vieillard

 

définitions

vieillard ​​​ , vieillarde ​​​ nom

Personne d'un grand âge. ➙ vieux ; géront(o)-.
 

synonymes

vieillard nom masculin

vieux, aîné, ancien, patriarche, personne âgée, papi (familier), (vieux, petit) pépé (familier), géronte (vieux), débris (péjoratif), fossile (familier, péjoratif), ruine (péjoratif), croulant (familier, péjoratif), vieux birbe (familier, péjoratif), vieux tableau (familier, péjoratif), vioque (familier, péjoratif)

vieillarde nom féminin

vieille, aînée, ancienne, matriarche, personne âgée, mamie (familier), (petite) mémé (familier), mémère (familier, péjoratif), débris (péjoratif), fossile (familier, péjoratif), ruine (péjoratif), vieille taupe (familier, péjoratif), vieux tableau (familier, péjoratif), vioque (familier, péjoratif)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après cette longue conversation, le bon vieillard fit atteler un carrosse à six moutons, et donna douze de ses domestiques aux deux voyageurs pour les conduire à la cour.Voltaire (1694-1778)
Mais il n'avait plus de doutes : pour lui, l'aventurière s'était dénoncée par la façon dont elle agaçait ce vieillard amoureux.Émile Gaboriau (1832-1873)
Lorsqu'il en approcha, il vit, à quelques pas des restes de sa maison, un vieillard, entouré d'enfants qui pleuraient.Jules Verne (1828-1905)
Je saluai le vieillard, en lui promettant de venir bientôt le délivrer (je n'en avais cependant aucun moyen), et je me mis à parcourir de nouveau les souterrains.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Je passe ainsi mes journées entre un vieillard heureux, sans désirs, et un homme pour qui je suis le bonheur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Où est expliquée la différence qu'il y a entre l'oreille d'un jeune homme et l'oreille d'un vieillard.Victor Hugo (1802-1885)
Ce fut une douleur de vieillard de laquelle les vieillards vivent et finissent par mourir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il avait accepté le commandement par une faiblesse de vieillard, pour n'avoir pas le chagrin de le laisser à des rivaux, et il se sentait accablé sous ce fardeau.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je rougissais comme une jeune fille en faute, et d'une voix chevrotante comme celle d'un vieillard, je répondis par un remercîment négatif.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le vieillard se désole d'avoir cédé à ses instances ; il croit sa fille perdue pour lui !Saintine (1798-1865)
Quelle foule de princes magnifiques, de rois souverains, de cerveaux et de bras tout-puissants, derrière ce pâle vieillard immobile !Émile Zola (1840-1902)
Depuis lors, quand elle babilla longtemps, on l'interrompit, on couvrit sa petite voix, on épia avec anxiété les sombres méditations du vieillard.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il était cinq heures et demie du soir, moment où le vieillard digérait son dîner.Honoré de Balzac (1799-1850)
Quel est le vieillard qui peut répondre de ne pas se laisser dominer, emporter par sa dernière fantaisie ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Le jeune homme dormait encore, mais le vieillard, un crayon à la main, une feuille de papier sur les genoux, faisait des chiffres.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On sentit que l'enfant était fort mal placé dans les mains d'un vieillard qui tombait en enfance.Jules Michelet (1798-1874)
Elle lui savait un gré infini d'être un beau vieillard frais, qui avait eu de grands chagrins et le courage de les oublier.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je me trouvai sur une côte éclairée de ce jour sans soleil, et je vis un vieillard qui cultivait la terre.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il suit les entraînements de la mode en vieillard aveugle qui n'a plus de passions.Dora Melegari (1849-1924)
Mais la joie du vieillard, exultant au fond de son cœur qu'emplissait l'idéal réalisé, s'acheva en un frisson.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIEILLARD » s. m.

Homme qui est sur son dernier âge. Roboam se trouva mal de n'avoir pas suivy le conseil des vieillards, des gens sages & experimentez. Les vieillards ont quelque chose de venerable, de grand. Les vingt-quatre vieillards de l'Apocalypse. Borel derive ce mot de vie, parce que les vieillards ont la vie longue.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019