zèle

 

définitions

zèle ​​​ nom masculin

vieux Ferveur religieuse active.
Ardeur à servir une personne ou une cause à laquelle on est dévoué. ➙ dévouement, empressement. Travailler avec zèle.
locution Faire du zèle : montrer un zèle inhabituel ou hypocrite, exagéré. —  Grève du zèle : application méticuleuse de toutes les consignes de travail, en vue de bloquer l'activité.

zélé ​​​ , zélée ​​​ adjectif et nom

Plein de zèle. Un secrétaire zélé. ➙ dévoué. —  nom vieux Un zélé, une zélée.
 

synonymes

zèle nom masculin

ardeur, application, chaleur, cœur, dévouement, empressement, enthousiasme, flamme, passion

[littéraire ou vieilli] dévotion, ferveur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « zèle »

Il faisait tous ces ouvrages avec intelligence et activité, parce qu'il les faisait avec zèle.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Touché de son zèle, le directeur du théâtre auquel il appartient lui envoya un jour six bouteilles de vin à titre d'encouragement.Hector Berlioz (1803-1869)
Ce chapeau tant désiré, on le lui tenait à distance, lui promettant qu'il l'atteindrait, s'il montrait du zèle.Jules Michelet (1798-1874)
Dès son retour, il la reprendra avec le zèle et le dévouement d'un homme décidé à passer au roi.Ernest Daudet (1837-1921)
L'une d'elles lui déclara qu'elle estimait beaucoup le zèle qu'il avait pour sa cour, et l'en récompensa en lui révélant les secrets de la sienne.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il devra à votre zèle la gloire dont il était le plus digne, celle d'avoir fait naître de nouvelles vertus par l'exemple des siennes.Bathild Bouniol (1815-1877)
Aucuns cuident, comme lui, que cela se faict de bon zèle ; autres pensent que la cour oultrepasse sa puissance.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Elle se faisait l'intermédiaire de leurs correspondances ; elle entretenait leur zèle, trouvant des paroles douces et encourageantes pour chacun.André Le Glay (1785-1863)
Avec zèle et dévouement il avait, sur les champs de bataille, donné ses soins aux blessés.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Tranquille désormais de ce côté, il reprit avec zèle une tâche dont il comprenait l'importance.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Un grand nombre de manuscrits, dont plusieurs contenaient des ouvrages d'auteurs classiques que les admirateurs des anciens avaient cherchés en vain jusqu'alors, furent le prix de son zèle.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il est peu étonnant que ses partisans en aient été électrisés et aient retrempé leur zèle à ce foyer du génie.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Un juez de letras, plus courageux ou peut-être plus ambitieux que les autres, avait voulu faire preuve de zèle.Gustave Aimard (1818-1883)
Que signifie donc ce zèle de vouloir des quittances d'impositions pour assister à nos séances ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Je reçois presque chaque jour, à ce sujet, des demandes et des propositions qui attestent avec quel zèle l'administration sera soutenue par le pays dans l'accomplissement de cette tâche.François Guizot (1787-1874)
Je me suis trompée, peut-être un peu par ambition, mais par zèle pour ton bonheur, plus que pour le mien, en te choisissant un état considéré avant la révolution.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Quant à ce qui regarde le prochain, il ne se peut dire avec quel zèle elle contribuoit à son avancement, lorsqu'elle en avoit l'occasion.Victor Cousin (1792-1867)
Grâce aux crédits annuels votés par les conseils généraux, et aussi au zèle des archivistes-bibliothécaires, les bibliothèques administratives se sont développées et un certain nombre ont acquis une réelle importance.Gabriel Richou (1852-1915)
Elle entra dans tout ce qu'il lui dit avec un zèle et une présence d'esprit admirables.Madame de La Fayette (1634-1693)
C'est toujours elle qui paralyse notre zèle et nous arrête dans une foule d'œuvres qu'il nous faudrait entreprendre...Pierre Duchaussois (1878-1940)
Afficher toutRéduire

