Email catcher

se soumettre soumettre

Définition

Définition de se soumettre ​​​ verbe pronominal

Obéir, se conformer (à). ➙ se plier. Se soumettre à une règle.

Définition de soumettre ​​​ verbe transitif

Mettre dans un état de dépendance ; ramener à l'obéissance. Soumettre des rebelles.
Mettre dans l'obligation d'obéir à une loi, d'accomplir un acte. ➙ assujettir. (choses) Revenus soumis à l'impôt.
Présenter, proposer à l'examen, au choix. Soumettre un manuscrit à un éditeur.
Exposer à un effet que l'on fait subir. Sportif soumis à un entraînement sévère.

Conjugaison

Conjugaison du verbe soumettre

actif

indicatif
présent

je soumets

tu soumets

il soumet / elle soumet

nous soumettons

vous soumettez

ils soumettent / elles soumettent

imparfait

je soumettais

tu soumettais

il soumettait / elle soumettait

nous soumettions

vous soumettiez

ils soumettaient / elles soumettaient

passé simple

je soumis

tu soumis

il soumit / elle soumit

nous soumîmes

vous soumîtes

ils soumirent / elles soumirent

futur simple

je soumettrai

tu soumettras

il soumettra / elle soumettra

nous soumettrons

vous soumettrez

ils soumettront / elles soumettront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot soumettre

C'est qu'apparemment il est dans ma nature d'espérer en dépit de tout, et de ne point me soumettre à la rigueur du sort.George Sand (1804-1876)
Loin de la soumettre à notre morale, soumettons-lui tout ce qui n'est pas elle.Anatole France (1844-1924)
Donc, le soumettre à un exercice pareil à celui du houngan est une activité prétentieuse qui peut aussi être perçue comme dangereuse.Cliniques méditerranéenne, 2012, Jude Mary Cénat, Daniel Derivois (Cairn.info)
J'eus beau vouloir m'excuser et demander grâce, l'arrêt était prononcé ; il fallut bien me soumettre.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Enfin, les malheurs de l'ambition sont d'une telle nature, que les caractères les plus forts n'ont jamais trouvé en eux-mêmes la puissance de s'y soumettre.Madame de Staël (1766-1817)
Aussi pris-je la résolution de ne plus le soumettre à de pareilles épreuves.Jean Itard (1774-1838)
Le problème, c'est que rien n'oblige vraiment les intéressés à se soumettre à cet impératif.Capital, 16/07/2019, « Drones : à quand des moyens de lutte efficaces ? »
Si l'opinion est bonne, nul homme ne doit la braver ; si l'opinion est mauvaise, nulle femme ne doit s'y soumettre.Alexandre Vinet (1797-1847)
Les présidents des groupes politiques ont des propositions spécifiques à vous soumettre, qui ont été décidées et soutenues par tous.Europarl
En clair, ils devront désormais se soumettre à la formation continue.Ça m'intéresse, 29/03/2012, « Faut-il vendre les médicaments sans ordonnance au supermarché ? »
L'homme avait alors refusé de se soumettre à un dépistage urinaire.Ouest-France, 30/08/2021
Par la suite, il refuse de se soumettre aux vérifications.Ouest-France, 05/03/2021
Donner un sens à l'existence revient donc à soumettre des singularités existantes à un concept, donc rapporter l'existence de l'existant à autre chose qu'à lui-même.Rue Descartes, 2017, Isabelle Raviolo (Cairn.info)
Mes malheurs sont au comble ; il ne me reste plus que de m'y soumettre.Abbé Prévost (1697-1763)
C'est pourquoi le fait de soumettre la question à la commission juridique et des droits des citoyen est si important.Europarl
Je dois cependant lui soumettre une observation générale sur l'esprit dans lequel toutes les propositions de mon budget avaient été conçues.François Guizot (1787-1874)
Les touristes doivent être vaccinés et se soumettre à un test avant le départ.Ouest-France, 16/09/2021
Nous ne connaissons pas les titres en vertu desquels elle prétendit les soumettre.Émile Vincens (1764-1850)
Il ne s'agit pas cependant de se soumettre, mais bien de s'extraire de la souffrance des émotions, à travers différentes approches.Ça m'intéresse, 26/01/2021, « Connaissez-vous les thérapies comportementales, cognitives et émotionnelles ? »
Avant, tout comme les pompiers et autres métiers susceptibles de se soumettre aux dangers, les cordistes avaient une prime de risque.Ouest-France, Geoffroy JACQUESON, 07/06/2017
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SOUSMETTRE v. act.

Mettre sous son empire, sous son commandement quelque chose. Alexandre sousmit toute l'Asie à ses loix. Cette beauté sousmet tous les coeurs à son empire.
 
SOUSMETTRE, se dit souvent avec le pronom personnel, & signifie, Plier, obeïr, s'humilier devant quelque autre, tant à l'égard du corps, que de l'esprit. Il faut se sousmettre, captiver son esprit, pour croire les mysteres. Il faut être fort sousmis en recevant le Sacrement de Penitence. Ce libertin s'est enfin sousmis, a passé sous le joug du mariage. Cette garnison s'est sousmise à toutes sortes de conditions, elle les a acceptées. Ce valet s'est sousmis à tout faire. Un comptable se sousmet à la peine du quadruple pour les omissions de recepte.
 
SOUSMIS, ISE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa) Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa)

Comment peut-on encore expliquer qu'à chaque sortie d'un énième manuel de dégustation, les buveurs affolés se jettent dessus comme la petite vérole...

19/12/2022