forcer

 

définitions

forcer ​​​ verbe

verbe transitif
Faire céder (qqch.) par force. Forcer une porte, un coffre. ➙ briser, fracturer ; effraction. —  Forcer un passage. —  Forcer la porte de qqn.
Faire céder (qqn) par la force ou la contrainte. ➙ contraindre, obliger. Personne ne vous force. —  Forcer la main à qqn, le faire agir contre son gré. —  Forcer à (qqch.). Cela me force à des démarches compliquées. ➙ obliger, réduire. On me force à partir. —  littéraire Forcer (qqn) de (+ infinitif).
Obtenir, soit par la contrainte, soit par l'effet d'un ascendant irrésistible. Forcer l'admiration de tous. ➙ emporter.
S'assurer la maîtrise de (qqch.). Forcer le destin.
Imposer un effort excessif à. Forcer un cheval. —  Chanteur qui force sa voix. Forcer son talent.
Forcer des fleurs, des plantes, en hâter la maturation (➙ forçage).
Dépasser (la mesure normale). ➙ augmenter. Forcer la dose ; au figuré exagérer.
Altérer, déformer par une interprétation abusive. ➙ dénaturer, solliciter. Forcer la vérité.
verbe intransitif Fournir un grand effort. —  familier Forcer sur qqch., en abuser. J'ai un peu forcé sur le whisky.

se forcer ​​​ verbe pronominal

Faire un effort sur soi-même. ➙ se contraindre. Elle n'aime pas se forcer. —  Se forcer à. ➙ s'obliger à. Se forcer à sourire.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je force

tu forces

il force / elle force

nous forçons

vous forcez

ils forcent / elles forcent

imparfait

je forçais

tu forçais

il forçait / elle forçait

nous forcions

vous forciez

ils forçaient / elles forçaient

passé simple

je forçai

tu forças

il força / elle força

nous forçâmes

vous forçâtes

ils forcèrent / elles forcèrent

futur simple

je forcerai

tu forceras

il forcera / elle forcera

nous forcerons

vous forcerez

ils forceront / elles forceront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Là où la période de transposition a expiré, nous avons également pris des mesures énergiques pour forcer la transposition.Europarl
Peut-être le surprendrait-il une nuit se glissant en haut de la maison et tâchant de forcer la porte de la chambre.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Nous avons appris à accepter que nous ne pouvions forcer personne à faire les choses comme nous.Europarl
J'envoyai un coup de mousquet à l'inconnu, dans l'intention de le forcer à s'arrêter, car nous pouvions à peine nous tenir éloignés de lui.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Troisièmement, cela peut parfois entraîner une distorsion des marchés et forcer de bons concurrents à cesser leurs activités.Europarl
S'ils ne veulent pas ouvrir un marché, nous devons respecter le paragraphe 17 de la résolution et ne pas les forcer à pratiquer cette ouverture.Europarl
Il ne faudrait pourtant pas que cette sobre minutie transforme le processus d'adhésion en un moyen de pression plus ou moins subtil, utilisé pour forcer le règlement de problèmes bilatéraux.Europarl
Dans une telle situation, il est absurde et inhumain de vouloir forcer les gens à rester sur le marché du travail.Europarl
Les aéroports peuvent être utilisés abusivement, parce qu'ils peuvent forcer quiconque dépend d'eux, de la compagnie aérienne au passager, à contribuer de manière disproportionnée à leur profit.Europarl
Il posa sa lanterne à quelque distance pour éviter le courant d'air, et usa de toute sa vigueur pour forcer la porte ; elle s'ébranlait sous sa main, mais sans s'ouvrir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Pas plus que les pays riches, les pays pauvres ne peuvent en soi forcer cette bonne conduite.Europarl
Le dévouement de femmes pour la science ne doit pas les forcer à renoncer au rôle maternel qui leur est propre.Europarl
Ni la crise financière, ni d'autres considérations ne peuvent nous forcer à renoncer à notre rôle de leader de la mise en œuvre d'un développement plus durable.Europarl
Je pense aussi que l’on ne peut forcer des sociétés concurrentes à vendre les billets l’une de l’autre.Europarl
Cela ne signifie ni qu'il faut accepter, ni qu'il faut refuser, ni encore moins qu'il faut forcer ou prolonger les délais.Europarl
Nous ne devrions donc pas tenter de la forcer à accomplir ce à quoi elle n'est pas destinée.Europarl
En revanche, ils ne peuvent pas nous forcer à vivre selon les règles de ce monde imaginaire.Europarl
Le week-end dernier, la compagnie a placé des hommes de sécurité à bord de ses navires afin de forcer la relève de l’équipage par des manœuvres d’intimidation.Europarl
C'est le fruit d'une stratégie prédéterminée de porter atteinte aux contingents établis, c'est-à-dire une manœuvre supplémentaire pour forcer, enfreindre, la norme communautaire en vigueur.Europarl
Il n'y a qu'ici que l'on veut forcer systématiquement les peuples à revenir aux urnes quand le résultat d'un scrutin déplaît.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORCER » v. act.

Emporter quelque chose par effort ou violence. Forcer une place, un poste, une armée. forcer la garde. ce poids est trop lourd, ne vous forcez pas à le lever. forcer les prisons. forcer un coffre.
 
FORCER, signifie aussi, Violer une femme, une fille, pour dire, la prendre par force pour luy ravir son honneur. Il ne faut forcer personne, l'obliger à faire quelque chose par contrainte.
 
On dit aussi, Forcer un cerf, un lievre, les prendre à la course & à force de chiens, sans les vouloir tirer quand on le peut faire. On dit encore, Forcer un cheval, pour dire, l'outrer, le pousser au delà de ses forces.
 
On dit sur la mer, Forcer de voiles, forcer de rames, pour dire, Faire tout l'effort qu'on peut avec les voiles & les rames. On dit aussi, que le vent force, pour dire, qu'il est contraire, & oblige à relascher.
 
Forcer une clef ou une serrure, se dit quand on en rompt les gardes, ou qu'on fausse la clef : & on dit la même chose des instruments. Vous forcerez ce compas, ces ciseaux.
 
FORCER un coup, se dit à la paulme, pour dire, le pousser de toute sa force.
 
FORCER, se dit figurément en Morale. Forcer son esprit, c'est luy faire faire un trop grand effort pour luy faire trouver des pensées qui ne sont pas naturelles. forcer son stile, son genie. forcer un passage, c'est luy donner un autre sens que celuy de l'Auteur.
 
FORCÉ, ÉE. part. pass. & adj. On appelle un genie forcé, quand il n'agit pas naturellement, mais avec affectation ou contrainte : un raisonnement forcé, une comparaison forcée, lors qu'on les fait venir de loin, qu'on les tire par les cheveux.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020