Email catcher

ébahir

définitions

ébahir ​​​ verbe transitif

Frapper d'un grand étonnement. ➙ abasourdir, stupéfier. Voilà une nouvelle qui m'ébahit.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'ébahis

tu ébahis

il ébahit / elle ébahit

nous ébahissons

vous ébahissez

ils ébahissent / elles ébahissent

imparfait

j'ébahissais

tu ébahissais

il ébahissait / elle ébahissait

nous ébahissions

vous ébahissiez

ils ébahissaient / elles ébahissaient

passé simple

j'ébahis

tu ébahis

il ébahit / elle ébahit

nous ébahîmes

vous ébahîtes

ils ébahirent / elles ébahirent

futur simple

j'ébahirai

tu ébahiras

il ébahira / elle ébahira

nous ébahirons

vous ébahirez

ils ébahiront / elles ébahiront

synonymes

ébahir verbe transitif

abasourdir, ahurir, ébaubir, éberluer, époustoufler, étonner, étourdir, interdire, interloquer, laisser coi, méduser, pétrifier, sidérer, stupéfier, épater (familier), estomaquer (familier), scier (familier), souffler (familier)

s'ébahir verbe pronominal

s'émerveiller

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une fillette est ébahie devant les planètes qui flottent au-dessus d'elle.Ouest-France, Kristell LE GALL, 05/06/2021
Ce paysan vous regardera d'un air ébahi et vous demandera : tout ce dont j'ai besoin, c'est d'eau fraîche dans ma maison.Europarl
Élisa entre et reste ébahie devant tout ce désordre.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Son visage, pâli, resta de marbre sous les regards des domestiques ébahis, qui semblaient attendre l'explication de cette catastrophe inouïe.Émile Gaboriau (1832-1873)
De quoi rappeler plein de souvenirs aux anciens et ébahir les plus jeunes.Ouest-France, 19/08/2014
Dès lors, la question se pose au regard de l'opinion publique ébahie : qui est le plus dangereux et le plus criminel ?Europarl
Un voyage qui va ébahir les plus jeunes qui pourront rencontrer des dinosaures grandeur réelle (ou presque).Ouest-France, Sandrine PELLETIER, 02/08/2020
En haut de la carrière, une vue impressionnante : un gouffre de 30 m de profondeur devant les yeux ébahis des visiteurs.Ouest-France, Cyrielle LE HOUÊZEC, 16/07/2021
La jeune fille ouvre des yeux ébahis en entendant cette phrase burlesque de sa mère.Eugène Chavette (1827-1902)
Il me regardait avec des yeux ébahis, ne sachant pas ce qu'il devait croire.Guy de Maupassant (1850-1893)
En entrant dans la grotte, les quatre garçons ont été ébahis par ce qu'ils ont vu.Ouest-France, 06/07/2020
Chausse des escarpins pour traverser à toute allure la salle ébahie.Ouest-France, Gérard LEBAILLY, 28/11/2017
Elles regardaient ébahies, ravies, cet amoncellement d'objets de toutes sortes jusqu'alors presque inconnus à leur sauvage misère.Eugène Sue (1804-1857)
Il s'agit d'un nuage lenticulaire aux allures de soucoupe volante qui s'est formé sous les yeux ébahis de randonneurs.Ouest-France, 20/01/2021
Les images du dunk défilent sur l'écran géant de la salle devant une foule ébahie.Ouest-France, Clément COMMOLET, 24/09/2021
Quand j'entends un certain nombre d'interventions, ou que je lis certains passages du rapport, je reste pantois et ébahi.Europarl
Les hommes s'arrêtaient pour la regarder, d'un air d'admiration ébahie, les femmes se penchaient hors de leur voiture pour la mieux voir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Avant de recommencer dans l'autre sens avec un javelot, qui finissait lui dans l'océan, sous les regards ébahis des spectateurs.Ouest-France, Paul MANDIN, 23/08/2021
Il y a de quoi être ébahi, mais telle est bien la réalité.Europarl
Les enfants, ébahis, regardaient avec attention et curiosité ce qui se faisait il y a un siècle.Ouest-France, 10/02/2020
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESBAHIR » v. act.

qui ne se dit gueres qu'avec le pronom personnel. S'esbahir, estre surpris par quelque chose d'extraordinaire qui cause de l'estonnement, de l'admiration. Il l'a bien esbahi, quand il luy a appris cette nouvelle. Un Stoïque ne s'esbahit, ne s'estonne de rien. On croyoit cet homme mort, on fut tout esbahi qu'on le vit revenir. Cet avare fut bien esbahi de ne trouver plus son tresor au lieu où il l'avoit caché. Quelques-uns le derivent de l'Hebreu sehebasch, qui signifie attonitum esse.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021