Email catcher

pousser se pousser

Définition

Définition de pousser ​​​ verbe

verbe transitif
Soumettre (qqch., qqn) à une pression ou à un choc de manière à mettre en mouvement dans une direction (s'oppose à tirer). Pousser un meuble contre un mur. Poussez la porte. On nous a poussés dehors. Pousser qqn du coude, du genou, pour l'avertir. locution adverbiale familier À la va comme je te pousse : n'importe comment.
Faire aller (un être vivant) devant soi, dans une direction déterminée, par une action continue. Le berger pousse son troupeau devant lui.
(d'une force) Entraîner. au participe passé Poussé par l'intérêt.
Pousser qqn, pousser qqn à : inciter. ➙ conduire, entraîner. Pousser qqn à faire qqch. Pousser à la consommation. Aider (qqn) ; faciliter la réussite de (qqn). ➙ favoriser. Pousser un élève, le faire travailler. Pousser (qqn) à bout : acculer, exaspérer (qqn).
Faire avancer (qqch.). Pousser un landau.
(abstrait) Faire aller jusqu'à un certain degré, une limite (une activité, un travail, etc.). Il poussa ses recherches jusqu'au bout. ➙ terminer. Elle pousse la plaisanterie un peu trop loin. ➙ exagérer. locution Pousser le bouchon* trop loin. au participe passé Un amour poussé jusqu'à la passion.
sans complément indirect Faire parvenir à un degré supérieur de développement, d'intensité. Pousser son travail. ➙ faire avancer, poursuivre. au participe passé Faire des études poussées. ➙ approfondi. Pousser un moteur, lui faire rendre le maximum.
(sujet : être animé) Produire avec force ou laisser échapper avec effort par la bouche (un son). Pousser un cri. locution Pousser les hauts cris*. Pousser un soupir. ➙ exhaler. familier Pousser la romance, la chansonnette. ➙ chanter.
verbe intransitif
Faire un effort en poussant qqn, qqch. Ne poussez pas !
Faire un effort pour expulser de son organisme.
Pousser jusqu'à… : aller plus loin. Je vais pousser jusqu'au prochain village.
(végétation) Croître, se développer. Un champ où tout pousse. ➙ repousser, venir. Faire pousser des légumes. ➙ cultiver. L'herbe commence à pousser (➙ pousse). Ses premières dents ont toutes poussé.
(villes, constructions) S'accroître, se développer. Des villes qui poussent comme des champignons.
(enfants) Grandir. Il pousse, ce petit.
familier Exagérer. Faut pas pousser !

Définition de se pousser ​​​ verbe pronominal

Avancer (socialement) en poussant les autres. au figuré Se mettre en avant.
S'écarter pour laisser passer. Pousse-toi !

Conjugaison

Conjugaison du verbe pousser

actif

indicatif
présent

je pousse

tu pousses

il pousse / elle pousse

nous poussons

vous poussez

ils poussent / elles poussent

imparfait

je poussais

tu poussais

il poussait / elle poussait

nous poussions

vous poussiez

ils poussaient / elles poussaient

passé simple

je poussai

tu poussas

il poussa / elle poussa

nous poussâmes

vous poussâtes

ils poussèrent / elles poussèrent

futur simple

je pousserai

tu pousseras

il poussera / elle poussera

nous pousserons

vous pousserez

ils pousseront / elles pousseront

Synonymes

Synonymes de pousser verbe intransitif

croître, se développer, forcir, grandir, lever, pointer, sortir, venir

[familier] exagérer, abuser, aller trop loin, dépasser les bornes, forcer le trait, ne pas y aller de main morte, passer la mesure, y aller fort, attiger (familier), charrier (familier), faire fort (familier), forcer la dose (familier), pousser le bouchon trop loin (familier), pousser mémé dans les orties (familier), tirer sur la corde (familier), ambitionner (familier, Québec), charrier dans les bégonias (familier, vieilli), chier dans la colle (très familier)

Synonymes de faire pousser

cultiver

Synonymes de pousser rapidement, facilement

se multiplier, pousser comme des champignons, pousser comme du chiendent, de la mauvaise herbe, pulluler

Synonymes de poussé, poussée adjectif

exagéré, fort, osé, culotté (familier), fort de café (familier)

soigné, approfondi, détaillé, fouillé, pointu, soigneux, chiadé (familier)

