fugitif

définitions

fugitif ​​​ , fugitive ​​​ adjectif et nom

Qui s'enfuit, qui s'est échappé. Prisonnier fugitif. —  nom Personne qui s'est enfuie. ➙ évadé, fuyard. On n'a pas retrouvé les fugitifs.
Qui passe et disparaît rapidement. ➙ bref, fugace. Vision fugitive. Idée, émotion fugitive. ➙ passager.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vainement fit-il courir après son fugitif, vainement promit-il une forte récompense à quiconque lui en donnerait des nouvelles.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Au bruit des deux épées qui se choquaient, un fugitif éclair s'était allumé dans sa prunelle.Paul Féval (1816-1887)
On reçut de ce prétendu fugitif une charge terrible, où il nous prit plusieurs drapeaux.Jules Michelet (1798-1874)
Depuis quatre jours, je paye mon bonheur si fugitif par d'horribles inquiétudes et d'intolérables angoisses.Alphonse Karr (1808-1890)
Il n'y a que le plus fugitif, le plus lointain de soi-même au monde, et c'est un vertige de bonheur air-dessus de l'immense...Hector Bernier (1886-1947)
Ils ont été faits pour saisir un aspect fugitif, un mouvement, un trait ou détail saillant.Théodore Duret (1838-1927)
Il n'eut même pas cet étonnement fugitif qu'on ressent à entendre résonner sa propre voix dans le silence.Maurice Level (1875-1926)
Mais l'art ne se fait pas à volonté non plus, c'est fugitif, et la conscience d'un devoir à remplir ne force pas l'inspiration à descendre.George Sand (1804-1876)
Le fugitif reprit sa marche, ou plutôt sa course, car il courait presque continuellement, dans le but de rattraper le temps ; perdu.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Le fugitif y effacerait aisément les stigmates noirâtres qui le dénonçaient à tout le monde.Albert Delpit (1849-1893)
Lorsque vous cultiverez le sol, il ne vous prêtera plus ses forces ; vous serez agité et fugitif sur la terre.Henri Loëb (1805-1899)
Une heure passa terrible, car à chaque nouvel indice jeté sur son passage le fugitif reconnaissait, à n'en point douter, qu'on le ramenait sur ses pas.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Que d'incidens, que de grands intérêts, que de personnages, que de turpitudes se rattachent à ces dernières scènes, à ce dernier acte d'un pouvoir fugitif !Joseph Fouché (1759-1820)
Le petit fugitif s'est couché sur un banc de mousse, et toute son heureuse enfance défile devant lui.Lucien Biart (1828-1897)
Je la vis, qui nous suivait d'un regard inquiet et plein de larmes, comme si chaque voiture qui passait sur la route eût dû contenir un roi fugitif.Jules Janin (1804-1874)
Si particulier qu'il soit, tout ce bruit qui s'échappe des êtres est fugitif et ne leur survit pas.Marcel Proust (1871-1922)
Chacun semblait comprendre la valeur de ce moment fugitif où, dans la vie, le cœur se trouve entre deux espérances : les souhaits du passé, les promesses de l'avenir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afin de racheter les billets contrefaits, elle vendit tout ce qu'elle possédait et alla rejoindre le fugitif.Arsène Bessette (1873-1921)
Lui aussi fut un peu surpris, et quelque soin qu'il prît de ne pas le témoigner, je vis passer sur ses lèvres un sourire fugitif qui révélait son sentiment.François Guizot (1787-1874)
Vous voyez que sa confiance en moi ne va pas bien loin, puisqu'elle se persuade que j'ignore l'intérêt qu'elle prend à notre fugitif.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FUGITIF, IVE » adj. & subst.

Celuy qui est obligé de s'éloigner d'un pays où il avoit quelque establissement, pour ses crimes, ou pour ses dettes. Celuy qui a brisé les prisons est obligé d'estre fugitif. Cain devint fugitif aprés le meurtre de son frere.
 
En termes de Droit on appelle un esclave fugitif, celuy qui est sujet à s'échapper, à s'enfuir de la maison de son maistre. Quand on vendoit un esclave, il falloit declarer s'il estoit fugitif. On le dit aussi des soldats deserteurs, ou qui s'enfuyent dans le combat.
 
En poësie on a appellé Daphné, la belle fugitive. On appelle l'eau courante, l'onde fugitive.