Email catcher

jouir

définitions

jouir ​​​ verbe transitif indirect

Avoir du plaisir.
Jouir de : tirer plaisir, agrément, profit (de qqch.). ➙ goûter, savourer ; profiter de. Jouir de la vie. Droit Jouir d'un bien, en percevoir les fruits (➙ jouissance, usufruit).
sans complément Éprouver le plaisir sexuel (➙ orgasme).
Jouir de : avoir la possession (de qqch.). ➙ avoir, bénéficier de, posséder. Jouir d'une bonne santé, de toutes ses facultés. Droit Jouir d'un droit, en être titulaire. (choses) Cet appartement jouit d'une belle vue.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je jouis

tu jouis

il jouit / elle jouit

nous jouissons

vous jouissez

ils jouissent / elles jouissent

imparfait

je jouissais

tu jouissais

il jouissait / elle jouissait

nous jouissions

vous jouissiez

ils jouissaient / elles jouissaient

passé simple

je jouis

tu jouis

il jouit / elle jouit

nous jouîmes

vous jouîtes

ils jouirent / elles jouirent

futur simple

je jouirai

tu jouiras

il jouira / elle jouira

nous jouirons

vous jouirez

ils jouiront / elles jouiront

synonymes

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JOUÏR » v. n.

Posseder quelque chose, en estre le maistre, en avoir les fruits en sa disposition. On jouït d'un heritage à titre de proprieté, à titre de ferme, ou de loüage ; à titre d'usufruit. On dit aussi de celuy qui a donné le fonds de son bien, qu'il n'en jouït plus qu'à titre de precaire. Ce gentilhomme jouït de sa terre par ses mains, la fait labourer par ses gens, la fait valoir luy-même. On ne jouït des Benefices des pensions que sa vie durant. Ce Seigneur jouït de tant de revenu en fonds, en rentes, en charges, &c. On ne peut jouïr d'un Benefice sans titre. il faut jouïr paisiblement pour acquerir la prescription. un Fermier doit jouïr d'un heritage en bon pere de famille, c'est à dire, comme feroit un proprietaire, ne le point degrader, le bien fumer, cultiver & ensemencer. Ce mot vient de gaudere. En Picardie on dit encore gouïr pour jouïr.
 
JOUÏR, differe de posseder, en ce que l'on peut posseder par escrit, comme disent les Jurisconsultes, c'est à dire, avoir un titre legitime pour posseder ; au lieu que jouïr, se dit seulement de la perception actuelle des fruits. Ainsi celuy dont la terre est en decret, la possede toûjours, en est proprietaire jusqu'à l'adjudication, quoy que ce soient ses creanciers qui en jouïssent à l'égard des fruits.
 
On dit aussi jouïr de la vie, pour dire, Prendre tous les plaisirs qu'on peut, passer le temps de sa vie à se bien divertir. Jouïr d'une parfaite santé. Jouïr de la lumiere, de la clarté. on ne jouït que du present.
 
JOUÏR, signifie aussi, Disposer de quelqu'un, l'avoir à sa disposition. On ne sçauroit jouïr de cet Advocat, tant il est employé. j'ay mené cet homme à la campagne pour jouïr de sa conversation.
 
JOUÏR, signifie aussi, Avoir la compagnie charnelle d'une femme. Aimer & jouïr est la grande felicité de ce monde. On luy a fait espouser cette fille, parce qu'il en avoit jouï auparavant, parce qu'il l'avoit abusée.
 
JOUÏR, se dit aussi en choses spirituelles & morales. Les saints jouïssent de la gloire éternelle de la vision beatifique, il est doux de jouïr du fruit de sa victoire, de sa fortune. ce Royaume jouït d'une profonde paix. les Secretaires du Roy jouïssent de beaux privileges.

Définition de « JOUÏSSANT, ANTE » adj.

Qui jouït, qui dispose d'une chose. Une fille majeure de 25. ans prend la qualité d'usante & jouïssante de ses droits. on a assigné tous les engagistes & jouïssants du Domeine pour rapporter leurs tiltres.
Drôles d'expressions C'est de la daube C'est de la daube

D'où vient la mauvaise réputation de ce plat de viande cuit à l’étouffée ?

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 26/01/2022