extravagant

 

définitions

extravagant ​​​ , extravagante ​​​ adjectif et nom

Qui sort des limites du bon sens, bizarre et déraisonnable. Idées extravagantes. ➙ bizarre, grotesque. Un costume extravagant. ➙ excentrique. Dépenses extravagantes. ➙ excessif.
(personnes) Très excentrique, qui agit contre le bon sens. Il est un peu extravagant. —  nom Un, une extravagant(e).
 

synonymes

extravagant, extravagante adjectif

déraisonnable, absurde, délirant, dément, fou, grotesque, incohérent, insensé, irrationnel, loufoque (familier), tordu (familier), à la mords-moi-le-nœud (très familier), à la graisse d'oie (familier, vieux), à la mie de pain (familier, vieux), à la mords-moi-le-doigt (familier, vieux), [histoire] à dormir debout

excentrique, bizarre, étrange, farfelu, fou, loufoque

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En ce qui me concerne, je m'opposerai très-fermement à la mise à exécution de ce projet extravagant, qui ne pourrait qu'entraîner inutilement des sacrifices considérables.Bathild Bouniol (1815-1877)
Il met l'opiniâtreté à la place d'une réponse, et nous revenons toujours à ménager qu'au moins il ne fasse pas un marché extravagant.Madame de Sévigné (1626-1696)
Toutes les mièvreries, toutes les grâces cherchées et bizarres, se drapant dans les plis de longues tuniques ou s'abritant sous l'extravagant bariolage des ombrelles.Pierre Loti (1850-1923)
J'ouvre la marche, portant la lanterne qui nous éclaire, et dont j'abrite la flamme de mon mieux sous mon extravagant parapluie.Pierre Loti (1850-1923)
Je veux du superflu, de l'inutile, de l'extravagant, du trop, de ce qui ne sert à rien.Victor Hugo (1802-1885)
Ce jour-là, un enfant de dix ans, bravement extravagant, s'élança sur le pistolet du conducteur et tira sur les assaillants.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Parce qu'un homme a été riche et extravagant dans l'emploi de ses richesses, il n'est pas juste qu'il soit tiré de l'oubli, enfer des nullités de ce monde.Léon Gozlan (1803-1866)
Bref, ce projet, qui n'est ni extravagant ni bizarre, inspire à ta mère les plus vives inquiétudes, et tu ne triompheras pas de ses objections.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Cela leur est commun, sauf le degré qui chez eux est extravagant, avec les « décadents » de toutes les littératures.Jules Lemaître (1853-1914)
A présent, tu m'accuses d'avoir remplacé cette fleur par d'autres, ce qui n'est pas moins extravagant ; car, où les aurais-je prises ?George Sand (1804-1876)
Cependant tout prouve que c'est le comité qui fut moins extravagant que son ministre, et qui réprima son délire.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le prince garda un moment le silence, comme s'il hésitait à donner un ordre extravagant ; mais après un mouvement d'épaule irrité, il parla d'une voix dure.Judith Gautier (1845-1917)
Depuis quelque temps, tout ce qui est neuf en littérature (comme en bien d'autres genres), est si extravagant !Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il est engraissé, moins cependant que je ne m'y attendais, d'après ce qu'on m'avait dit, et, ce qui va vous paraître extravagant, il m'a paru grandi.Ernest Daudet (1837-1921)
Je suis devenu si extravagant, si injuste, si jaloux ; vous m'en dites tant de bien ; vous souffrez si impatiemment qu'on lui remarque quelque défaut, que...je n'ose achever !Denis Diderot (1713-1784)
On en conclut que le peuple est extravagant, qu'il a des caprices inouïs, insensés, qu'il est sujet a des réactions inexplicables, et qu'en conséquence il faut le craindre et l'enchaîner.George Sand (1804-1876)
Le manteau que j'avais apporté était d'une fourrure supérieure,– d'une rareté et d'un prix extravagant, il est inutile de le dire.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Cela paraissait si extravagant que l'on n'y pouvait croire, d'autant que rien n'annonçait des mesures prises pour soutenir la révolution qu'on méditait dans le gouvernement du pays.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il faut en convenir, c'était jouer un jeu extravagant, et le succès même ne saurait le justifier.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
L'âge le rendit plus extravagant, et sur ses vieux jours il s'imaginoit tous les ans, durant deux ou trois mois, qu'il étoit dans le néant.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXTRAVAGANT, ANTE » adj. & subst.

Fou, impertinent, qui dit & fait ce qu'il ne faudroit pas qu'il dist ni qu'il fist.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020