le

définitions

le, la ​​​ , les ​​​ article défini

Le, la se réduisent à l' devant une voyelle ou un h muet : l'école, l'habit.De + le, les devient du, des ; à + le, les devient au, aux
devant un nom
(devant un nom générique) L'homme est un mammifère. Aimer les enfants.
(désignant qqch. de connu) Le soleil et la lune.
(devant un nom déterminé par la situation) Ferme le verrou. ➙ ce. Il partit le lendemain. —  (la situation étant déterminée par la suite de la phrase) Il vit dans la maison d'à côté.
(remplaçant l'adjectif possessif devant le nom d'une partie du corps) Je me lave les mains. Elle a mal aux dents.
(devant un nom propre) —  (lieu) Le Japon, la Provence, la Baltique, le Rhône. —  (devant un nom de personne ou de ville) littéraire Le Paris de ma jeunesse. Le Napoléon de l'exil. —  régional ou rural Le Pierre. La Marie. —  Les Dupont : la famille Dupont.
(pour transformer toute partie du discours en nom) Le boire et le manger. Le moi. Le pourquoi du comment. Les moins de vingt ans.
(valeur distributive) ➙ chaque, par. Trois euros le kilo. Trois fois la semaine (plus courant : par semaine).
(devant un adjectif lorsque le nom n'est pas répété) Quelle main, la droite ou la gauche ?
(avec le superlatif) C'est le plus beau. C'est elle qui chante le mieux. —  Ce jour-là, elle fut la plus heureuse. C'est ce jour-là qu'elle a été le plus heureuse. C'est la femme que j'ai le plus aimée.
L'un… l'autre ; l'un ou l'autre ; l'un et l'autre. ➙ autre, un. —  Le (la) même, les mêmes. ➙ même. —  L'on. ➙ on. —  Tout le, toute la, tous les. ➙ tout. —  Le mien, le tien, etc. ➙ mien. —  La plupart. ➙ la plupart. —  À la… (légère, etc.). ➙ à.

le, la ​​​ , les ​​​ pronom personnel

Pronom personnel objet ou attribut de la 3e personne
Le, la sont élidés en l' devant une voyelle ou un h muet (je l'entends ; ils l'hébergent ; elle l'y a mis ; je l'en remercie), sauf après un impératif (faites-le entrer ; faites-le apporter).
(objet direct)
(représentant un nom, un pronom qui vient d'être exprimé ou qui va être exprimé) Claire ? Je la connais. —  (complément de voici, voilà) Le voici, la voilà, les voilà.
Le, de valeur neutre. ➙ cela. Je vais vous le dire.
(dans des gallicismes) Je vous le donne en mille. L'échapper belle. Se la couler douce.
Le (attribut). J'étais naïve, mais je ne le suis plus. Cette femme est mon amie et le sera toujours.

​​​ nom masculin

Largeur d'une étoffe. —  Chaque partie verticale d'une jupe.
Largeur d'une bande de papier peint. Des lés.

synonymes

nom masculin

laize

bande

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LE » Article masculin

des noms substantifs. Le Ciel. L'Orient, &c.

Définition de «  » subst. masc.

Largeur d'une estoffe entre deux lisieres. Pour faire ces chemises bien amples, il faut y mettre tout le de la toile. On fait deux mouchoirs au lé, quand elle a une aune de large. On fait des juppes à quatre, cinq ou six lez, suivant la largeur de l'estoffe. Voilà une grande tache d'huile, il y faut remettre un lé. Ce mot vient de latus, parce qu'il borne la largeur d'une estoffe.
 
On dit dans les enterrements des Grands, qu'il y avoit un ou deux lez de velours chargez de blason sur deux ou trois lez de drap pour la tenture de l'Eglise.
 
LÉ, en vieux François signifioit large en general ; & on disoit long & lé, pour dire, long & large, de front & de costé.
 
LÉ, se dit aussi de l'espace que les riverains des rivieres doivent laisser pour ne pas empêcher la navigation. Les Ordonnances veulent qu'on laisse 24. pieds de sur les bords des rivieres navigables, pour faire monter & descendre les bateaux avec des chevaux. On le dit aussi des forests : d'où vient qu'on dit les arbres de lisiere.