style

 

définitions

style ​​​ nom masculin

Part de l'expression (notamment écrite) qui est laissée à la liberté de chacun, n'est pas directement imposée par les normes, les règles de l'usage, de la langue. ➙ écriture, expression, façon, langage, langue. —  Façon de s'exprimer propre à une personne, à un groupe, à un type de discours. Il a un style original. Le style administratif. —  Aspect particulier de l'énoncé. Style parlé, écrit ; familier, soutenu. ➙ registre. —  Grammaire Style direct (ex. où allez-vous ?), style indirect (ex. je lui demande où il va).
sans complément Manière d'écrire présentant des qualités artistiques. Auteur qui manque de style.
Manière de traiter la matière et les formes dans une œuvre d'art ; ensemble des caractères d'une œuvre qui permettent de la rapprocher d'autres œuvres. Le style d'un peintre, d'une école. ➙ facture. Le style Louis XIII.
(objets) De style : qui appartient à un style ancien défini. —  Exécuté selon un style ancien (s'oppose à authentique, d'époque). ➙ copie, imitation.
Manière personnelle d'agir, de se comporter, etc. C'est bien là son style. Style de vie. —  locution De grand style, de vaste envergure ou brillamment exécuté.
Manière personnelle de pratiquer un sport alliant beauté et efficacité. Le style d'un skieur.
Informatique Ensemble d'attributs de mise en forme (police, interlignage, etc.) sotckés dans un document. Feuille de style.

style ​​​ nom masculin

didactique
Antiquité Poinçon avec lequel on écrivait sur des tablettes de cire.
Tige verticale (d'un cadran solaire) dont l'ombre indique l'heure.
Botanique Partie allongée du pistil entre l'ovaire et les stigmates.

stylé ​​​ , stylée ​​​ adjectif

(personnel hôtelier…) Qui accomplit son service dans les formes.
Qui a du style, de l'allure. Une coiffure stylée.
 

synonymes

style nom masculin

tige

stylet, poinçon

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « style »

Beaucoup, je le pense, se rappelleront sa personnalité et son style directs et dénués de prétention.Europarl
En même temps que le style, les sujets se trouvaient changés ; il resserrait et ennoblissait le domaine comme le langage du poëte, et consacrait ses pensées comme ses paroles.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il n'y a plus de style, il n'y a plus de loi, il n'y en a jamais eu.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Il ouvrit les cahiers de style, souleva les petits corsages, déroula une ceinture de cuir et remit dans leur boîte trois épingles à cheveux.Pierre Louÿs (1870-1925)
Le temps qui m’est imparti m’oblige à évoquer nos autres priorités en style télégraphique.Europarl
Qu'importe que les maisons n'aient pas de style, que les tombes disparaissent sous les inscriptions et les ornements de mauvais goût.Marcel Proust (1871-1922)
Buffon a dit, dans ce mot, ce que le style devrait être bien plutôt que ce qu'il est ; car, bien souvent, le style est l'écrivain, plus qu'il n'est l'homme.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Bien entendu, toutes ces questions mériteraient de longs développement mais je voudrais, dans le style télégraphique qui nous est donné aujourd'hui, essayer de lui apporter déjà quelques éléments de réponse.Europarl
Cette remarque à propos du style et de la forme du débat étant faite, j'estime pour ma part que ce rapport traite dans une large mesure de considérations purement socio-économiques.Europarl
Voilà ce qui pour moi fait l'ennui de ce siècle, malgré tout son beau style.Jules Michelet (1798-1874)
Quant aux autres qualités de son style, elles sont entièrement différentes de celles du style de son aînée.Hector Berlioz (1803-1869)
Et d'abord, rencontre heureuse, le costume ne date contemporainement, ni archaïse pour atteindre au style.Joséphin Péladan (1859-1918)
Je compare, au contraire, la froide correction des figures du style français à ces grandes femmes bien bâties, mais dépourvues de charme.Eugène Delacroix (1798-1863)
Ce n'est plus ton style ordinaire et tu y parles de choses bizarres qui ne me semblent ni de ta compétence ni de la mienne.Jules Renard (1864-1910)
Car j'attache très peu d'importance à tous ces petits artifices de style et de versification.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Cette expression d'un esprit qui éblouit les yeux a été blâmée, comme étant du style de précieuse ; et il est certain qu'elle en a le caractère.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Le style en est admirable en ce qu'il ne gâte pas la pensée, qui a le malheur d'être sine ictu.Stendhal (1783-1842)
Les consommateurs doivent être préparés et sensibilisés à la quantité de gaz à effet de serre générés par leur style de vie et leurs habitudes de consommation.Europarl
Il est vrai que fumer est un style de vie dont le choix revient finalement aux personnes concernées.Europarl
Un mot maintenant sur un travers national et qui s'adresse à ceux qui ont la superstition de la parole et des démonstrations du style.Charles Wagner (1852-1918)
Afficher toutRéduire

