scrupule

 

définitions

scrupule ​​​ nom masculin

Incertitude d'une conscience exigeante sur la conduite à adopter ; inquiétude sur un point de morale. ➙ cas de conscience. Un scrupule me retient. Être dénué de scrupules, sans scrupule. —  littéraire Avoir scrupule à ; se faire (un) scrupule de (+ infinitif), hésiter (par scrupule) à (faire qqch.).
Exigence morale très poussée ; tendance à se juger avec rigueur. Fidélité poussée jusqu'au scrupule.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les évêques ne se font nul scrupule de provoquer, d'étendre par des fraudes pieuses les concessions des rois.Jules Michelet (1798-1874)
C'est peut-être trop déjà d'avoir reproduit ces passages lorsqu'ils se présentent dans le journal du médecin, et nous nous ferions scrupule d'y renvoyer d'une manière plus précise.Jean Héroard (1551-1628)
Il se fût probablement fait scrupule de sonder trop avant de certains problèmes réservés en quelque sorte aux grands esprits terribles.Victor Hugo (1802-1885)
Mais, comme vous comprenez d'où venait ce scrupule, vous comprendrez également pourquoi il disparaît vis-à-vis de vous.George Sand (1804-1876)
L’élite politique actuelle ne semble avoir aucun scrupule par rapport à une telle tromperie.Europarl
Elle ne répond pas à mon amour ; vous ne devez donc point avoir de scrupule...Madame de Krudener (1764-1824)
Mais ce scrupule n'annonce plus une résolution aussi ferme de lui épargner un tel malheur.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
J'ai poussé le scrupule jusqu'à rappeler ce qui s'était passé lors de la formation du cabinet du 15 avril.François Guizot (1787-1874)
Si je l'avais rencontrée dans son pays, je ne me serais pas fait grand scrupule d'être le premier ami d'une fille de seize ans.George Sand (1804-1876)
L'emploi du terme technique est une très bonne chose ; il n'est que le scrupule du terme propre.Albert Cim (1845-1924)
C'est la seule chose qui lui ait coûté, qui lui ait laissé un scrupule et un remords.Jules Michelet (1798-1874)
C'est la seule démarche que j'aie jamais faite auprès de la critique, et comme ce n'était pas pour moi, je n'y eus aucun scrupule.George Sand (1804-1876)
Le roi, dont la faiblesse égalait la bonté, se serait fait un scrupule d'arrêter ce torrent.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Il avait raison ; je ne vis pas cet ensemble trois fois, que mon opinion fut arrêtée, et je l'aimai, sans scrupule de prendre une place occupée par un ami.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il luttait bien encore un peu, avait quelque scrupule ; ses agitations parfois l'empêchaient de dormir la nuit.Jules Michelet (1798-1874)
Son âme était dévorée par le scrupule ; dans son esprit, pour la moindre chose, que de tergiversations, de doutes : elle s'était rendue ainsi longtemps malheureuse.Paul Margueritte (1860-1918)
Aussi, loin de chercher les occasions de quelque entretien intime, il les évita dès ce moment avec un scrupule absolu.Octave Feuillet (1821-1890)
Et lui, par ses conversations, par ses lettres, s'appliquait à éloigner d'elle jusqu'à l'ombre d'un scrupule.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il semble que les femmes devraient se faire un scrupule de trahir les hommes qui les chérissent de la sorte.Paul Bourget (1852-1935)
Ainsi, n'aie pas le moindre scrupule dans la circonstance difficile où tu te trouves, et pense à moi comme à quelqu'un qui t'aime tendrement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SCRUPULE » s. m.

Le plus petit des poids dont se servoient les Anciens. C'étoit chez les Romains la 24. partie de l'once. C'étoit aussi dans l'arpentage cent pieds de terre quarrez. En France il est tantost de 20. tantost de 24. grains. C'est un mot dont les Medecins se servent pour signifier le même poids que les Orfevres appellent denier : mais les Medecins font le scrupule de 20. grains, ou de deux oboles.
 
SCRUPULE, se dit aussi des inquietudes d'esprit, du doute qu'il a sur le jugement qu'il doit faire de quelque chose. Vous n'avez pas bien instruit vostre Rapporteur des difficultés de vostre procés, il luy est resté quelque scrupule dans l'esprit. La solution que vous donnez à cet argument ne me leve pas le scrupule que j'avois dans l'esprit.
 
SCRUPULE, se dit particulierement en matiere de conscience. Le devot fait scrupule de tout. Les Directeurs sont fort empêchez à guerir les ames foibles de leurs scrupules, à lever leurs scrupules. Les libertins ne font scrupule de rien, ne font point scrupule de manger de la chair en Caresme, &c.
 
SCRUPULE, signifie quelquefois, Trop grande exactitude. Cet Auteur corrige ses ouvrages avec tant de scrupule, qu'il n'y veut pas souffrir une fausse rime, la moindre cacophonie. Quand on écrit avec tant de scrupule, on ne fait pas de gros ouvrages. Nicod dit que ce mot signifioit autrefois au propre un grain ou caillou qui entroit dans le soulier, ou dans la bouche, d'où il a été transporté à ces autres significations qu'il tient figurées.
Vidéos Hashtag, par Alain Rey Hashtag, par Alain Rey

Saviez-vous que l'anglicisme hashtag est fondé sur le mot français « hacher », lui-même d'origine germanique ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot. 

Alain Rey 15/09/2020