passion

 

définitions

passion ​​​ nom féminin

surtout pluriel État affectif et intellectuel assez puissant pour dominer la vie mentale. Obéir, résister à ses passions, vaincre ses passions. ➙ désir.
Amour intense. Déclarer sa passion. ➙ flamme. Passion subite. ➙ coup de foudre.
Vive inclination vers un objet auquel on s'attache de toutes ses forces. La passion du jeu.
Affectivité violente, qui nuit au jugement. Discuter sans passion. —  Céder aux passions politiques.
La passion, ce qui, dans une œuvre, est le signe de la sensibilité, de l'enthousiasme de l'artiste. ➙ émotion, vie.
Religion La Passion, souffrance et supplice du Christ.
Arbre de la passion, la passiflore*. Fleur de la passion, sa fleur. (courant) Fruit de la passion. ➙ grenadille, maracuja.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Avant tout, je remercie notre collègue pour son travail et pour la passion qui l'anime.Europarl
Comment, avec une éducation pareille, et avec une passion toujours croissante pour les lettres, m'avisai-je, quelques années plus tard, d'avoir une opinion politique ?Armand de Pontmartin (1811-1890)
Le caractère général de sa physionomie était grave, presque triste ; mais il ne laissait voir aucune trace de sévérité ou de passion violente.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Comme ils s'aimaient trop pour se rien cacher, ils se firent bientôt l'aveu de leur passion réciproque.Gaston Maugras (1850-1927)
Je pense du reste que la discussion sur le copyright a été plus marquée par la passion des arguments que par les faits véritablement nouveaux.Europarl
Nous l'avons vue poursuivre tranquillement la ruine d'un homme qui l'adorait, cela sans y mettre la moindre passion, et comme elle eût accompli la tâche la plus simple.Paul Féval (1816-1887)
Nous nous sommes prononcés en faveur de cinq mois, tandis que le rapporteur a défendu les six mois avec passion.Europarl
Je vous demande de garder cette passion au cours des cinq prochaines années – j'aimerais la voir chaque semaine.Europarl
J'ai constaté hier – nous étions à la séance de nuit ensemble – la passion que vous avez pour ce sujet et je m'en réjouis.Europarl
Ces sortes de fanfaronnades entrent pour une forte part dans les rivalités entre amis des femmes, qui n'ont pas la passion pour excuse.Paul Bourget (1852-1935)
Poètes, auteurs, journalistes, amateurs, discutaient avec passion la nouvelle pièce : les uns la portaient aux nues, les autres la traînaient dans la boue.Gaston Maugras (1850-1927)
Les déclarations des nouveaux commissaires désignés confirment notre jugement : ils serviront avec passion les intérêts des grandes entreprises.Europarl
Ils sont en colère - à juste titre - à cause des règles commerciales iniques qui vont à l’encontre des pauvres et ils appellent au changement avec passion.Europarl
Les rochers s'élèvent et les ruisseaux coulent dans les lieux champêtres que la passion rendait fortunés.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Celui qui s'abandonne aux désirs de la passion, qui cherche les jouissances, sent ses passions se développer de plus en plus et se trouve enchaîné par les passions.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Ces heures se sont écoulées trop courtes pour notre passion, trop longues pour notre repos !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Toute la vie du vers était enlevée ; on n'y sentait pas la réalité de la passion.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je voudrais encore aborder d'autres points, des points qui ont été soulevés, au cours du débat, avec une passion particulière et qui revêtent une importante particulière.Europarl
Je sais qu’il s’agit là pour vous d’un motif de préoccupation, que vous exprimez avec passion.Europarl
En relisant aujourd’hui ces mots, je reconnais la passion qui nous animait à l’époque.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PASSION » s. f.

Terme de Physique, relatif & opposé à action, qui se dit lors que quelque corps naturel reçoit ou souffre l'action de quelque agent. Il n'y a point d'action sans passion. On le dit aussi en Grammaire. Le verbe actif est celuy qui marque l'action ; le passif, celuy qui marque la passion.
 
