Email catcher

abattre

définitions

abattre ​​​ verbe transitif

Faire tomber.
Faire tomber (ce qui est vertical), jeter à bas. Abattre un arbre. Abattre un mur. ➙ démolir.
Faire tomber (un être vivant) en donnant un coup mortel. ➙ tuer. Abattre qqn, l'assassiner avec une arme à feu. ➙ familier descendre.
Détruire (un avion) en vol.
Abattre son jeu : étaler (mettre à plat) ses cartes, en les montrant, avant la fin du jeu. au figuré Dévoiler ses desseins et passer à l'action.
Abattre de la besogne, en faire beaucoup ; travailler beaucoup et efficacement.
Rendre faible, ôter les forces de (qqn). Cette fièvre l'a abattue. ➙ épuiser, fatiguer.
Ôter l'énergie, l'espoir, la joie à (qqn). ➙ décourager, démoraliser, déprimer. Ne pas se laisser abattre.

s'abattre ​​​ verbe pronominal

Tomber tout d'un coup. Le grand mât s'abattit sur le pont. ➙ s'affaisser, s'écrouler, s'effondrer.
Tomber, se laisser tomber (sur qqch.), en venant des airs. La grêle s'est abattue sur les vignes. au figuré Se jeter sur (pour piller).

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abats

tu abats

il abat / elle abat

nous abattons

vous abattez

ils abattent / elles abattent

imparfait

j'abattais

tu abattais

il abattait / elle abattait

nous abattions

vous abattiez

ils abattaient / elles abattaient

passé simple

j'abattis

tu abattis

il abattit / elle abattit

nous abattîmes

vous abattîtes

ils abattirent / elles abattirent

futur simple

j'abattrai

tu abattras

il abattra / elle abattra

nous abattrons

vous abattrez

ils abattront / elles abattront

synonymes

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABATRE » v. act.

Renverser, demolir, faire tomber, coucher par terre. Il a fait abatre sa maison pour la rebâtir. il y a bien des chablis que le vent a abatus dans cette forest. on abat les noix avec la gaule. ce luitteur a abatu son homme sous luy. ce cheval est sujet à s'abatre, c'est à dire, à broncher, à tomber. On dit aussi, que le tabac abat les fumées du vin, les vapeurs. Cette maladie, ce voyage l'a bien abatu. Nicod derive ce mot de à bas, adverbe local composé de a & de bas.
 
ABATRE, en termes de Marine, sign. Descheoir, deriver, s'écarter de la vraye route : ce qui se fait par la force des courans, ou des marées, ou par les erreurs du pointage ou du mauvais gouvernement du timonnier. On dit aussi, qu'un Pilote abat son vaisseau d'un quart de Rumb ou d'un autre aire de vent, quand il vire ou change sa course & gouverne sur un autre Rumb de celuy de sa route. On dit aussi, Abatre un navire, pour dire, le faire obeïr au vent lors qu'il est sur les voiles. On dit aussi, Abatre un vaisseau sur le costé, lors qu'on veut travailler à la carene, ou en quelque endroit des oeuvres vives.
 
En termes de Fauconnerie on dit, Abatre l'oiseau, pour dire, le tenir & serrer entre deux mains pour le garnir de gets, le poivrer ou luy donner quelque medicament par force.
 
ABATRE, se dit figurément en Morale, des troubles & des afflictions de l'ame & du corps. Ce changement de fortune luy a abatu l'esprit & le courage. il s'est laissé vaincre & abatre à la douleur.
 
On dit proverbialement, Petite pluye abat grand vent. On dit d'un homme qui fait bien de la besogne, & d'un Juge qui expedie plusieurs procés, qu'ils abatent bien du bois.
 
ABATU, ÜE. part. pass. & adj. Maison abatüe, courage abatu.
Style et écriture Trois secrets d’écriture de Michel Bussi Trois secrets d’écriture de Michel Bussi

Michel Bussi, « le maître du suspense », est l’un des auteurs préférés des Français. Depuis Nymphéas noirs, il enchaîne les best-sellers. Sa...

30/03/2022