vallée

 

définitions

vallée ​​​ nom féminin

Espace allongé entre deux zones plus élevées (pli concave) ou espace situé de part et d'autre du lit d'un cours d'eau. ➙ val, vallon ; gorge, ravin. Les pentes, le fond d'une vallée.
Religion Vallée de larmes, de misère : la vie terrestre.
Région qu'arrose un cours d'eau. ➙ bassin. La vallée de la Loire, du Nil.
en montagne Se dit des régions moins hautes (vallées proprement dites et pentes).
 

synonymes

vallée nom féminin

vallon, canyon, cluse, combe, défilé, dépression, gorge, goulet, ravin, ravine, val (vieilli ou Toponymie)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La vue des habits rouges qui approchaient inquiéta un peu la population de la vallée.Hippolyte Taine (1828-1893)
Mais elle vit bientôt que le chemin descendait de plus en plus rapidement vers le fond de la vallée.George Sand (1804-1876)
Demain j'aurai quitté cette douce et belle vallée où j'ai vécu deux jours si heureux malgré tout !George Sand (1804-1876)
L'adresse est là, sur cette lettre que vous voudrez bien mettre à la poste dès que j'aurai quitté cette vallée de larmes...Georges Darien (1862-1921)
Nous la cherchons dans la profondeur de la vallée : c'est au sommet des montagnes que nous la découvrirons.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Une verdoyante vallée, tachée de points blancs, de plaques lumineuses, reliait maintenant les deux énormes blocs qui composent l'île.Gustave Toudouze (1847-1904)
C'est une grande vallée encombrée de sables, adjacente à celle des natrons, et dont le bassin a près de trois lieues d'un bord à l'autre.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Et il plongea dans les broussailles pour gagner le cours d'eau, tout au fond de la vallée.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Nous étions suivis d'une foule immense accourue pour dire les regrets de cette vallée où elle avait enterré dans le silence une foule de belles actions.Honoré de Balzac (1799-1850)
La vallée est étroite et sombre ; une eau noire sort des rochers percés de tombeaux, qui en forment les parois.Ernest Renan (1823-1892)
C'est une vallée très large, et puis, là-bas, au bout de la vallée, des coteaux.Octave Mirbeau (1848-1917)
Et qu'importe même mon amour malheureux, puisque c'est à la profondeur de la vallée des larmes que se mesurent les altitudes de l'amour.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les fenêtres de la salle, ouvertes sur la vallée, laissaient entrer par bouffées les âpres parfums des bois.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Sur la côte élevée qui domine le village, au sud, il s'arrêta pour embrasser d'un coup d'œil les jolies maisons groupées dans la vallée, sur le bord de la rivière.Pamphile Le May (1837-1918)
La vallée se rétrécissait de plus en plus, et, à la clarté de la lune, il pouvait distinguer la place où elle semblait se fermer tout à fait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Avant-hier, voyant ma mère très bien, je bravai neiges et glaces et revins dans ma vallée, comme pour vous faire une visite.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Ils ne sortaient guère de leur vallée, s'aimaient uniquement, vivaient de larmes, et se quittaient peu.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
De vallée à vallée on se heurtait sous la menée de chefs rancuniers et impies.Victor Segalen (1878-1919)
A te voir, j'avais conscience de son ciel libre, et, lorsque mes yeux interrogeaient la vallée, je retrouvais tes lignes souples et fortes dans les ondulations des terrains.Émile Zola (1840-1902)
Ensuite ils se mettent en marche, et, après un peu de chemin, ils arrivent au bord d'un fleuve qui coulait dans une belle vallée.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020