PASSION, signifie aussi, Souffrance corporelle. JESUS-CHRIST a souffert mort & passion pour racheter le genre humain. La Passion a été escrite par les quatre Evangelistes. Depuis que ce mot a été consacré à ce mystere, il n'a plus été en usage pour les autres souffrances corporelles, si ce n'est à l'égard de quelques Martyrs, & en cette phrase proverbiale, Il m'a fait souffrir mort & passion, pour dire hyperboliquement, Il m'a fort tourmenté, incommodé, ou ennuyé.
 
Le mot de passion en Bas-Breton signifie encore agonie. Il est emprunté du Latin passio.
 
PASSION, se dit aussi dans l'Eglise, de la Feste qu'on fait en memoire de la Passion de Nôtre Seigneur pendant la cinquiéme semaine de Caresme qu'on appelle la Semaine de la Passion. Le Dimanche de la Passion. On le dit aussi de l'Office, & du long Sermon qu'on fait le Vendredy Saint.
 
PASSION, se dit aussi parmi le peuple d'un son de cloche qu'on fait au milieu de la Messe vers la consecration, & dans les villages avant le dernier coup de la grande Messe, auquel temps le Curé recite la Passion. On le dit aussi d'un certain son de cloche qu'on fait pour les agonisans, afin qu'on se mette en priere pour eux.
 
PASSION, en Morale, se dit des differentes agitations de l'ame selon les divers objets qui se presentent à ses sens. Les Philosophes ne s'accordent pas sur le nombre des passions. Les passions de l'appetit concupiscible, sont la volupté & la douleur, la cupidité & la fuite, l'amour & la haine. Celles de l'appetit irascible sont la colere, l'audace, la crainte, l'esperance, & le desespoir. C'est ainsi qu'on les divise communément. Les Stoïciens en faisoient quatre genres, & se pretendoient estre exempts de toutes passions. Voyez l'Abregé de Gassendi, & sur tout Monsieur Descartes, qui a fait un beau Traité des Passions d'une maniere physique. Coeffeteau a fait le Tableau des Passions ; la Chambre, les Caracteres des Passions ; Le Pere Senaut, l'Usage des Passions.
 
PASSION, se dit par excellence de l'amour. On appelle une belle passion, une amour fidelle, constante, & honneste qu'on a pour une personne de grande vertu & de grand merite, sans aucune relation à la brutalité. Et au contraire on appelle passion sale, aveugle, brutale, desreglée, emportée, celle qui a pour but les plaisirs corporels. En ce sens on dit, Estre maistre, ou esclave de sa passion ; Dompter, ou suivre ses passions. La passion se ralentit, ou s'excite, suivant les divers mouvements de l'ame.
 
PASSION, se dit aussi de la chaleur avec laquelle on fait quelque chose. Il faut qu'un bon Magistrat soit sans passion ; qu'un sage Advocat plaide sa cause sans passion, sans s'emporter en injures, en invectives contre la partie adverse. Pour bien persuader, il faut faire croire qu'on parle sans passion. Il sert ses amis avec grande passion.
 
PASSION, se dit aussi de tout desir violent, ou inclination qui nous donne de l'affection pour quelque chose. Cet homme a une furieuse passion. Je suis avec passion vôtre serviteur.
 
PASSION, se dit aussi en Rhetorique, en Poësie, en Peinture, & en Musique, de l'art d'exciter, ou de representer les passions. Un Orateur vehement, un Poëte Dramatique, tâchent d'exciter la passion dans l'esprit de leurs auditeurs. Les anciens Musiciens excitoient, ou appaisoient les passions, comme on dit de la harpe de David à l'égard de Saül, des flustes de Timothée à l'égard d'Alexandre. Ce Peintre exprime bien les passions. Ce Comedien entre bien dans les passions de ceux qu'il represente.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019