épater

définitions

épater ​​​ verbe transitif

vieux Écraser, aplatir.
familier Provoquer un étonnement admiratif chez (qqn). ➙ ébahir, impressionner, stupéfier. Il veut épater la galerie. Rien ne l'épate. —  au participe passé Très surpris. Un air épaté.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épate

tu épates

il épate / elle épate

nous épatons

vous épatez

ils épatent / elles épatent

imparfait

j'épatais

tu épatais

il épatait / elle épatait

nous épations

vous épatiez

ils épataient / elles épataient

passé simple

j'épatai

tu épatas

il épata / elle épata

nous épatâmes

vous épatâtes

ils épatèrent / elles épatèrent

futur simple

j'épaterai

tu épateras

il épatera / elle épatera

nous épaterons

vous épaterez

ils épateront / elles épateront

synonymes

épater verbe transitif

impressionner, ahurir, ébahir, étonner, en imposer à, stupéfier, surprendre, en mettre plein la vue à (familier), décoiffer (familier), en boucher un coin à (familier), scier (familier), souffler (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais on aurait tort de supposer que dans ce cénacle ne se perpétraient que des mystifications combinées pour « épater le bourgeois ».Adolphe Retté (1863-1930)
Et quand je pense que c'est uniquement pour vous humilier, pour vous épater !...Octave Mirbeau (1848-1917)
Et on le laisserait « se la couler douce, » rouler carrosse et « épater » le monde !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je suis dur à épater, mais il m'en a bouché un coin.Georges Darien (1862-1921)
Enfin, le snobisme s'en mêla et beaucoup de personnes, sans raison apparente, s'offrirent au rôle de victimes, simplement pour épater la galerie.Alphonse Allais (1854-1905)
On veut donc épater sa connaissance, on lui paye des douceurs !Émile Zola (1840-1902)
Trouvant qu'il prolongeait par trop sa méridienne, elle s'en fut le réveiller sans songer trop à s'épater de trouver cependant toutes portes ouvertes.Louis Pergaud (1882-1915)
Et, en 1982, on imposera des objectifs sociaux aux entreprises du secteur concurrentiel public pour épater le peuple et les cadres du socialisme triomphant.Europarl
Moi, si j'étais à sa place, je ferais sonner haut mes exploits, et j'en inventerais pour épater les badauds...Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Il suffit d'oblitérer la racine du nez et d'épater les narines.Victor Hugo (1802-1885)
Et lui, ravi d'« épater des filles », suivant son langage d'écolier, s'excita dans l'affirmation.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ni vif ni lent, ni actif ni paresseux, point bête et point génial, il devait avoir toute sa vie l'avantage, rassurant après tout, de ne point épater ses contemporains.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
En voilà un qui s'est mis le doigt dans l'œil, s'il a cru nous épater avec son rôtissage !Émile Zola (1840-1902)
Mais il en est parmi eux qui « posent à l'artiste » et exagèrent les manières excentriques de ceux qu'ils se sont proposés comme modèles, en vue « d'épater les bourgeois ».Paul Sébillot (1843-1918)
Évidemment, il y a ces actions menées uniquement pour épater la galerie.Europarl
En somme, il ne m'écrit que pour m'épater...Octave Mirbeau (1848-1917)
Il reste la crainte qu'on n'accomplisse des jolis tours de stade que pour épater la galerie et de devoir nous attendre à des résultats improductifs ou insuffisants.Europarl
Pour que ça reluise, pour épater, pour montrer qu'elles ne savent à quoi employer leurs dollars ...Albert Cim (1845-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPATER » v. act.

Rompre la patte d'un verre ou autre vaisseau semblable. Qui est-ce qui a espaté ce verre ?
 
ESPATER, signifie aussi, Estendre la patte, l'assiette d'un verre, d'un vaisseau. Les verres de fougere ne sont pas si espatez que les verres de cristal ; c'est pourquoy ils sont plus sujets à se renverser & à se casser. C'est en ce sens qu'on dit figurément, qu'un nez est espaté, lors qu'il est escrasé, applati, qu'il est trop large par enbas.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 9 : Les machines savent-elles parler ?

Écouter les instructions d’un GPS, donner une requête à une enceinte connectée, obtenir une traduction grâce à un logiciel, demander une réponse sur...

Laélia Véron 01/07/2021