ardeur

 

définitions

ardeur ​​​ nom féminin

littéraire Chaleur vive. L'ardeur du soleil.
au figuré Énergie pleine de vivacité. Ardeur au travail. ➙ cœur, énergie, entrain, fougue, zèle. Soutenir une opinion avec ardeur. ➙ exaltation, ferveur. —  familier Modérez vos ardeurs !
vieilli Désir amoureux.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ceux qui ne sont que des hommes, ne peuvent-ils donc supporter l'ardeur brûlante de cette gloire, objet de leur ambition ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les libéraux que nous sommes sont animés d'une grande ardeur en faveur des droits de l'homme.Europarl
J'avais beau me sentir innocent, en toute conscience, des torts dont elle pouvait me soupçonner, je n'en fuyais pas moins ces yeux étranges dont je ne pouvais supporter l'ardeur affamée.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Notre collègue a travaillé avec une ardeur et une efficacité exceptionnelles au cours des six derniers mois.Europarl
Je crois pouvoir dire que nous avons charpenté avec beaucoup d'ardeur ce que j'appellerais le modèle social européen.Europarl
Il a travaillé avec ardeur afin d'être sûr que nous puissions débattre aujourd'hui des modifications proposées aux dispositions générales, après qu'elles sont passées si rapidement par toutes les étapes institutionnelles.Europarl
Jamais je n'avais vu une ardeur aussi passionnée que celle avec laquelle elle prononçait ces mots.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Que personne ne s'imagine que notre ardeur à fixer le prix de l'élargissement nous fera négliger les réformes à entreprendre.Europarl
La femme parut un instant aiguillonnée par une énergie nouvelle.... elle avait une force surnaturelle.... elle travaillait avec l'ardeur du désespoir....Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Comme moi, elle avait ces pensées solitaires et errantes, cette ardeur pour les sciences secrètes et un esprit capable de comprendre l'univers.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Nous mettons toute notre ardeur et toutes nos capacités de temps et d'intelligence pour arriver à résoudre ces problèmes.Europarl
Vidocq, par exemple, était bon pour deviner ; c'était un homme de patience mais sa pensée n'étant pas suffisamment éduquée, il faisait continuellement fausse route, par l'ardeur même de ses investigations.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
L'ardeur du feu se reflétait sur la tête chauve de l'aubergiste, dans ses yeux brillants, sur sa bouche humide, sur sa face bourgeonnée, grasse et ronde.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
J'avais l'habitude de m'y rendre chaque après-midi, quand le soleil avait perdu de son ardeur.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
À ce moment, le vieux grison fut pris, bien mal à propos, d'une ardeur dont je l'aurais cru incapable depuis longues années.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Son pâle visage était tout illuminé par l'ardeur cupide qui brillait dans son regard, en comptant l'argent qu'il venait de voler à sa petite-fille de ses propres mains.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Ils ont mis beaucoup d'ardeur et de volonté politique à renforcer la lutte contre les infractions dans une série de domaines clés.Europarl
En vain veut-il calmer leur ardeur téméraire, – la main qui allume l'incendie ne peut l'éteindre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je ne voyais nullement ce qu'ils pouvaient trouver d'intéressant dans ces longues causeries, ni pourquoi ils souriaient si finement dans l'ardeur de la discussion.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
La raison pour laquelle je ne pouvais aller tout-à-fait nu, c'est que l'ardeur du soleil m'était plus insupportable quand j'étais ainsi que lorsque j'avais quelques vêtements.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARDEUR » s. f.

Grande chaleur. L'ardeur du feu est plus grande en hiver qu'en esté. les ardeurs du soleil sous la Ligne sont temperées par les vents frais de la nuit. l'ardeur de sa fievre diminuë. On dit aussi, Ardeur d'urine, quand on sent de la cuisson lors qu'on urine.
 
ARDEUR, se dit figurément en Morale, & signifie, Passion, vivacité, emportement, fougue. Il faut aimer ses amis avec beaucoup d'ardeur. son esprit n'a pas assez d'ardeur pour s'appliquer à la Poësie. il a fait cela pendant l'ardeur du combat, de la colere, de la dispute, de la jeunesse. ce cheval a trop d'ardeur, il s'emporte trop.
 
Ces mots viennent du Latin ardere, estre en feu.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020