Exemples de « stylé »

Stylé sans doute par son épouse, le concierge ne répondit ni oui ni non, mais l'autre savait son monde et connaissait les secrets qui délient certaines langues.Émile Gaboriau (1832-1873)
Exupère, stylé par lui, s'était fait un monde à part.Jules Lermina (1839-1915)
Donc, le cardinal le lança, bien instruit, bien stylé, pour observer le roi d'abord, et peu à peu pour lui plaire s'il pouvait.Jules Michelet (1798-1874)
J'estime également cette brave servante d'auberge et ce garçon bien stylé de restaurant chic.Han Ryner (1861-1938)
Un homme entra qui, stylé d'avance, saisit toutes les lettres cachetées et sortit en toute hâte, sans avoir dit un mot.Michel Zévaco (1860-1918)
Le cocher qui l'avait amenée avait été stylé d'avance.Paul Mahalin (1838-1899)
Je vis tout de suite que j'avais affaire à un rustre, à un paysan mal dégrossi, à un domestique pas stylé et qui n'a jamais servi dans les grandes maisons.Octave Mirbeau (1848-1917)
Mais il s'ensuit que je puis voir en lui un faux témoin stylé pour perdre un honnête homme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un enfant de douze ans, stylé par les inquisiteurs, vient accuser son père de l'avoir mené au sabbat.Éliphas Lévi (1810-1875)
Le commis, mal stylé à l'escrime, gagne la porte, la ferme, et il parloit à l'autre par la grille.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « STILE » s. m.

Poinçon qui servoit de plume aux Anciens pour escrire sur des tablettes. C'est l'origine des autres significations de ce mot François.
 
STILE, en termes de Gnomonique & d'Astronomie, est une aiguille ou autre piece de bois, ou de metail, qu'on éleve sur un plan, qui sert à un cadran pour faire de l'ombre, & pour marquer les heures. On éleve un stile à plomb sur un plan horisontal, pour trouver la ligne meridienne par son ombre. Les stiles des cadrans sont quelquefois à plomb, quelquefois inclinés. L'ombre du stile de l'horloge d'Achaz recula de dix degrez.
 
STILE, en termes de Chronologie, se dit d'une maniere differente de supputer, à cause du retranchement de dix jours dans le Calendrier, lors de la reformation raisonnable qui en fut faite par le Pape Gregoire XIII. en 1582. La supputation des Protestants s'appelle le vieux stile, parce qu'ils n'ont pas voulu recevoir cette reformation du Pape ; & le stile nouveau est la supputation des Catholiques, differente de ces dix jours.
 
STILE, signifie principalement la façon particuliere d'expliquer ses pensées, ou d'escrire, qui est differente, selon les Auteurs, & les matieres. Il y a le stile relevé ou sublime, dont on use dans les actions publiques ; le stile mediocre ou familier, dont on se sert en conversation ; & le stile bas ou populaire, dont on use dans le comique, ou le burlesque.
 
On dit aussi un stile pompeux & magnifique, qui frise souvent le galimathias ; un stile fleuri, ou galant ; un stile historique, un stile coulant, uniforme, qui convient à la narration. On dit aussi, qu'un Auteur n'a point de stile, quand il n'a pas l'art de bien ranger ses paroles, de bien exprimer ses pensées.
 
On appelle un stile couppé ou Laconique, & serré, celuy où on use de peu de paroles ; stile diffus, ou Asiatique, qui est lasche, abondant en paroles inutiles. Ce mot en ce sens vient de stilus, qui signifioit en Latin le poinçon dont on se servoit à escrire.
 
STILE, en termes de Jurisprudence, est la differente maniere de faire des procedures suivant les reglemens établis en diverses Cours ou Jurisdictions. Le stile de la Cour de Rome. Le stile de la Chancelerie contient les diverses formules pour dresser toutes sortes de Lettres qu'on presente au Sceau. Les stiles du Parlement, du Grand Conseil, des Requestes du Palais, du Chastelet, des Officialités, sont differents, & ont chacun leurs formules, dont on a fait plusieurs volumes. Il y a plusieurs clauses dans un contract qui ne sont que du stile, qui ne sont point considerées.
 
STILE, se dit aussi de la maniere differente dont chacun se comporte en ses actions. S'il ne vous a pas rendu les livres que vous luy avez prestés, c'est son stile, il a accoustumé d'en agir ainsi. Depuis qu'il est devenu honnête homme, qu'il est dans le monde, il a pris un autre stile, il a changé de stile, il en use d'une autre maniere. Voilà une Dame du haut stile, une Dame de qualité.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020