piteux

 

définitions

piteux ​​​ , piteuse ​​​ adjectif

vieux Qui suscite une pitié mêlée de mépris. ➙ pitoyable.
Médiocre, nul. Des résultats piteux. —  En piteux état, en mauvais état.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après le dîner, j'allai contempler mes petits bonshommes en terre cuite qui gisaient d'un air piteux dans l'allée.Jean de la Brète (1858-1945)
Cornefer s'en aperçut et se hâta d'en profiter ; il s'appesantit éloquemment sur le piteux état dans lequel il avait laissé le verrier.André Theuriet (1833-1907)
On l'a emporté de la sacristie dans un état piteux ; huit jours après, il vomissait sa petite âme.Louis Ulbach (1822-1889)
Malheureux, rends grâce à ton piteux équipage, tu n'es pas le gibier qu'il me faut !George Sand (1804-1876)
Le vieillard jeta sur sa petite troupe un regard piteux qu'il reporta sur les cavaliers qui accouraient à toute bride.Gustave Aimard (1818-1883)
On méprisa : des chants grêles et désagréables, de sombres vêtements étroits, la présence impure des femmes, et, pour issue, le piteux festin ?Victor Segalen (1878-1919)
Nos trois gentilshommes étaient debout, la tête basse et regardant d'un œil piteux ce charmant petit meuble qui semblait si facile à ouvrir...Paul Féval (1816-1887)
Pedrito se grattait la tête, et mon domestique me regardait d'un air piteux ; je ne me sentais point à l'aise, je l'avoue.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ed, convaincu de son funeste sort, se roulait sur un banc avec de piteux hoquets, et se tenait l'estomac serré à deux mains, d'un air agonisant.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Bien que toutes nos mers soient dans un piteux état, il n'est que raisonnable d'examiner la question de leur protection d'un point de vue régional.Europarl
Mes livres, au bout de peu de temps, furent en assez piteux état ; les bêtes y établissaient domicile, les rongeaient et y déposaient leurs œufs.Alfred Dreyfus (1859-1935)
Avouez que cela vous sied mieux que le piteux équipage dans lequel je vous rencontrai.Michel Zévaco (1860-1918)
Peut- être un assez piteux retour ne laissait-il pas de blesser son orgueil et exigeait-il quelques exploits héroïques.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Le chien se leva, et se dirigea vers une espèce de roue où il entra avec un air piteux et rechigné, et en me lançant un regard de reproche.Théophile Gautier (1811-1872)
Mais, ajouta l'homme gris, un gentleman aussi délicat que toi ne saurait se mettre à table dans le piteux costume où tu te trouves.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Des vases en fonte, à l'air sale et piteux, les uns à moitié brisés, ornaient encore prétentieusement la longue terrasse.Jean de la Brète (1858-1945)
Mais je vous connais, monsieur, vous êtes trop bon ; et quand il reviendra d'un ton piteux vous promettre de se mieux conduire, vous l'emploierez de nouveau.Paul de Kock (1793-1871)
C'est le début invariablement destiné à provoquer les sympathies des spectateurs, même quand il s'adresse aux plus piteux déguenillés d'un village.Jules Verne (1828-1905)
Désolé de cette découverte, il le fut bien davantage quand il entendit son grison se plaindre douloureusement, et certes avec sujet, car il était en assez piteux état.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Et leur étendard rouge, qui était neuf au départ, retombe à présent sur sa hampe, tout trempé et piteux.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PITEUX, EUSE » adj.

Malheureux, qui excite à compassion. Ce malade est en un piteux état. Dans ce Roman il y a bien des cas piteux & surprenants. Les avares font toûjours les piteux & les pauvres.
Le français des régions Il drache Il drache

I'drache toudi din ch'nord ! Le mot drache, qui désigne une averse de pluie soudaine et intense, est l’un des régionalismes les plus emblématiques du français que l’on parle dans le Nord-Pas-de-Calais et en Wallonie.

27/10/2020