val

 

définitions

val ​​​ , pluriel vaux ​​​ ou vals ​​​ nom masculin

(dans des noms de lieux) Vallée. Le Val de Loire. Les Vaux-de-Cernay.
locution À val : en suivant la pente de la vallée. ➙ en aval. —  Par monts et par vaux. ➙ mont. —  locution À vau l'eau. ➙ à vau-l'eau.

VAL ​​​ nom masculin (sigle de véhicule automatique léger)

(en France) Sorte de métro entièrement automatisé, circulant sans conducteur.
 

synonymes

val nom masculin

vallée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et ils prirent l'habitude d'attacher les bêtes dans un repli du val plein de broussailles.Guy de Maupassant (1850-1893)
On y vend du val-de-penas et des vins généreux.Théophile Gautier (1811-1872)
Un soir, elle était penchée, immobile, devant le silence du val.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Peloton par peloton, elles remontèrent les pentes du val et s'effacèrent dans les bois.Paul Adam (1862-1920)
Quant à nous, gagnons ces rochers que vous voyez sur la gauche et qui dominent le val.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Mais bientôt le val se rétrécit peu à peu.Jules Verne (1828-1905)
Il reconnut les houzards hongrois dans le val qu'une maison forestière désignait aux investigations des éclaireurs.Paul Adam (1862-1920)
Aussi loin que mon œil put percer la nuit le val était désert, la neige continuait à tomber en silence, et l'ouragan à rugir sur la montagne.Émile Souvestre (1806-1854)
De place en place, quand le val rapide s'arrête à une espèce de marche, les hommes ont maçonné un réservoir qui retient l'eau des orages.Guy de Maupassant (1850-1893)
Carn-à-val signifie, mot à mot, chair à bas !Émile Souvestre (1806-1854)
Dans le val d'où il sortait, on aperçut les kolbacks des hussards et leurs banderoles écarlates qui s'amassèrent.Paul Adam (1862-1920)
Ces lots étaient tout petits et si bon marché que toutes les menues terres du val y passèrent.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VAL » s. m.

ou VALÉE. s. f. Espace creux enfermé entre des montagnes. Le Val des Choux, le Val des Escoliers, sont des lieux bas où sont situez deux Abbayes Chefs d'Ordre. La Valée de Montmorency, de Gif, &c. Tous les hommes se trouveront à la valée de Josaphat pour estre jugez.
 
VALÉE, signifie aussi la pente, la descente de la montagne. Il faut mettre pied à terre à la valée. Il est aisé de courir à la valée.
 
On appelle figurément le monde, une valée de misere. A Paris on dit, Aller à la valée de misere, pour dire, Aller au marché aux volailles.
 
Il y a aussi une espece de poires qu'on appelle poires de valée, qui a une petite marque rousse vers la queuë, & qui est assez hastive.
 
On dit proverbialement, Il n'y a point de montagne sans valée, parce que ce sont deux choses de leur nature inseparables. On dit aussi, Courir, chercher par monts & par vaux, pour dire, en tous lieux hauts & bas.
 
VAL & VAU, se disent quelquefois adverbialement, pour signifier, D'enbas, ou allant en enbas. Vent d'aval. Il est allé avau l'eau. Il est tombé avau les montées. Il est bas.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020