espiègle

 

définitions

espiègle ​​​ adjectif et nom

(enfant) Vif et malicieux, sans méchanceté. ➙ coquin, turbulent. Un enfant espiègle. ➙ polisson. —  Une réflexion espiègle, malicieuse. —  nom C'est une petite espiègle. ➙ diablotin.
 

synonymes

espiègle adjectif

malicieux, coquin, facétieux, gamin, malin, mutin, polisson, taquin, turbulent, arsouille (Belgique), fripon (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ses cheveux châtains frisottaient autour de son front blanc ; ses yeux hardis et clairs pétillaient de malice, et une jeune moustache ombrageait sa bouche espiègle.André Theuriet (1833-1907)
Eugénie avait paru très-espiègle à sa mère, qui pour elle avait redoublé d'attention et de sévérité.Honoré de Balzac (1799-1850)
On croit que je vais y chercher ce que je dirai le soir pour paraître espiègle et folâtre.Jules Vallès (1832-1885)
Il était d'une taille gigantesque, fort comme un taureau, capricieux comme une chèvre, et espiègle comme un singe.Claudius Ferrand (1868-1930)
Elle fut donc un peu déconcertée lorsqu'au lieu de l'espiègle enfant couleur de rose qu'elle rêvait déjà, elle vit une jeune personne pâle, mélancolique et très interdite.George Sand (1804-1876)
Ses parents ont trouvé cela admirable, et cru la fille charmante, parce qu'elle est vive, hardie, qu'elle parle beaucoup et vite, et qu'elle passait pour une petite espiègle.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Une fois, à l'improviste, ayant touché les tisons, elle l'a cru voir qui se roulait, l'espiègle, dans les étincelles.Jules Michelet (1798-1874)
La petite, animée par cette verve, lui répondit avec toute la malice, avec toute la finesse espiègle qui germaient en elle.Guy de Maupassant (1850-1893)
Vassale indocile, espiègle, insolente ; élégante comme une dona, belle parleuse aussi, folle d'amour et ne le cachant guère.Jules Janin (1804-1874)
Renée, effarouchée par ce tutoiement dans le vestiaire plein de valets, lui lança un coup d'œil d'espiègle reproche.Daniel Lesueur (1854-1921)
La veuve le regarda boire d'un air espiègle qui ne lui allait point encore trop mal.Paul Féval (1816-1887)
Elle allait lentement, la tête penchée, de ce petit air espiègle que je connaissais si bien.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Parmi les étudiants du monastère, il s'en trouvait un, doué d'une force prodigieuse et renommé pour son caractère espiègle et méchant.Claudius Ferrand (1868-1930)
Figure-toi l'être le plus insolent, le plus poltron, le plus espiègle, le plus gourmand, le plus extravagant.Albert le Roy (1856-1905)
Une fille qui aime redevient enfant, espiègle et gamine ; une veuve, dans le même cas, retourne aux pudeurs et aux timidités de la jeune fille.Octave Uzanne (1851-1931)
Devenue moins factice, espiègle naturellement, gentille indiciblement, elle babillait, folâtrait, cajolait, enveloppait d'une tendresse à fleur d'âme.Hector Bernier (1886-1947)
C'était un page à la tournure leste, au regard vif, au sourire espiègle et déterminé.Amédée Achard (1814-1875)
Souvent une jeune fille espiègle, aux yeux noirs, saisissant de sa main blanche des gâteaux ou des fruits, les jetait au peuple.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le vin espiègle et vivant étincelle dans les coupes qui tremblent dans les grosses mains noires.Michel Corday (1869-1937)
Elle se réveilla sous une forme tout à fait inattendue : on devint anodin, diable à l'eau de rose, c'est-à-dire franchement espiègle, sans esprit de révolte, sans rupture avec le devoir.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPIEGLE » adj. m. & f.

Eveillé, subtil, frippon. C'est une legere injure qu'on dit aux enfans qui sont un peu malins ou libertins. Ce garçon est un petit espiegle, il a fait un tour d'espiegle. Ce mot vient d'un mot Alleman qui signifie miroir, qui sert de titre à un petit Roman où on descrit plusieurs tours de malice & de fripponnerie.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020