Email catcher

terreur

Définition

Définition de terreur ​​​ nom féminin

Peur extrême qui bouleverse, paralyse. ➙ effroi, épouvante, frayeur. Une terreur affreuse. Être muet, glacé de terreur. Inspirer de la terreur à qqn. ➙ terrifier, terroriser. La terreur de, inspirée par. au pluriel Terreurs nocturnes de l'enfant. ➙ angoisse, cauchemar.
Peur collective qu'on fait régner dans une population, un groupe pour briser sa résistance ; régime fondé sur l'emploi de l'arbitraire imposé et de la violence. ➙ terrorisme. Gouverner par la terreur.
(avec un complément) Être ou chose qui inspire une grande peur. Ce chien est la terreur des voisins.
sans complément, familier Il joue les terreurs. ➙ dur.

Synonymes

Synonymes de terreur nom féminin

effroi, angoisse, crainte, épouvante, frayeur, horreur, panique, peur bleue, frousse (familier), trouille (familier), affres (littéraire)

terrorisme, intimidation

dur, bandit, fripouille, vaurien, frappe (familier)

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot terreur

Dans bon nombre de systèmes, la problématique se focalise bien souvent au niveau d'un conflit entre la terreur de l'abandon et la terreur de l'intimité.Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseau, 2001, Stéphan Hendrick (Cairn.info)
Dans la langue commune, en effet, et indépendamment de la terreur officielle, la substitution ne se limite pas à l'euphémisme.Commentaire, 2012, Louis Martinez (Cairn.info)
Connu jusqu'aux années 1990 pour ses télés bas de gamme, ses téléphones en forme de brique et ses frigos peu fiables, le groupe est devenu aujourd'hui la terreur du high-tech.Capital, 19/09/2014, « Samsung, ex-poissonnier, roi du high-tech »
Ils ont donc un réflexe de sursaut protecteur, amplifié par le fait que la cause de leur terreur ait atterri sournoisement et silencieusement dans leur environnement immédiat.Ça m'intéresse, 27/12/2020, « Pourquoi les chats ont-ils peur des concombres ? »
Dans une dizaine de villes, des jeunes déguisés en clown sèment la terreur.Ça m'intéresse, 06/12/2019, « Pourquoi croit-on aux rumeurs ? »
Alors que vous vous baignez tranquillement dans une mer calme sous un soleil brûlant, un cri déchire l'horizon et sème la terreur sur la plage.Ouest-France, 11/08/2018
D'un côté, c'est une chance : ils n'ont pas connu la terreur révolutionnaire.Cahiers philosophiques, 2009, Patrick Vignoles (Cairn.info)
Ne cédons pas à la terreur que ces lâches veulent imposer.Ouest-France, 18/10/2020
Malgré une réputation de terreur des mers, deux barracudas ont eu la mauvaise idée de croiser la ligne de traîne.Ouest-France, 03/02/2016
D'abord, nous essaierons de montrer au cours de notre analyse que la relation entre terreur et loi est indissociable du processus d'élaboration constitutionnelle.Diogène, 2005, Ranabir Samaddar (Cairn.info)
Toute nation qui s'abandonne elle-même, par terreur des éléments qu'elle contient dans ses flancs, est une nation perdue.Jules Claretie (1840-1913)
Ces terreurs sont de toutes les époques agitées.George Sand (1804-1876)
La terreur la plus profonde régnait dans la maison.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous entendons défendre la liberté d'expression, les droits du théâtre et la mission qui est la nôtre face à cette terreur.Ouest-France, Benoit LE BRETON, 25/10/2011
Le personnage est en proie à des nuits cauchemardesques, la terreur s'installe via une entité invisible qui se nourrit de sa vie durant son sommeil !Ouest-France, 08/04/2013
Il répand la peur et la menace de la terreur.Europarl
La terreur finissait par nous enlever tout sentiment.Georges Eekhoud (1854-1927)
Cette fois-ci, les formes qu'elle revêt sont différentes, deux en particulier : la terreur et l'immigration.Le débat, 2008, Bernard Lewis (Cairn.info)
Donc la terreur fait un lien entre réel et imaginaire.TOPIQUE, 2002, Radu Clit (Cairn.info)
Destiné à transformer les terreurs de la nuit en rire.Ouest-France, 14/10/2013
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TERREUR s. f.

Grand effroy, passion de l'ame causée par la presence d'un objet affreux, épouvantable. Les grands Conquerans ont gagné des Provinces par la simple terreur de leur nom, de leurs armes. Aristote disoit que la Tragedie devoit causer la terreur, ou la compassion. Les plus braves sont quelquefois sujets à des terreurs paniques, à des épouvantes mal fondées. La cruauté des supplices n'a pas été capable de donner de la terreur aux Martyrs.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.