repoussant

 

définitions

repoussant ​​​ | ​​​ , repoussante ​​​ | ​​​ adjectif

Qui inspire de la répulsion. ➙ répulsif ; dégoûtant, répugnant. Une saleté repoussante. Un personnage malpropre et repoussant.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et vous ne comprenez pas qu'en me repoussant de cette manière, c'est à l'enfant que vous risquez de faire du tort ?...Paul Bourget (1852-1935)
Et, repoussant doucement mon humble femme de chambre, très vite, très bien, ses doigts m'effleurant à peine, il a attaché la robe.Guy Chantepleure (1870-1951)
C'était une abominable créature, que cette marchande, et je ne tardai pas à reconnaître que son visage repoussant ne trahissait que trop ses ignobles instincts.Émile Gaboriau (1832-1873)
Deborah me devançait de quelques pas, et je faisais in petto ces réflexions, mais toutefois en les repoussant.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Cette proposition prévoit précisément une plus grande flexibilité en repoussant l’échéance pour l’octroi de l’aide et en supprimant certaines restrictions.Europarl
Le spectacle, au reste, est trop curieux pour que je le néglige ; il achève énergiquement la physionomie de ce peuple plein de contrastes ; peut-être est-il encore plus terrible que repoussant.Eugène Fromentin (1820-1876)
Cet homme était borgne, et la pupille blanche de son œil dansait toujours et rendait son visage disgracié encore plus repoussant.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Puis, comme on cognait à la porte, elle fut bonne fille, repoussant la fenêtre, jetant les vêtements de son amie au fond d'une armoire.Émile Zola (1840-1902)
D'un seul bond je le saisis, et le repoussant des deux mains hors de la chambre, je lui aplatis le nez avec la porte.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
La loi civile les punit des fautes de leurs pères en les repoussant de la famille et de l'héritage.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il a un œil éraillé et la figure horriblement marquée de petite vérole ; en un mot, c'est l'être le plus repoussant que l'on puisse imaginer.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Il suffit de dire que nous parcourons une vingtaine de kilomètres repoussant de nombreuses charges ennemies, qui réussissent presque toujours à nous faire perdre un ou deux hommes.Charles Des Écores (1852-1905)
On l'avait établi dans des terres basses, et repoussant à force de digues la mer et les rivières dont ces plaines étaient couvertes.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Aujourd'hui que la moitié d'entre eux, en repoussant ce joug, se sont donné pleine carrière, comprend-on quelle serait la situation de ceux qui l'accepteraient pleinement comme par le passé ?Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Elle se livrait, lui permettait les caresses les plus vives et les plus secrètes, ne le repoussant, d'un mouvement de brusque vigueur nerveuse, que s'il tentait le seul acte défendu.Émile Zola (1840-1902)
Tout en ce taudis était à l'abandon et repoussant de malpropreté, tout dénonçait la misère et la plus basse crapule.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je voulus d'abord détacher les planches, en les repoussant avec la main, je n'y parvins pas.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Tant de ressentimens personnels se mêlent aux haines politiques, qu'à voir de près le spectacle des partis, il en devient repoussant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Elle s'approcha néanmoins pour me faire quelques caresses, mais je l'écartai aussitôt, en la repoussant de mes mains.Abbé Prévost (1697-1763)
Oui, vous me parliez d'amour en me témoignant de la haine ; vous m'imploriez en me repoussant.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Oh peuchère ! Oh peuchère !

Peuchère est emblématique d'une aire méridionale qui va des Hautes-Alpes à l'Hérault, en englobant les départements de l'Ardèche et de la Lozère.

27/10/2020