Synonymes de poussé vers

attiré par, incliné à, vers, porté vers

Exemples

Phrases avec le mot pousser

Lorsque le pollen vient à manquer, les insectes endommagent les feuilles des plantes afin de les pousser à fleurir plus tôt.Géo, 22/05/2020, « Comment les bourdons incitent les plantes à fleurir plus tôt… »
Cette grille n'est finalement qu'un prétexte à pousser la réflexion encore plus profondément.Revue d'éthique et de théologie morale, 2017, Yara Matta (Cairn.info)
Les piments situés à proximité auraient donc dû pousser normalement.Ça m'intéresse, 15/02/2017, « Les plantes communiquent-elles ? »
Donner satisfaction à la patiente reviendrait à satisfaire la répétition agie, au lieu de pousser l'analyse du côté de la remémoration.Le Coq-héron, 2020, Pierre Lesimple (Cairn.info)
Cependant, quelles raisons ont bien pu pousser des firmes, jusque-là peu enclines à changer, à adopter ainsi, presque soudainement, une telle position ?Ecologie & Politique, 2008, Mathias Lefèvre (Cairn.info)
Car en fonction de l'espèce, les arbres ont besoin de plus ou moins d'eau pour pousser.Ouest-France, Sacha MARTINEZ, 11/03/2020
Deux raisons peuvent pousser le chercheur à utiliser cette méthode.Revue française de science politique, 2017 (Cairn.info)
Les vents ont tendance à pousser toutes ces petites cellules vers le lieu de baignade.Ouest-France, Amélie FONTAINE, 29/08/2019
De quoi pousser la cote à se stabiliser dans ces secteurs, et ralentir la progression des transactions.Capital, 28/08/2017, « Immobilier : la hausse, jusqu'à quand ? »
Ce qui ne peut que nous pousser à nous interroger.Diogène, 2005, Vladimir Goudakov (Cairn.info)
Pour en faire pousser chez soi : on trempe l'extrémité d'une racine dans de l'eau jusqu'à ce qu'une autre racine apparaisse.Ça m'intéresse, 20/02/2021, « Le gingembre à toutes les sauces »
Il n'eut qu'à pousser un battant resté entre-bâillé.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le frein, ce sont plutôt les riverains, réticents à voir pousser près de leurs maisons de nouvelles constructions, parfois avec vue sur leur jardin.Ouest-France, 19/02/2020
Ce qui n'empêche pas l'auteur de pousser quand même le bouchon.Études théâtrales, 2013, Olivier Perrier, Céline Hersant, Sandrine Le Pors (Cairn.info)
Qu'est-ce qui a bien pu le pousser à partir pêcher un soir de sale temps ?Ouest-France, 01/03/2017
Une situation qui s'accélère au fil du temps, empêchant les arbres de pousser correctement.Géo, 02/06/2020, « Les arbres deviennent de plus en plus petits à cause… »
Enfin, il faut pousser dans les deux phases du mouvement : quand la palme va vers le bas, puis quand elle retourne vers le haut.Ouest-France, Caroline HENRY, 28/05/2017
Tout ceci devrait nous pousser à voter contre votre candidature.Europarl
Un antagonisme qui va même les pousser à se séparer temporairement en 2013.Ouest-France, Stéphanie BAZYLAK, 13/11/2019
Une information qui entraîne souvent la panique chez les internautes et qui peut les pousser à payer.Capital, 09/02/2019, « Boom des arnaques à la webcam »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de POUSSER v. act. & neut.

Presser un corps, & le faire sortir hors de sa place. La foule estoit grande à cette ceremonie, les uns poussoient à droite, les autres à gauche ; j'eus du mal à pousser, à avancer jusqu'à la porte. Les voutes poussent sur les costés, pressent les murs sur lesquels elles appuyent. Ce mur pousse en dehors, fait un ventre, il menace ruine. On dit aussi, Pousser un homme en prison, pour dire, l'y faire entrer ; le pousser hors du logis, l'en faire sortir.
 
