séducteur

 

définitions

séducteur ​​​ , séductrice ​​​ nom et adjectif

Personne qui séduit, qui fait habituellement des conquêtes. Un séducteur, une séductrice. ➙ don juan ; familier tombeur ; femme fatale, sirène, vamp. —  adjectif Sourire séducteur. ➙ enjôleur.
nom masculin vieilli Homme qui séduisait (2) une femme, une jeune fille.
 

synonymes

nom masculin

don Juan, bourreau des cœurs, casanova, charmeur, enjôleur, homme à femmes, dragueur (familier), tombeur (familier), lovelace (littéraire), suborneur (vieux ou littéraire)

nom féminin

femme fatale, aguicheuse (familier), allumeuse (familier), vamp (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle se montra furieuse contre elle-même, d'abord, de sa faiblesse ; contre son séducteur, ensuite, à cause de sa sottise.Pierre de Lano (1859-1904)
J'ai vu en ma vie beaucoup de séduits ; je ne me souviens pas d'avoir jamais rencontré un séducteur.Paul Féval (1816-1887)
Un vil séducteur peut plier ses projets aux circonstances et calculer avec les événements, mais l'amour qui m'anime ne me permet que deux sentiments : le courage et la constance.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Vous êtes donc bien sûr de vous, pour ne pas craindre de vous laisser tenter, ayant continuellement sous les yeux le spectacle séducteur de l'opulence.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Une pauvre enfant de seize ou dix-sept ans est-elle devenue enceinte, le séducteur, presque toujours, l'abandonne.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
A tout le moins, ayons plus de compassion pour la femme tombée et plus de sévérité pour son complice et son séducteur !Charles Turgeon (1855-1934)
Bassompierre, sur le même sujet, s'explique tout autrement ; malheureusement, ce brillant séducteur est légèrement suspect de calomnie.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je ne te soupçonne pas, ma chère enfant ; mais enfin on t'accuse, on désigne ton séducteur.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le premier, charmant, séducteur, prenait les délicats du monde, les rois, les grands, les femmes.Jules Michelet (1798-1874)
Elle voulait aller trouver le séducteur, lui dire ce qu'elle pensait de lui ; ou bien écrire à ses parents...Daniel Lesueur (1854-1921)
Aussi déversait-elle sa papelarde éloquence, en s'attachant aux pas du séducteur déçu, qui n'avait plus qu'une hâte : se débarrasser d'elle.Daniel Lesueur (1854-1921)
La recherche de la paternité est interdite ; la fille séduite n'a d'autre droit que de déférer serment au séducteur, pour lui faire confesser s'il croit être le père : remède dérisoire !Ernest Michel (1837-1896)
L'adroit séducteur avait su ne montrer ni dépit ni surprise d'un départ dont il avait pourtant deviné les secrets motifs.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Ne faudra-t-il pas qu'elle dise où, quand et comment elle a failli, qu'elle répète les paroles de son séducteur, qu'elle énumère les rendez-vous ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce charmant séducteur, ancien héros de ruelles, contribua beaucoup au malheureux dénouement de cette histoire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il avait à deux lieues à la ronde la réputation d'un séducteur irrésistible et n'en était pas médiocrement fier.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce séducteur sans scrupule, mais, après tout, ce séducteur libre de séduire, comme j'étais moi, libre de souffrir.Louis Ulbach (1822-1889)
Une lettre de sa malheureuse et coupable fille lui apprit qu'abandonnée de son séducteur elle languissait souffrante, sans appui.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Cette existence faisait son bonheur, et avec l'adresse que nous lui connaissons elle réussissait à la rendre agréable à ceux contre lesquels elle exerçait son pouvoir séducteur.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le séducteur s'éloigne, en maugréant, de la belle pécheresse ; tout est dérangé dans ces deux existences qui étaient bien arrangées pour être heureuses une heure, et s'en repentir vingt ans.Jules Janin (1804-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEDUCTEUR » adj. & s. m.

Qui trompe, qui abuse les peuples, ou les particuliers. L'Ecriture appelle le Diable, l'Esprit seducteur. Mahomet a esté le seducteur de tout l'Orient. On punit les seducteurs des filles, les subornateurs, de même que les ravisseurs.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020