quille

 

définitions

quille ​​​ nom féminin

Chacun des rouleaux de bois qu'on dispose debout pour les renverser avec une boule lancée à la main. Un jeu de quilles. ➙ bowling.
familier Jambe.
argot militaire Fin du service militaire. ➙ classe. —  argot Sortie de prison.

quille ​​​ nom féminin

Pièce située à la partie inférieure d'un bateau, dans l'axe de la longueur, et qui sert à l'équilibrer.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elles fuient, parfois déjaugées de l'avant, montrant la quille et leurs dessous brillants de coaltar ; parfois tombant au creux d'une montagne d'eau qui masque l'horizon.Marc Elder (1884-1933)
L'extrémité inférieure de son étrave et environ les deux tiers de sa quille s'y trouvaient profondément encastrés.Jules Verne (1828-1905)
A peine parvenue à la mer, la pirogue coule, s'enfonce et disparaît presque sous les flots que sa quille vient d'entr'ouvrir.Édouard Corbière (1793-1875)
La barque fut saisie à la quille par le flot, aux parois par l'ouragan et partit comme la pierre lancée d'une fronde.Marcel Schwob (1867-1905)
La quille s'était engravée dans le sable, et, comme les saillies du rocher rompaient la vague, l'eau était moins turbulente à cet endroit qu'ailleurs.Théophile Gautier (1811-1872)
Déjà, à la clarté de la lune, on pouvait voir flotter autour du bâtiment une partie de la fausse quille et du doublage.Jules Verne (1828-1905)
Il n'y avait pas une pièce de la membrure qui fût intacte, pas une pièce de la quille qui fût entière.Jules Verne (1828-1905)
Cette voile fut placée sous la quille du vaisseau, et fut d'un effet salutaire pendant un instant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À la fin, comme si notre présence lui eût fait prendre son parti, il piqua droit vers nous, et sa quille se froissa contra les galets, juste à nos pieds.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
En un instant, le schooner fut ébranlé de la quille à la pomme des mâts.Jules Verne (1828-1905)
Ce n'était qu'un canot de pêche, non ponté, mesurant seize pieds de quille, gréé en cutter, qu'un seul homme pouvait manœuvrer aisément.Jules Verne (1828-1905)
Trouverait-il assez d'eau sur le haut fond, même en le raclant avec la quille de ses canonnières ?Jules Verne (1828-1905)
Je pratiquai dans la quille deux entailles d'environ trois pouces destinées à recevoir des roulettes de métal, qui devaient faciliter les mouvements du canot sur la terre ferme.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
La mer, haute alors, eût sans doute laissé assez d'eau sous la quille du yacht pour lui permettre de franchir ces dangereux bas-fonds.Jules Verne (1828-1905)
Un navire, quelque solide qu'il fût, serait perdu, si sa quille heurtait l'un de ces rocs immergés à quelques pieds sous l'eau.Jules Verne (1828-1905)
On retirait de la rivière les bateaux, les pirogues et les bacs, en retournant la quille en haut ceux qui n'étaient pas pontés.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Les embarcations, bien saisies et retournées la quille en l'air, ont perdu toute forme sous la neige et le verglas.Louis Boussenard (1847-1910)
Les plongeurs rapportèrent qu'il y avait trois toises de la quille emportées, et conseillèrent au monarque de passer sur un autre navire.Richard de Bury (1730?-1794?)
Avec la charpente que fournit le chêne, il en fait la quille et les flancs et le fond.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ils se faufilent d'abord sans bruit, s'insinuent, et bientôt on en trouve partout, sous la quille, à fond de cale, dans les trous, qui scient, tapotent, réparent.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « QUILLE » s. f.

Morceau de bois qu'on esleve à plomb, qui sert à joüer. On en arrange neuf en quarré pour les abattre de loin avec une boule. C'est un bon joüeur de quilles, il en abat neuf tout d'un coup. Ce mot vient de l'Anglois kiles, ou de l'Alleman kegelen, signifiant la même chose.
 
On dit aussi, En quille, en parlant de ce qui est tout droit. On distingue les Officiers de la grande, ou de la petite Escurie, en ce que les derniers ont leurs passements cousus en quilles, & les autres en bracelet.
 
QUILLE, en termes de Marine, est la plus grosse piece de bois du vaisseau, qui regne de poupe en prouë, qui sert de fondement & de base à tout le bastiment, parce que sur elle sont assemblez l'estrave, l'estambord, les varangues, & les fourcats, sur lesquels tout le bastiment est construit. Il y a des vaisseaux qui ont jusqu'à 120. pieds de quille. Cette quille a 14. pouces d'espaisseur, & deux pieds de largeur. C'est la quille qui donne la longueur des autres pieces qui luy doivent estre proportionnées. Par exemple, la hauteur perpendiculaire de l'estambord doit estre la huitiéme ou dixiéme partie de la quille ; celle de l'estrave le quart ; la queste de l'estrave la cinquiéme partie ; celle de l'estambord la vingtiéme ; & toute la longueur du navire par enhaut doit estre d'un quart plus grande que la quille. Les proportions de toutes les pieces & de toutes sortes de vaisseaux se trouvent dans des Tables qui sont à la fin du Livre de Claude Caron Arpenteur, qui a fort bien escrit des bois & de la charpenterie. On la compare à bon droit avec l'eschine, l'areste ou l'espine du dos des animaux. Menage derive ce mot du Grec koilos, ou de l'Espagnol quilla, signifiant la même chose.
 
QUILLE, est aussi une grosse piece de bois formant le derriere d'un bateau foncet. C'est celle qui supporte le gouvernail. Elle respond à la piece que dans les bastiments de mer on appelle l'estambord.
 
QUILLE de pont, se dit aussi en quelques endroits, d'une longue piece de bois qui soustient le pont.
 
On dit, Prester de l'argent sur la quille du vaisseau, pour dire, y affecter & hypothequer le corps du vaisseau.
 
QUILLE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme qu'on voit sur les pieds tout droit, & qui ne bouge, qu'il est là planté comme une quille. On dit qu'on a donné à quelqu'un son sac & ses quilles, ou qu'il a pris son sac & ses quilles, pour dire, qu'on l'a chassé, ou qu'il s'en est allé. On dit aussi, qu'un homme est bien venu en quelque endroit comme un chien en un jeu de quilles, pour dire, que c'est un importun qui est venu pour troubler la feste.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 5 : le français médiéval Parler comme jamais, épisode 5 : le français médiéval

À quoi ressemblait notre langue, il y a plus de 500 ans ? Découvrez vite ces deux épisodes consacrés au français médiéval. 

Laélia Véron 26/02/2021