rue

définitions

rue ​​​ nom féminin

Voie bordée de maisons, dans une agglomération. ➙ artère, avenue, boulevard, impasse. La rue principale d'un village, la grand'rue, la grand-rue. Une petite rue. ➙ ruelle. Une rue calme, animée, commerçante. Se promener dans les rues. Traverser la rue. Au coin de la rue. —  locution À tous les coins de rue : partout.
La rue, les rues, symbole de la vie urbaine, des milieux populaires. Scènes de la rue. L'homme de la rue. Un gamin des rues. —  locution Être à la rue, sans domicile, sans abri.
La rue, siège des manifestations populaires. Descendre dans la rue (pour manifester).
Ensemble des habitants ou des passants d'une rue.
La rue, la population de la ville. La rue s'agitait, se soulevait.

rue ​​​ nom féminin

Plante des prés vivace, à fleurs jaunes. La rue fétide.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ou nous nous trouverons face à un vide juridique, avec des répercussions pour les gens de la rue.Europarl
La rue offrait de hauts pignons taillés, et ça et là des devantures de boutiques.Victor Hugo (1802-1885)
Il se taisait depuis l'angle de sa rue et ne paraissait pas se rappeler ma présence.Paul Bourget (1852-1935)
Elle est dans une rue bien peu aérée et sera bien malsaine pour un homme de mon âge.Judith Gautier (1845-1917)
Se retrouver à la rue, c'est le plus souvent un pas irréversible franchi dans la marginalité.Europarl
Je me collais contre elle, espérant pouvoir m'échapper quand elle passerait la porte de la rue.Judith Gautier (1845-1917)
Elle s'éloigna, en promenant dans la rue, avec l'incertitude d'une femme qui n'a pas de but fixe, sa grâce ondoyante et féline.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Il y a une différence énorme entre prêcher la bonne parole à un coin de rue et la mettre en pratique.Europarl
L'homme de la rue ne comprend pas que les inspections ne puissent être effectuées de façon systématique pour des raisons de déséquilibre du personnel.Europarl
À ces constructions succédèrent bientôt des maisons qui obstruèrent cette rue, et la rendirent même dangereuse, parce que c'étoit un des principaux passages par lesquels on arrivoit aux halles.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Les maisons appuyées sur les pentes rapides des deux montagnes, sont disposées de manière que la terrasse des unes sert de rue et de cour aux autres.Volney (1757-1820)
On les reconnaît dans la rue à leur démarche, au salon, à leur tenue, à table, à leurs gestes.Jules Legras (1866-1939)
La jeune femme de la rue répondit par un seul coup et le volet s'entr'ouvrit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette rue est ancienne, car il en est fait mention dans les actes de 1290.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
La porte fut démolie en 1701 ; et en 1704, un arrêt du conseil ordonna que la rue seroit continuée jusqu'au boulevart.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Vous couchiez dans la chambre du fond et votre ami dans celle dont j'ai fait la mienne, sur la rue.Guy de Maupassant (1850-1893)
Alors, il allait donc la chasser, la mettre à la rue, pour ne jamais la revoir ?Émile Zola (1840-1902)
Mais, moi, j'ai constaté de mes yeux comment réactionnaires et révolutionnaires se menaçaient, se frappaient en pleine rue.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
L'implacable loi du marché appliquée aux logements jette à la rue des millions de personnes, des jeunes en particulier, qui ne peuvent accéder à un emploi stable.Europarl
Il était bien loin dans la rue, et me faisait des signes expressifs de m'arrêter.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RUË » s. f.

Plante toûjours verdoyante, qui pousse plusieurs feuilles grosses & grasses d'une même queuë, estroites à leur issuë, & larges au bout. Elle a plusieurs rameaux & surgeons, à la cime desquels sortent des fleurs jaunes, & peu differentes de celles d'hypericon, d'où derechef sortent de petits boutons de forme quadrangulaire, où l'on trouve une petite graine noire. Sa racine est forte & grosse, dure comme du bois : elle est amere, & piquante au goust. Josephe fait mention d'une plante de ruë qui estoit aussi grande qu'un figuier. On dit que la belette voulant combattre contre le serpent, mange auparavant de la ruë, pour se servir de preservatif contre son venin. Il y a une ruë sauvage, que les Orientaux appellent moli, dont les feuilles sont plus longues & plus tendres que celles de l'autre ruë, & ont une odeur forte & puante. Sa fleur est blanche, & produit des testes comparties en trois, qui sont un peu plus grosses que celles de la ruë de jardin, au dedans desquelles il y a une graine faite en triangle, roussastre & amere, que quelques-uns avec les Arabes appellent harmala. Il y a aussi une espece de ruë qu'on appelle ruta capraria, que quelques-uns appellent galega. Il y a aussi une ruë parietaire. Voyez Parietaire.

Définition de « RUË » s. f.

Espace qui est entre des maisons pour servir de passage au public. Il est deffendu de faire des saillies, des advances sur la ruë, d'encombrer les ruës. On fait des taxes pour le nettoyement des ruës. A Paris on a ouvert les ruës passantes & estroites, on les a rendu plus larges. Pour marcher seurement, il faut aller par les grandes ruës. Cette place a tant de toises sur ruë. On a barré, barricadé les ruës. Les alignements des coins des ruës ne se donnent qu'en presence des Officiers de Justice. Ce mot vient de rua, dont quelques Auteurs Latins se sont servis en la même signification. Menage. Borel croit qu'il peut venir de roye, vieux mot François qui signifioit ligne, ou raye. Du Cange dit qu'on a dit ruata, ruta, ruda, & ruga dans la basse Latinité, pour signifier une ruë, & place marchande.
 
RUË, se dit proverbialement en ces phrases. Cela est vieux comme ces ruës, n'est plus à la mode. C'est un fou à lier, qui court les ruës. On dit aussi, qu'une chose court les ruës, lors qu'on a de la peine à la vendre, lors qu'on la porte de maison en maison, ou qu'on la crie par les ruës. On dit qu'un homme a pignon sur ruë, pour dire, qu'il a du bien en evidence qu'il peut hypothequer. On dit aussi pour se moquer d'un homme qui parle en galimathias, Le bout de la ruë fait le coin. On dit aussi, que les ruës sont pavées de quelque chose, pour dire, qu'elle est fort commune.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2021