contretemps

 

définitions

contretemps ​​​ nom masculin

Musique Action d'attaquer un son sur un temps faible.
Évènement, circonstance qui s'oppose à ce que l'on attendait. ➙ difficulté, empêchement, ennui. Un fâcheux contretemps. —  locution adverbiale À contretemps : au mauvais moment. Arriver à contretemps.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Avec cela, la campagne ne m'enchante plus ; j'ai usé ma veine champêtre annuelle ; fâcheux contretemps, pas vrai ?Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Là où d'autres s'emportent, jurent et blasphèment, eux rient, s'amusent et prennent le contretemps de la meilleure grâce du monde...Pierre Duchaussois (1878-1940)
Cependant, cela ne devrait pas engendrer de contretemps qui créent une certaine insécurité juridique et, en conséquence, empêchent les citoyens de pouvoir exercer leurs droits.Europarl
N'y parlez pas des contretemps qui ont empêché l'effet de votre première lettre ; j'ose vous répondre que vous aurez lieu d'être satisfaits de ce que le roi vous mandera.Ernest Daudet (1837-1921)
Cependant, les progrès enregistrés jusqu’ici ne sont, au mieux, que modestes, et de nouveaux contretemps ne cessent de les entraver, voire même de les réduire à néant.Europarl
Voici ce qui avait donné lieu à ce contretemps, qui nous privait d'une victoire éclatante.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Je suis là, prêt à ma plus profonde douleur : - tu es venue pour moi à contretemps !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il pose que ces passagers doivent recevoir des dédommagements en cas de retard ou de contretemps.Europarl
Elle envisageait les choses sous leur véritable jour, c'est-à-dire comme un contretemps sans péril qui avait, au milieu de sa vie ordonnée, incolore, un excitant parfum d'aventure.Berthe de Buxy (1863-1921)
Je voudrais signaler que les résultats démocratiques ne sont des contretemps que pour ceux qui ont perdu parce qu’il leur manque un soutien de la base.Europarl
Malgré tous ces contretemps, nous pouvions encore gagner la bataille, tant nos avantages étaient grands !Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Vingt projets divers tournoyaient dans sa tête en feu, auxquels la comtesse était toujours mêlée, et qui s'écroulèrent devant un contretemps bien simple à prévoir.Paul Bourget (1852-1935)
Mais, comme il nous déclara qu'il pourrait venir de temps en temps à l'habitation, nous nous consolâmes assez vite de ce contretemps.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Étant donnée la direction imprimée à sa politique par suite des mariages espagnols, il ne pouvait lui arriver un contretemps plus déplaisant.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Par suite de ce contretemps, les lettres, les instructions et les pouvoirs élaborés avec tant de soins se trouvaient sans emploi immédiat.Ernest Daudet (1837-1921)
Se distraire, à un moment donné, librement choisi, à la bonne heure ; mais être distrait, à contretemps, c'est être désorienté, déraciné.Charles Gounod (1818-1893)
Mais un contretemps l'attendait au premier pas qu'elle faisait dans cette route si séduisante pour les imaginations vives et longtemps contenues.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'étais furieux de ce contretemps, quand je me rappelai fort à propos que j'avais une cinquantaine de dollars dans mes goussets.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Il demeurera stoïque dans les contretemps ; et le calme de son attitude saura donner le change, s'il le faut, sur les émotions de son âme.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Voici les contretemps qui l'avaient empêchée de tenir la promesse de départ faite à son fils.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTRETEMPS » s. m.

Temps mal pris pour dire ou faire quelque chose. Il se trouve dans les affaires des contretemps, des obstacles qu'on ne peut prevoir. Il se dit plus souvent adverbialement. Il faut se donner de garde de parler à contretemps. Une entreprise faite à contretemps ne reüssit jamais.
 
On appelle aussi dans la danse des contretemps, lors que le pied qu'on doit poser étant en l'air, on saute sur l'autre pied avant que de le poser.
 
CONTRETEMPS, en termes de Manege, est une mesure ou cadence interrompuë en maniant, soit par la malice du cheval, soit par le peu de soin du cavalier qui le monte, comme lors que le cheval continuë des ruades, au lieu qu'il devoit lever le devant.
 
CONTRETEMPS, chez les Maistres en fait d'armes, se dit lors que les deux ennemis s'allongent en même temps : ce qui produit le coup fourré. Le contretemps se dit aussi, quand l'ennemy prend un temps qu'on luy a presenté à dessein par quelque appel ou temps faux qui est hors la mesure, afin de prendre le dessus ou le dessous, ou de quarter suivant l'occasion.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020