astreindre

 

définitions

astreindre ​​​ verbe transitif

Obliger strictement (qqn à qqch.). ➙ contraindre, forcer, obliger. Astreindre qqn à un régime. —  pronominal (réfléchi). S'astreindre à se lever tôt.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'astreins

tu astreins

il astreint / elle astreint

nous astreignons

vous astreignez

ils astreignent / elles astreignent

imparfait

j'astreignais

tu astreignais

il astreignait / elle astreignait

nous astreignions

vous astreigniez

ils astreignaient / elles astreignaient

passé simple

j'astreignis

tu astreignis

il astreignit / elle astreignit

nous astreignîmes

vous astreignîtes

ils astreignirent / elles astreignirent

futur simple

j'astreindrai

tu astreindras

il astreindra / elle astreindra

nous astreindrons

vous astreindrez

ils astreindront / elles astreindront

 

synonymes

s'astreindre à verbe pronominal

s'imposer, se plier à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il voulut s'astreindre au travail ; mais ses idées n'étaient pas assez nettes pour que ce travail pût aboutir.Albert Delpit (1849-1893)
La forcerez-vous à s'astreindre à des jeûnes débilitants, à se macérer et se mortifier, se détraquer et se détruire, comme les nonnes d'autrefois ?Albert Cim (1845-1924)
Elles avaient bien raison, les femmes, de ne pas s'astreindre aux fausses vertus que le despotisme masculin leur impose !Daniel Lesueur (1854-1921)
Ne voulant pas astreindre ses compagnons à d'inutiles fatigues, il part en découverte avec le docteur et le guide esquimau.Louis Boussenard (1847-1910)
Ensuite se pose la question générale de la modernisation des marchés et de ne pas astreindre les entreprises à davantage de bureaucratie.Europarl
Mais cela n'a jamais pu reprendre, et personne n'a voulu s'astreindre à aller inscrire son nom avec la chance d'obtenir un refus.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Je me contenterai d'en reproduire quelques exemples parmi les plus saillants, sans m'astreindre strictement à l'ordre géographique.Charles Anglada (1806-?)
Signoret ne put s'adapter à un milieu aussi réfractaire ; sans le sol, incapable de monnayer ses rythmes ou de s'astreindre à des besognes journalistiques, il tomba dans un dénuement total.Adolphe Retté (1863-1930)
Sans m'astreindre à vivre aussi frugalement que mon père, j'ai porté de la sobriété dans tous mes instincts.George Sand (1804-1876)
L'apprenti, malgré ses efforts, ne pouvait s'astreindre à imiter l'allure presque grave de son camarade.Lucien Biart (1828-1897)
Les efforts qu'on fera pour l'y astreindre, étant contraires à sa nature, ne devront-ils pas se briser contre cet obstacle insurmontable ?François Baucher (1796-1873)
Rien ne la rebute, et cette âme d'artiste sait s'astreindre au métier de teneur de livres pour sauver l'honneur de son père !George Sand (1804-1876)
Il prétend immobiliser les types, suspendre le libre arbitre de l'artiste, l'astreindre à des formules invariables.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il se décida à faire l'essai de ce régime, pourvu que je voulusse m'y astreindre avec lui ; et, en effet, nous l'observâmes pendant trois mois.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Et pourquoi même s'astreindre à ces liaisons fortuites, s'exposer aux insultes sans l'excuse de la tendresse, chercher le bonheur d'amour au lieu d'attendre qu'il vînt ?Fernand Vandérem (1864-1939)
Voilà pourquoi je vais m'astreindre à vous donner quelques détails sur la vie qu'ils mènent...Astolphe de Custine (1790-1857)
Rien de plus sot, rien de plus vain que d'astreindre toute la jeunesse aux mêmes méthodes, aux mêmes disciplines, aux mêmes examens.Charles Turgeon (1855-1934)
Mais ne lui demandez pas de s'appliquer à quelque travail de tête ; il ne saurait s'y astreindre.Georges Ohnet (1848-1918)
D'ailleurs ce serait un abus que d'astreindre les philosophes à pratiquer personnellement les règles de vie qu'ils proposent, et à cultiver sans répit les vertus qu'ils jugent supérieures.Pierre Louÿs (1870-1925)
Nos vaillants alliés, fiers chefs de clans et rois chez eux, ne pouvaient s'astreindre au mystère.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASTREINDRE » v. act.

Contraindre quelqu'un à faire quelque chose. Par un tel contract il a astreint sa partie à luy rendre tels devoirs, à le reconnoistre pour Seigneur à des conditions honteuses & onereuses.
 
ASTREINDRE, signifie aussi, Resserrer le ventre. L'espine-vinette est bonne pour astreindre.
 
ASTREINT, EINTE. part. pass. & adj.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020