panique

définitions

panique ​​​ adjectif et nom féminin

adjectif Qui trouble subitement et violemment l'esprit. Peur panique.
nom féminin Terreur extrême et soudaine, souvent collective. ➙ effroi, épouvante.
familier Affolement. On va être en retard, c'est la panique !

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le danger est qu'une préoccupation légitime peut parfois se transformer en « panique morale » obstinément démesurée par rapport à l'étendue du problème.Europarl
Mais, vers neuf heures et demie, des nouvelles si désastreuses se répandirent de tous côtés, apportées on ne savait par qui, ni d'où, que ce fut une panique irrésistible.Émile Gaboriau (1832-1873)
La foule se précipitait, un coup de panique soufflait, ce vent de peur et de pitié qui ameute brusquement une rue.Émile Zola (1840-1902)
Cependant, tandis qu'il était désespéré de se voir si mal secondé, les jacobins, qui ignoraient la défection des siens, furent saisis d'une terreur panique, et abandonnèrent leur club.Adolphe Thiers (1797-1877)
Personne n'attend de règles ou de règlements ad hoc qui sont dictés par la panique.Europarl
Un chant de coq venait de la basse-cour, un vacarme grandissait, des battements d'ailes, des grognements, des cris rauques, toute une panique de bêtes effarouchées.Émile Zola (1840-1902)
Depuis qu'ils avaient vu, à deux reprises, des gendarmes et des dragons, les habitants s'agitaient, affolés de panique.Émile Zola (1840-1902)
Regrouper les objectifs 3 et 4 pour ne miser que sur la formation et la reconversion professionnelle, relève à nos yeux d'un acte de panique.Europarl
Cette panique généralisée a été entretenue par les médias, souvent incapables de fournir des informations fiables.Europarl
Quelque régiment avait dû se débarrasser là, serré de trop près, dans un coup de panique.Émile Zola (1840-1902)
La défaite des plus tenaces partisans du terroir, des meilleurs, parmi les blousiers, ébranle, affole le reste de la population ; la panique se propage de clocher en clocher.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les réguliers veulent se défendre ; ils sont cinq mille contre cinq cents ; mais la panique de la foule les entrave, les ahurit, et finit par les gagner eux-mêmes.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ce régiment, ayant peu d'ensemble alors, mais depuis devenu très-bon, s'abandonna à une terreur panique et se mit à fuir.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Dans cette panique, il fit une comédie inutile qui l'avilissait seulement : il communia, fit ses pâques.Jules Michelet (1798-1874)
Mais, au travers de cette campagne éclatante sous le grand soleil d'août, la panique soufflait plus affolée à chaque heure, depuis la veille.Émile Zola (1840-1902)
Et voici que, tout d'un coup, cette nouvelle panique passa sur elle pour achever de la terrasser.Paul Bourget (1852-1935)
C'est un moment critique, mais aucune panique ne se produit, aucun désordre, aucun faux mouvement.René Bazin (1853-1932)
Ces communications ont provoqué une panique chez les consommateurs, ce qui a entraîné un effondrement du marché de la viande bovine.Europarl
Lorsque l’on est en état de panique, les chiffres s’embrouillent dans notre esprit.Europarl
J'attends maintenant de voir quelle société pharmaceutique s'avancera et dira qu'elle détient un traitement pour cette maladie, déclenchant donc une autre vague de panique.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANIQUE » adj. m. & f.

Qui ne se dit qu'en cette phrase : Terreur ou frayeur panique, c'est à dire, sans sujet, sans cause legitime. Les armées entieres ont fui quelquefois par des terreurs paniques, sans qu'on les attaquast. On gaste les enfants, en leur mettant dans l'esprit mille terreurs paniques. Cette façon de parler est fondée sur ce qu'on dit que Pan, au rapport de Polienus en ses Stratagemes, a esté l'un des Capitaines de Bacchus, lequel mit en deroute les ennemis par le moyen du grand bruit qu'il fit faire à ses soldats qui combattoient dans une vallée, où il avoit observé qu'il y avoit plusieurs échos, ce qui fit croire qu'ils étoient en bien plus grand nombre, desorte que les ennemis s'enfuirent sans combattre : ce qui a fait appeller toutes les frayeurs malfondées, terreurs paniques : ce qui a donné aussi lieu à la fable qui dit que la Nymphe Echo a été aimée du Dieu Pan.
 
PANIQUE, ou Panis, est aussi une espece de bled. En Latin panicum.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 09/09/2021