malicieux

 

définitions

malicieux ​​​ , malicieuse ​​​ adjectif et nom

vieux Méchant, mauvais. ➙ malin (I, 1), malfaisant.
moderne Qui s'amuse, rit volontiers aux dépens d'autrui. ➙ espiègle, spirituel, taquin. Une enfant malicieuse. —  nom C'est un petit malicieux.
Un sourire, un regard malicieux. ➙ narquois.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut savoir que celui-ci, cruel et malicieux, tigre-singe, mettait son bonheur dans les vexations les plus fantasques et dans les supplices.Jules Michelet (1798-1874)
Il avoit assez d'esprit et faisoit assez bien de mechans vers ; d'ailleurs homme d'honneur en aucune façon, malicieux comme un vieil singe et envieux comme un chien.Paul Scarron (1610-1660)
Si parfois il les laisse faire, souvent aussi, malicieux, sournois, il les atteint, se venge, charmé de noyer un pilote plus que d'engloutir deux vaisseaux.Jules Michelet (1798-1874)
Il vit dans sa physionomie une sorte de défi malicieux porté par la plus parfaite candeur à sa cupidité.George Sand (1804-1876)
Elle écoutait, dans le vide et dans le silence, les propos déshonorants, les commentaires malicieux, les rires de la petite ville.Honoré de Balzac (1799-1850)
Son caractère mobile, malicieux, superficiel, ne se prêtait pas à l'austérité d'une dévotion sérieuse, et, quand la cour prenait des attitudes un peu claustrales, elle s'y sentait dépaysée.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Il vous faudra comparaître devant le tribunal, affronter les regards malicieux, parler en face de tout ce monde, raconter publiquement cette triste scène du wagon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Avant de commencer, la reine me jeta un regard de reproche, à la fois très bon, un peu malicieux, et parfaitement sûr de lui-même.Pierre Loti (1850-1923)
Les malveillants ou seulement les malicieux voudraient bien ici que nous prissions de ce voyage quelque ombrage ou du moins quelque humeur.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le gros homme qui nous reçut nous décocha, dès l'entrée, un petit coup d'œil malicieux.Arnould Galopin (1863-1934)
Cet enfant, âgé de neuf ou dix ans, avait l'air sournois et malicieux, avec une physionomie très intelligente ; ses vêtements en haillons annonçaient la misère la plus sordide.Paul Lacroix (1806-1884)
Foncièrement bonne femme, ennemie des discours malicieux, j'avais toujours un sourire de commande aux ordres de tous ses bons mots.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Tu ne sais pas quel mauvais diable je fais, chenapan, fainéant, pochard, paillard, bavard, étourdi, entêté, goinfre, malicieux, querelleux, songe-creux, colérique, lunatique, diseur de billevesées.Romain Rolland (1866-1944)
Chez cet être l'expression était mixte et disparate ; les yeux éteints démentaient la parole cassante ou, réciproquement, la voix sourde et larmoyante contredisait l'éclair dur et malicieux des prunelles grises.Georges Eekhoud (1854-1927)
C'était bien le moyen de lui délier promptement la langue ; le malicieux bonhomme l'avait prévu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Avec cela une large face rosée, qu'encadrait un floconnement blond d'une barbe déjà fournie, de petits yeux bleus malicieux, et un air de grand gosse.Paul Bourget (1852-1935)
Pour comble, bien que la dame baissât modestement les yeux, elle ne laissait pas d'avoir sur les lèvres un gai et malicieux sourire.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
A la vérité, il y prenoit bien de la peine, et avec tout cela, le monde étoit si malicieux que de ne les vouloir pas trouver belles.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
La jeune fille ne dissimulait pas le malicieux plaisir de ses cils sombres, qui clignotaient aux paroles du capitaine.Paul Adam (1862-1920)
Serait-ce une coquette qui s'était fait un malicieux plaisir de se jouer de sa tendresse ?Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALICIEUX, EUSE » adj.

Qui est plein de malice. On le dit sur tout des enfans. C'est un enfant malicieux qui prend plaisir à faire niche à ses compagnons. C'est un esprit malicieux qui tâche à picquer les gens par quelque trait offençant.
 
On dit proverbialement, Il est malicieux comme un vieux singe, à cause que ces animaux se plaisent à faire du mal.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020