Email catcher

contretemps

Définition

Définition de contretemps ​​​ nom masculin

Musique Action d'attaquer un son sur un temps faible.
Évènement, circonstance qui s'oppose à ce que l'on attendait. ➙ difficulté, empêchement, ennui. Un fâcheux contretemps. locution adverbiale À contretemps : au mauvais moment. Arriver à contretemps.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot contretemps

Cette dernière n'est pas l'esprit du temps, mais l'esprit à contretemps (en avance ou en retard, comme on voudra).Le philosophoire, 2005, Vincent Citot (Cairn.info)
Ces pauvres gens étaient découragés, et moi-même affligé de ce contretemps.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Un contretemps qui s'ajoute à la perte, presque inévitable, de coureurs.Ouest-France, 27/08/2021
Il pose que ces passagers doivent recevoir des dédommagements en cas de retard ou de contretemps.Europarl
Cet après-midi, un contretemps a empêché la tenue de la première démonstration.Ouest-France, Anne KIESEL, 10/05/2018
Malgré ce contretemps climatique, le public était au rendez-vous pour apprécier le travail des professionnels des métiers d'art.Ouest-France, 27/07/2021
Le bénéficiaire du contrat a donc tout intérêt à prendre le maximum de précautions afin d'éviter erreurs et contretemps.Capital, 01/08/2018, « Assurance vie : mode d'emploi pour récupérer le capital après… »
Chaque membre, son écran à un bout et l'autre de la pièce, à temps et contretemps.Medium, 2014, Régis Debray (Cairn.info)
Hier, un contretemps a empêché la tenue de la première démonstration.Ouest-France, Anne KIESEL, 11/05/2018
Chacun poursuit ses idées fixes en ignorant les questions d'autrui, ou en n'y répondant qu'a posteriori, et donc toujours à contretemps.Études théâtrales, 2005, Séverine Ruset (Cairn.info)
Avec cela, la campagne ne m'enchante plus ; j'ai usé ma veine champêtre annuelle ; fâcheux contretemps, pas vrai ?Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
D'autant que son annonce a été suivie d'une série de contretemps et d'aléas.Ouest-France, 10/06/2018
Aucun contretemps majeur n'est à noter, seuls quelques détails sont à régler.Ouest-France, 14/11/2019
Dans cette dictature des temps, que l'on s'impose mutuellement, ces contretemps à répétition finissent par mettre en retrait tout sujet d'échange hors production dite effective.Vie & sciences de l'entreprise, 2019, Annick Schott (Cairn.info)
Et ce que le public européen pouvait considérer comme des contre-sens – rires à contretemps, enthousiasmes décalés – n'en étaient nullement.Revue historique, 2015 (Cairn.info)
Rouletabille ne se plaignit point trop de ce contretemps.Gaston Leroux (1868-1927)
Mais, au fil du temps, cette succession de contretemps ou de coups de frein est épuisante.Capital, 08/11/2012, « Protégez-vous
 de vos collègues toxiques »
Un léger contretemps donc qui pourrait repousser le lancement de cette nouvelle saison.Capital, 08/08/2020, « Cas de coronavirus dans l'équipe du meilleur pâtissier : le… »
D'emblée, les cadres spatio-temporels s'effondrent : la scène du témoignage des survivants ne peut être qu'un non-lieu, le récit ne peut s'inscrire qu'à contretemps.Revue des schizoanalyses, 2007, Sylvie Rollet (Cairn.info)
Pour les acheteurs pénalisés par ces contretemps, voici les démarches à suivre pour espérer obtenir d'éventuelles indemnités.Capital, 19/06/2021, « Logement neuf : pouvez-vous obtenir des indemnités en cas de… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTRETEMPS s. m.

Temps mal pris pour dire ou faire quelque chose. Il se trouve dans les affaires des contretemps, des obstacles qu'on ne peut prevoir. Il se dit plus souvent adverbialement. Il faut se donner de garde de parler à contretemps. Une entreprise faite à contretemps ne reüssit jamais.
 
On appelle aussi dans la danse des contretemps, lors que le pied qu'on doit poser étant en l'air, on saute sur l'autre pied avant que de le poser.
 
CONTRETEMPS, en termes de Manege, est une mesure ou cadence interrompuë en maniant, soit par la malice du cheval, soit par le peu de soin du cavalier qui le monte, comme lors que le cheval continuë des ruades, au lieu qu'il devoit lever le devant.
 
CONTRETEMPS, chez les Maistres en fait d'armes, se dit lors que les deux ennemis s'allongent en même temps : ce qui produit le coup fourré. Le contretemps se dit aussi, quand l'ennemy prend un temps qu'on luy a presenté à dessein par quelque appel ou temps faux qui est hors la mesure, afin de prendre le dessus ou le dessous, ou de quarter suivant l'occasion.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.