rancœur

 

définitions

rancœur ​​​ nom féminin

littéraire Ressentiment tenace, amertume que l'on garde après une désillusion, une injustice, etc. ➙ aigreur, rancune. Avoir de la rancœur pour, contre qqn. Oublier sa rancœur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une rancœur morale, une détresse physique, une panique d'âme et de nerfs, survenaient toujours à l'issue du moindre de mes comportements amoureux.Fernand Kolney (1868-1930)
D'ailleurs, vous allez passer des jours sans rancœur.Fernand Kolney (1868-1930)
Il était sédentaire, égoïste, titré, libertin, sans barbe, sans langueur, sans rancœur.Fernand Vandérem (1864-1939)
De là une rancœur qui aggravait notre souffrance physique.Amédée Delorme (1850-1936)
Et puis je ne pus m'empêcher de lui dire la rancœur que je lui gardais qu'il ait eu si peu de confiance en moi.Gaston Leroux (1868-1927)
Je sais qu'elle a peu de penchant à l'oubli des injures, qu'elle garde rancœur....Pétrus Borel (1809-1859)
Le marchand forcément revint à son comptoir, l'ouvrier reprit ses outils, en proie à une sourde rancœur.Amédée Delorme (1850-1936)
Un moment même il balança si, faisant taire sa rancœur, il ne lui proposerait pas la continuation de leurs projets : mariage compensé par une liberté réciproque.Victor Margueritte (1866-1942)
Ces bataillons d'inutiles paralysent l'effort public, ils sont une source d'inquiétude et de rancœur pour le combattant, lequel avec raison souffre qu'un peu de gloire ennoblisse des usurpateurs.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Une longue rancœur lui remontait du fond de l'être.Michel Corday (1869-1937)
Petites revanches qui, d'abord, avaient flatté sa tenace rancœur...Victor Margueritte (1866-1942)
Et nonobstant sa rancœur, il ne garde pas pour lui tous les renseignements dont il arrive pourvu.Henri Barbusse (1873-1935)
Il suffit d'exposer, même avec discrétion, leurs sophismes et leurs paradoxes, pour que ceux-ci éveillent dans l'âme des honnêtes femmes tout le mépris et toute la rancœur qu'ils méritent.Charles Turgeon (1855-1934)
Les femmes présentées s'enfuirent, devant l'insulte, avec beaucoup de rancœur.Victor Segalen (1878-1919)
Cette période de sa vie lui laissa une impression d'amertume et de rancœur.Albert le Roy (1856-1905)
Un levain de rancœur et de dégoût fermenta brusquement dans son cœur.Paul Margueritte (1860-1918)
On fait sa jornée et on ramasse ses outils sans rancœur.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
D'insinuantes et de câlines qu'elles s'étaient montrées jusqu'à présent, les femelles se firent agressives et malignes ; une rancœur, une âcreté acheva d'encanailler leurs grâces banales et leurs appas publics.Georges Eekhoud (1854-1927)
Rancœur de la possession où s'ajoute cette certitude de l'impénétrabilité des âmes, d'autant plus impénétrables que les êtres physiques se confondent plus souvent !Paul Flat (1865-1918)
S'il est une chose que je fais en compagnie de mes collègues dissidents, c'est de bannir toute rancœur envers mes adversaires politiques.Europarl
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020