qu'il a escrit dans son premier entousiasme, ou qu'il a mis plusieurs invectives par escrit. On dit aussi, qu'on jette des oeuillades de pitié, de tendresse, d'amour, de bienveillance, pour dire, qu'on tesmoigne par ses regards qu'on est touché de quelqu'un de ses sentiments.
 
En termes de Marine, on dit, Jetter l'ancre, quand on aborde à un port, à une rade ; & qu'on veut arrester le navire. Jetter la sonde ou le plomb, quand on veut sçavoir la hauteur de l'eau, ou s'il y a fond. On dit aussi, Jetter le filet, quand on veut prendre du poisson. On dit aussi, qu'un cap, une pointe de terre se jette bien avant en mer, pour dire, qu'elle y avance beaucoup.
 
En termes de Guerre, on dit, Jetter du secours dans une place, y jetter des hommes, des munitions, quand on y en fait entrer malgré les ennemis qui la bloquent, ou qui l'assiegent. On dit, Jetter les armes, quand on se rend, quand on s'enfuit. On jette des grenades, des bombes, des carcasses avec la main, avec des mortiers. On dit aussi, Se jetter dans un parti, pour dire, Embrasser sa deffense.
 
En termes d'Arithmetique, Jetter signifie, Calculer, supputer. Ce Marchand sçait fort bien jetter à la plume & aux jettons.
 
En Medecine, Jetter se dit des playes, des ulceres qui suppurent, qui font sortir de mauvaises humeurs. Cette playe jette du pus. ce cauterre a jetté son escarre. cet enfant est galeux, c'est qu'il jette sa gourme. On le dit aussi des chevaux. On dit encore, Il jette du sable par la verge. il a jetté des vers par le fondement, par la bouche.
 
En Jurisprudence, on appelle Jetter un devolut, pour dire, Impetrer en Cour de Rome la provision d'un Benefice qu'on pretend vacquer par l'incapacité de la personne, ou la nullité du titre du Titulaire. Jetter une excommunication, pour dire, la publier, la fulminer. Jetter des bans d'un mariage, pour dire, en faire les annonces au prosne. Jetter des lots, pour dire, Voir par le sort à qui chacun des lots d'un partage qu'on a fait pourra escheoir.
 
En Agriculture, on dit que les arbres jettent, lors qu'ils poussent des bourgeons, des sions ; qu'ils jettent beaucoup de bois, quand ils sont touffus. On dit aussi, que les mouches jettent, quand d'un vieil essaim il en sort un de nouvelles.
 
En termes de Venerie, on dit qu'un cerf jette sa teste, lors qu'il muë, que son bois tombe : ce qui luy arrive en Fevrier ou en Mars.
 
En Fauconnerie, on dit Jetter un oiseau du poing, quand on donne l'oiseau aprés la proye qui fuit : ce qu'on appelle aussi voler à la toise. A l'égard des autours on dit les lascher.
 
En Fonderie ou Moulure on appelle Jetter, Faire couler le metail, ou autre chose liquefiée dans le moule qui est preparé pour cela. Il a jetté cette statuë en bronze, en sable. on jette le fer fondu en des lingotieres pour faire la gueuse. cet ouvrier jette fort bien en cire, fait bien ressembler les personnes. Et on dit en general d'une chose dont le travail est long, qu'elle ne se jette pas en moule.
 
JETTER, se dit proverbialement en ces phrases. Il a jetté le froc aux orties, pour dire, Il a quitté le Couvent, il est devenu apostat. On luy a jetté le chat aux jambes, pour dire, On l'a accusé, on l'a rendu responsable d'une faute que les autres avoient faite. On dit aussi, Jetter des marguerites devant les pourceaux, pour dire, Faire voir de belles choses à ceux qui ne s'y connoissent point, qui ne s'en soucient point. On dit aussi, Jetter de la poudre aux yeux de quelqu'un, pour dire, l'esblouïr, luy faire paroistre une chose plus belle qu'elle n'est en effet. On dit aussi d'un bon mesnager, qu'il ne jette pas son bien par les fenestres, qu'il ne jette pas les espaules de mouton toutes rosties. On dit, Jetter le manche aprés la cognée, lors qu'on desespere d'une affaire, & qu'on a du despit de ce que les commencements n'en ont pas esté heureux. On dit aussi, Jetter de l'huile sur le feu, pour dire, Animer encore ceux qui sont desja en colere. On dit d'une chose où on a quelques pretentions, qu'on n'en jetteroit pas sa part aux chiens. On dit, Se jetter sur la fripperie de quelqu'un, pour dire, l'outrager ou de fait, ou de paroles. On dit aussi d'un miserable, d'un homme qui n'a point de support, que tout le monde luy jette la pierre, l'accuse, le maltraitte. On dit aussi, qu'il faut jetter un os à quelqu'un, quand on luy fait part de quelque profit dans une affaire à laquelle il peut faire quelque obstacle. On dit, qu'on a jetté son coussinet sur une chose, pour dire, qu'on a regardé qu'une chose convient, & qu'on fait ses efforts pour l'obtenir.
Drôles d'expressions C'est de la daube C'est de la daube

D'où vient la mauvaise réputation de ce plat de viande cuit à l’étouffée ?

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 26/01/2022