Exemples de « zélé »

Je sus en les quelques heures dont il pouvait disposer chaque jour éveiller d'abord, puis développer, puis surexciter ses curiosités scientifiques, pour qu'il devînt un zélé collaborateur.Jules Lermina (1839-1915)
Il est certain que la valetaille n'est pas nombreuse et qu'elle n'a pas l'air zélé des gens qu'on paie bien.George Sand (1804-1876)
Armand tira, en effet, de la situation tout le parti qu'elle comportait et qu'on pouvait attendre d'un hardi et robuste servant d'amour et zélé « féministe » comme lui.Albert Cim (1845-1924)
Le nouveau sauveur, aussi zélé et plus perspicace que le premier, voit ce que personne n'avait vu et son doigt levé répand la terreur.Anatole France (1844-1924)
Certains pourraient avancer que la directive est un beau travail, zélé, une retouche technique réussie, mais rien de plus.Europarl
Vous ne me direz plus maintenant que je ne suis pas un zélé et profond antiquaire.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
L'homme est là tout entier, de travail infini, d'ardeur prodigieuse, le plus zélé ministre qui fut jamais, avec tous les contrastes et l'impuissance d'une situation déplorable.Jules Michelet (1798-1874)
Ferdinand la quitta pour la couronne ducale ; et, supérieur en vertus à son frère, ne fut pas moins zélé que lui pour le progrès et la gloire des arts.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Je ne le pense pas, mais il m'en coûte d'être en désaccord avec le plus zélé et le plus éclairé de mes collègues.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Je voudrais qu'au lieu de le mépriser et de le railler pour sa mobilité, les hommes l'écoutassent comme le plus éclairé et le plus zélé des prêtres de l'avenir.George Sand (1804-1876)
Le désir de se montrer zélé animait cette foule brodée, chacun était allègre comme si les magnificences et les fatigues de la nuit n'avaient pesé que sur moi.Astolphe de Custine (1790-1857)
Il n'a pas un ami plus zélé, un serviteur plus fidèle que mon mari, mais cette lutte continuelle gâte tout et fait perdre une grande partie de son utilité.Maurice Fleury (1856-1921)
Elle ne pleura point, elle écoutait avec avidité, la tête penchée vers moi, comme un médecin zélé qui épie un mal.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il les soutenait toujours fortement et vivement dès qu'ils étaient attaqués, les louait volontiers sans aucune réticence et se portait le protecteur actif et zélé de tous ceux qu'on molestait.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Je suis chasseur très peu expert, encore moins zélé, car l'insecte m'intéresse beaucoup plus livré à son œuvre que transpercé d'une épingle au fond d'une boîte.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Cet amateur zélé s'est prêté avec toute la complaisance possible à ce que je prisse le dessin et la description de cet oiseau.François Levaillant (1753-1824)
En effet, on lui rend ce témoignage qu'il avait une singulière prudence, qu'il était zélé pour le bien public, laborieux, officieux, affable, bienfaisant.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Je me permets de vous signaler le fait pour que vous laviez la tête à ce serviteur trop zélé.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il voulait montrer qu'il était toujours le plus zélé et le plus habile à servir.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il se montra fort civil envers tout le monde et promit qu'on verroit dans peu qu'il ne seroit pas le moins zélé des chevaliers.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ZELÉ, ÉE » adj.

Qui a du zele, de la passion pour la gloire de Dieu, pour la patrie. Les devots zelez sont souvent inconsiderez & emportez. Il y a des Huguenots aussi zelez que des Catholiques.

Définition de « ZELE » s. f.

Ardeur, passion qu'on a pour quelque chose. C'est le zele de la Religion qui animoit les Apostres & les Martyrs. Les Romains avoient bien du zele pour la deffense de la patrie. C'est un zele indiscret, de corriger son prochain avec scandale.
 
Les Poëtes se servent quelquefois de zele pour signifier l'amour. Il luy a témoigné son zele en toutes occasions. En ce sens il vieillit.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020