POUSSER, se dit aussi du mouvement qu'on donne aux fardeaux. Il faut pousser cette poutre plus avant sur ce mur. Poussez ce lit, ce buffet dans ce coin. Quand un cheval ne tire qu'à peine, il faut pousser à la rouë. Celuy-cy se dit aussi au figuré, pour dire, Aider & secourir quelqu'un, faciliter quelque entreprise.
 
POUSSER, signifie aussi, Porter un coup, chasser loin. On pousse une balle plus loin avec la raquette qu'avec le batoir. Il a poussé, il a forcé un coup dans la grille. Il luy a poussé, allongé une botte franche. Il l'a poussé, il l'a heurté si fort, qu'il l'a fait tomber. Il l'a poussé dans le precipice.
 
On dit aussi, pousser un cheval, pour dire, le faire galopper. Il a pousse son cheval sur luy. On outre un cheval, lors qu'on le pousse, & qu'on le fait galopper trop viste & trop long-temps.
 
POUSSER, signifie aussi, Aller en avant, prolonger son voyage. Puis que vous allez à Milan, poussez jusqu'à Rome par curiosité. Le coche arrive en hiver en un tel giste ; en esté il pousse plus loin.
 
On dit en ce sens, qu'un Prince a poussé ses conquestes fort loin ; qu'Alexandre a poussé jusqu'aux Indes. Le Roy a poussé ses frontieres bien loin, il les a reculées. Il faut pousser cette galerie jusques là, l'accroistre d'une, ou de deux travées. On a poussé la tranchée à cent pas de la contrescarpe.
 
POUSSER, signifie aussi, Poursuivre, obliger à fuir, à reculer. Ce General a poussé la garde avancée des ennemis jusques dans leur camp. Aprés la bataille, il les a poussez, il les a menez battant.
 
POUSSER, se dit figurément en choses morales. Les Modernes ont bien poussé la Physique, ils l'ont portée bien plus loin que les Anciens. Cet Auteur a poussé cette question, il l'a approfondie. Cet homme s'est bien poussé à la Cour, il a fait fortune. Il ne faut pas pousser sa vengeance, sa raillerie à l'extremité. Cette figure, cette hyperbole est bien poussée, bien outrée. Il a poussé les encheres d'une telle terre jusqu'à sa legitime valeur. Il y a aussi des gens qui luy ont aidé, qui l'ont poussé. C'est un homme à pousser sa pointe, à ne point demordre. La gloire est l'aiguillon qui pousse les hommes à faire de grandes entreprises. Il a poussé cette affaire fort loin.
 
POUSSER, se dit aussi des poursuittes qu'on fait en Justice, à la dispute, au jeu. Voilà une partie animée qui vous poussera à bout. Il pousse ce procés vigoureusement, il ne perd point de temps à ses poursuittes. Un Docteur habile pousse facilement un Ministre sur la controverse, le rend muet. Les femmes qui se querellent sont sujettes à se pousser, à se faire de vilains reproches. Quand on jouë sur l'argent d'autruy, on le peut pousser en seureté, luy tenir jeu.
 
On dit aussi, Pousser des cris & des voeux au ciel ; pousser des souspirs, des sanglots, des gemissements ; pousser sa voix, pour dire, l'eslever ; pousser son haleine, pour dire, respirer. On dit aussi absolument, Poussez, pour dire, Continuez. Pousser les beaux sentiments, dire de belles choses.
 
POUSSER, se dit aussi des fruits & des plantes qui commencent à paroistre, à jetter quelques boutons. Tous les arbres poussent au printemps. Le bled pousse peu de temps aprés qu'il est semé. La gelée est à craindre, lors que la vigne pousse son bourgeon, elle pousse beaucoup de bois.
 
POUSSER, se dit aussi en parlant du vin qui se tourne par la chaleur, par l'agitation. Il est dangereux de remuer le vin, quand la vigne est en fleur, cela le fait pousser, tourner.
 
On dit proverbialement, Pousser le temps à l'espaule, pour dire, Gagner le temps insensiblement, se mesnager adroitement un delay de payer, ou de faire quelque chose. La patience qu'on pousse devient fureur.
 
POUSSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Avoir la gueule de bois Avoir la gueule de bois

Depuis toujours, l'être qui a festoyé sans se soucier ni de son foie ni du futur est en proie, dès le lendemain, à une douleur qui peut confiner à...

03/01/2023