proférer

 

définitions

proférer ​​​ verbe transitif

Articuler à voix haute. ➙ prononcer. Sans proférer un mot. —  Proférer des injures.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je profère

tu profères

il profère / elle profère

nous proférons

vous proférez

ils profèrent / elles profèrent

imparfait

je proférais

tu proférais

il proférait / elle proférait

nous proférions

vous profériez

ils proféraient / elles proféraient

passé simple

je proférai

tu proféras

il proféra / elle proféra

nous proférâmes

vous proférâtes

ils proférèrent / elles proférèrent

futur simple

je proférerai / ro je profèrerai

tu proféreras / ro tu profèreras

il proférera / ro il profèrera / elle proférera / ro elle profèrera

nous proférerons / ro nous profèrerons

vous proférerez / ro vous profèrerez

ils proféreront / ro ils profèreront / elles proféreront / ro elles profèreront

 

synonymes

proférer verbe transitif

prononcer, articuler, débiter, dire, émettre, énoncer, jeter, pousser, sortir (familier), cracher (péjoratif), vomir (péjoratif)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si les vérités que je viens de proférer ont été entendues, nous continuerons nos travaux avec courage.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Il n'essaya pas davantage d'approcher d'elle ; mais il garda pendant quelque temps la même attitude, sans proférer un mot.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Aucune des femmes ses voisines ne put proférer ni blâme ni éloge sur ce cercueil mystérieux.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y mêle habilement sa cause avec celle du pays, et dit des vérités au gouvernement qu'aucun autre homme n'aurait osé proférer même tout bas.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Aussi devrions-nous joindre nos efforts pour aider à résoudre un problème pour le moins complexe, et pas nous limiter à proférer de vaines paroles.Europarl
Il me regardait de ses prunelles blafardes et sa bouche s'ouvrait et se rouvrait sans pouvoir proférer un son.Louis Dumure (1860-1933)
Je m'enveloppai d'un schall et d'un voile, et je me décidai sans proférer une parole.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Aucun homme n'osait proférer une vérité, s'il sentait qu'il ne la devait qu'à la seule puissance de son âme.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il ne donna point d'autre cause à son action que la passion de la gloire et la joie d'entendre proférer son nom.Marcel Schwob (1867-1905)
Celui-ci, sans répondre à personne, se contentait d'observer tous ces visages dont les bouches s'ouvraient pour proférer des cris.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il le lut sans proférer un seul mot, mais non sans montrer qu'il n'en était pas satisfait.Albert Vandal (1853-1910)
Vous le saurez sans doute facilement, mais ce n'est pas ma bouche qui doit le proférer.Henry Gréville (1842-1902)
Si au contraire, tu veux te laisser guider par moi, il est inutile de proférer des menaces que je ne crains pas.Ernest Capendu (1826-1868)
Je détachai ces linges, et le blessé, regardant de ses grands yeux fixes, me laissa faire, sans proférer une seule plainte.Jules Verne (1828-1905)
Les mains passées dans la ceinture de sa braie, la tête droite, l'œil triste, mais sec, il suivait, sans proférer une seule plainte, ceux qui marchaient devant lui !Émile Souvestre (1806-1854)
S'il était poussé à bout, il lui était permis de proférer pour toute réponse le tarteifle proverbial et solennel.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Benito pouvait à peine proférer une parole, il sentait son cœur prêt à se briser.Jules Verne (1828-1905)
Il causait avec plusieurs personnes, et non moins que dans le sens des cris qu'il venait lui-même de proférer.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Des jurements français, que lui seul pouvait proférer, se firent entendre subitement au milieu de la nuit.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Son compagnon respirait encore, mais il ne put proférer un seul mot et quelques minutes après il expira.Félix Nadar (1820-1910)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROFERER » v. act.

Prononcer quelques paroles. Chez les Hebreux le mot de Jehovah étoit le nom de Dieu ineffable, qu'il n'étoit pas permis de proferer. Les begues ne peuvent pas proferer leurs mots distinctement. On se trouve quelquefois si confus, si interdit, qu'on ne peut pas proferer un mot de la harangue qu'on avoit preparée. Le President a proferé à haute voix son arrest, la condamnation d'un tel.
 
PROFERÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos Le Secret Gutenberg Le Secret Gutenberg

Découvrez vite Le Secret Gutenbergle premier jeu d’évasion autour des grands textes de la langue française !

22/10/2020