Email catcher

ployer

définitions

ployer ​​​ verbe

verbe transitif littéraire Plier, tordre en abaissant. ➙ courber. Ployer les genoux, les plier, étant debout. ➙ fléchir. —  pronominal Les herbes se ployaient sous le vent.
verbe intransitif
Se courber, se déformer sous une force. ➙ céder, fléchir. Ses jambes ployèrent sous lui. ➙ faiblir.
au figuré, littéraire Céder à une force. ➙ fléchir. Ployer sous le joug.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ploie

tu ploies

il ploie / elle ploie

nous ployons

vous ployez

ils ploient / elles ploient

imparfait

je ployais

tu ployais

il ployait / elle ployait

nous ployions

vous ployiez

ils ployaient / elles ployaient

passé simple

je ployai

tu ployas

il ploya / elle ploya

nous ployâmes

vous ployâtes

ils ployèrent / elles ployèrent

futur simple

je ploierai

tu ploieras

il ploiera / elle ploiera

nous ploierons

vous ploierez

ils ploieront / elles ploieront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ployait sous le poids des années mais c'est toujours le cœur léger qu'il partageait connaissances et anecdotes.Ouest-France, 05/05/2021
Si vous levez la tête, vous les verrez battre des ailes et ployer sous le vent.Ouest-France, Fabienne RICHARD, 06/05/2017
Une opération nécessaire pour ployer le bois et l'adapter à la forme voulue.Ouest-France, Jean-Marie LE PROVOST, 15/02/2019
C'est le moyen de fléchir sans ployer, de plier sans se rompre, de mettre à l'abri ce qu'on a de forces en réserve.Ouest-France, 28/10/2020
Dans l'embrasure, à ma droite, une jeune femme appuyait son coude ganté à la draperie de velours grenat ployée sur la balustrade.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Sa longue silhouette ne ploie pas, malgré le poids sur ses épaules.Ouest-France, Angélique CLÉRET, 14/01/2021
On en voit de toutes les tailles, toutes les couleurs, qui font ployer les branches.Ouest-France, 22/03/2018
On voit les avirons ployer et se détendre comme des ressorts.Marc Elder (1884-1933)
Lève-toi, pauvre matelot ; lève-toi, secoue tes membres engourdis, ploie ton hamac et cours aux roulements du tambour.Eugène Sue (1804-1857)
Aucun consommateur, aucun acteur économique ne ploierait sous un tel impôt, qui rapporterait plus de 40 milliards sur sept ans.Europarl
Ces pays ploient sous le poids croissant de l'intérêt.Europarl
Ployant ou cassant sous le poids de flocons abondants et collants, des arbres et des câbles électriques sont tombés sur la chaussée.Ouest-France, 15/11/2019
Soudain, l'impensable : dans une immense gerbe de flammes, le squelette en bois de la flèche ploie et s'effondre, chutant du haut de ses trente mètres.Ouest-France, Pascal SIMON, 28/07/2019
Il sent que les hommes et lui-même oscillent et ploient ainsi que des arbustes sans tuteur.Marc Elder (1884-1933)
Branches d'arbres qui ploient sous la neige, autant de quads que de voitures et beaucoup de piétons dans les bourgs.Ouest-France, Fabienne RICHARD, 03/12/2010
Les flammes dévorent en effet l'intérieur, avalant le plancher de l'étage et faisant ployer la toiture en son milieu.Ouest-France, 21/06/2017
Et leur lit s'émeut comme une mer soulevée, ploie et murmure, semble lui-même animé, joyeux, car sur lui le délirant mystère d'amour s'accomplit.Guy de Maupassant (1850-1893)
On sentait chaque feuille qui ployait sous le poids de la perle humide, et cela faisait du bien.René Boylesve (1867-1926)
En fin de compte, nous trouvions naturel que les rayons de nos supermarchés soient surchargés et ploient sous le poids des marchandises 24 heures sur 24.Europarl
Comme le chêne orgueilleux de la fable, il devait rompre et ne pas ployer.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLIER, ou Ployer » v. act. & n.

Mettre en ligne courbe, ou en angle une chose qui est en ligne droite. Il faut plier le corps pour faire la reverence, s'incliner. Le coude en se pliant fait plusieurs sortes d'angles. On plie des branches pour faire des berceaux. Tant plus un arc se plie, & tant plus il fait d'effort. Le bois vert & jeune se plie aisément. Cette planche de sapin est trop foible, elle plie. Les épées qui plient sont les meilleures. On observe de dire plier à l'égard du linge & des estoffes, & ployer à l'égard du bois, du fer & autres corps qui se ployent avec force & violence. On dit ployer sous le faix ou fardeau.
 
On appelle aussi en termes de Blason, plié, ce qui est simplement courbé. Il portoit d'or au chevron plié de gueules.
 
PLIÉ, se dit aussi des oiseaux qui n'étendent pas leurs aîles, & sur tout des aigles qu'on appelle au vol plié.
 
PLIER, signifie, Mettre en un ou plusieurs doubles, faire quantité de plis. Il y a bien de l'art à plier du linge, des estoffes fort proprement. Les Anciens ignoroient la maniere de bien plier les lettres. Plier une tapisserie, des lits, des habits. On plie les voiles, quand on ne veut pas avancer en mer.
 
PLIER, se dit aussi de ceux qui décampent, qui demesnagent. Il faut plier bagage. On a plié les tentes. On dit aussi d'un domestique qu'on chasse, d'un homme qui se meurt, qu'ils s'en vont plier bagage.
 
PLIER, se dit figurément en choses morales. L'esprit d'un jeune homme se plie comme l'on veut. Ce Ministre plie sous le faix des affaires, il en est accablé. On dit plier les genoux devant les idoles, pour dire, les adorer ; devant le Veau d'or, pour dire, adorer un favori.
 
PLIER, signifie aussi, Ceder, reculer, ne resister pas. L'aile droite de cette armée a plié d'abord. Toute l'Asie a plie sous le joug, sous les forces Ottomanes.
 
On dit proverbialement, qu'il vaut mieux plier que rompre, pour dire, qu'il vaut mieux obeïr que de se faire maltraiter par un plus puissant. On appelle plier la toilette, quand on emporte d'un logis le linge, les habits, & autres meubles qui se peuvent prendre facilement : ce qui se dit particulierement des filous qui pillent les filles de joye.
Drôles d'expressions Être comme un coq en pâte Être comme un coq en pâte

Le roi de la basse-cour n’est pas devenu le totem des Français par hasard.

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 21/12/2021