ressentiment

 

définitions

ressentiment ​​​ | ​​​ nom masculin

Fait de se souvenir avec animosité des torts qu'on a subis. ➙ rancœur, rancune. Éprouver, garder du ressentiment de qqch., contre qqn.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne me fusse pas soutenue vingt-quatre heures dans les conditions de colère et de ressentiment sans lesquelles même les justes sévérités ne peuvent s'accomplir.George Sand (1804-1876)
Heureusement, il y avait quelques grandes dames anglaises à partager ces impertinences, mais elles n'étaient pas obligées de les subir comme nous et leur ressentiment ne pouvait être comparable.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Je lui ai écrit, je vous jure, comme jamais auteur ne l'avait encore fait ; j'espère que vous exagérerez encore mon ressentiment, jusqu'à ce qu'il s'y montre sensible.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le chasseur comprit fort bien ce geste, et se livrant à la suite de ses propres idées, il continua les déclamations que le ressentiment lui inspirait contre le général français.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Les tendances nationalistes sont présentes dans toutes les couches de la population et aucune mesure n'est prise pour réduire le ressentiment ethnique traditionnel.Europarl
Il est bouillant et ne peut souffrir un affront ; mais sa colère n'est pas féroce : son ressentiment passe comme un éclair, et la moindre excuse suffit pour le désarmer.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Mais nous n'allons pas au-delà, nous ne fouillons pas assez les causes du ressentiment contre nous...Hector Bernier (1886-1947)
Leur âme ne semble pas avoir le ressentiment des misères de leur corps, des souillures de tout leur être.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Aussi depuis ce temps-là lui fit-il éprouver toutes les humiliations que lui dictait son ressentiment.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Mais plus elle redoublait de clémence pour lui, et plus son ressentiment s'animait contre sa rivale.Sophie Gay (1776-1852)
D'autant plus que, n'ayant ni colère ni ressentiment, qui diable va s'aviser de se battre à froid ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Heureusement le premier regard qu'il jeta sur sa compagne de voyage lui fit voir qu'elle ne gardait aucun ressentiment d'une déclaration si hardie et si brusque.Alfred Assollant (1827-1886)
Certes il trouvait des raisons valables à son ressentiment contre elle, mais elles n'auraient pas suffi à le lui faire éprouver s'il ne l'avait pas autant aimée.Marcel Proust (1871-1922)
Elle me conseilla bien ; car il n'en est resté dans mon cœur aucun ressentiment, quoique j'aie eu plus d'une fois l'occasion de me venger.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
En revanche, je suis convaincu que tout effort visant à imposer l'apprentissage des langues serait facteur de ressentiment.Europarl
Cependant il faut que mon ressentiment retombe sur quelqu'un, et je ne vois personne qui se le soit mieux attiré que la comtesse.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le ressentiment de sa dignité froissée perçait dans le ton de ses paroles lorsqu'elle put enfin répondre.M. Maryan (1847-1927)
Quant au centre, il ne pouvait pas oublier tout de suite son ressentiment contre les doctrinaires.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Bonaparte est entré dans une colère si violente, que j'ai eu à peine le temps de m'enfuir pour échapper à son ressentiment.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Il renouvela le même ordre, auquel il ajouta celui de les amener dans l'état où elles étaient ; et ses gens répétant la même excuse, il tourna son ressentiment contre eux.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RESSENTIMENT » s. m.

Douleur ou maladie dont on sent encore quelques restes. Il porte une cannule en une playe qu'il a receuë autrefois, cela luy cause souvent quelque ressentiment douloureux. Le fort de sa goutte est passé, il ne luy en reste qu'un petit ressentiment.
 
RESSENTIMENT, se dit figurément en Morale, des sentiments de l'ame, quand elle est émeuë de certaines passions. La reconnoissance est un ressentiment qu'on a du bien que quelqu'un nous a fait. La vengeance est le ressentiment qu'on a des injures qu'on a souffertes. Quand des gens sont en querelle, il faut qu'ils donnent leurs ressentiments à un ami qui les accommode. Un bon Chrêtien ne doit point garder de ressentiment contre personne ; il doit avoir un grand ressentiment des graces qu'il a receuës du Ciel.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020