épuiser

 

définitions

épuiser ​​​ verbe transitif

Utiliser (qqch.) jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. ➙ consommer, dépenser, user. Épuiser toutes les réserves. Épuiser un stock (en le vendant). ➙ écouler ; épuisé (1).
au figuré User jusqu'au bout. ➙ lasser. Ce travail a épuisé toute son énergie. —  Épuiser un sujet, le traiter à fond.
Réduire (qqn, ses forces, sa santé) à un affaiblissement complet. ➙ affaiblir, exténuer, fatiguer, user ; familier vider. Cette maladie l'épuise. —  Excéder, lasser. Son bavardage m'épuise.

s'épuiser ​​​ verbe pronominal

Perdre ses forces. S'épuiser à faire qqch. ➙ s'éreinter. Elle s'épuise au travail ; à travailler. ➙ se tuer. —  par exagération Je m'épuise à vous le répéter. ➙ s'évertuer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épuise

tu épuises

il épuise / elle épuise

nous épuisons

vous épuisez

ils épuisent / elles épuisent

imparfait

j'épuisais

tu épuisais

il épuisait / elle épuisait

nous épuisions

vous épuisiez

ils épuisaient / elles épuisaient

passé simple

j'épuisai

tu épuisas

il épuisa / elle épuisa

nous épuisâmes

vous épuisâtes

ils épuisèrent / elles épuisèrent

futur simple

j'épuiserai

tu épuiseras

il épuisera / elle épuisera

nous épuiserons

vous épuiserez

ils épuiseront / elles épuiseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces taux sont tellement élevés qu’une hausse supplémentaire pourrait épuiser toutes les économies réalisées par les autres secteurs économiques au prix d’efforts acharnés.Europarl
Il y fut accueilli par des scènes violentes ; on l'attaqua avec tous les moyens qui devaient le plus épuiser sa résistance ; il fut pressé, poursuivi, agité contre ses inclinations.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Comme je voyage presque toujours seul, j'avance sans que personne ait à me reprocher d'épuiser ma monture.George Sand (1804-1876)
En définitive, on ne me persuadera jamais que ce soit un mal de jeter à la vipère le lambeau d'étoffe sur lequel doit s'épuiser son venin.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Les pays réfléchissent au montant global à dépenser afin d'épuiser tous les fonds qui leur ont été alloués.Europarl
Quelquefois cependant, sur ses derniers jours, la provision peut s'épuiser, et nous verrons les conséquences de cet accident.Jean Pérez (1833-1914)
Très heureusement, ce dernier métal, il n'est pas à craindre que l'on puisse jamais l'épuiser ; c'est la composition même du globe terrestre.Jules Verne (1828-1905)
Un conflit capable d'épuiser l'optimisme des meilleurs d'entre nous requiert une fois encore de puiser plus profondément dans nos ressources de patience et d'engagement.Europarl
Il s'agit de protéger l'industrie et les investissements privés en les stimulant sans épuiser cette force motrice : l'être humain qui est et reste le cœur et l'esprit de la recherche.Europarl
Essayons de donner à la femme plus de liberté, sans épuiser ses forces ni compromettre sa santé : voilà l'essentiel.Charles Turgeon (1855-1934)
Il a donné plus de quatre cents concerts, sans épuiser l'enthousiasme des auditeurs, partout acclamé et regretté partout.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Mais il ajouta, en homme qui veut, cependant, épuiser toutes les objections avant de s'engager.Jules Verne (1828-1905)
Nous n'avons nullement l'intention d'épuiser cette étude, et de passer en revue toutes les variations possibles.Alfred Binet (1857-1911)
Ils ont, ces savants, l'art heureux de limiter les sujets afin de les épuiser ensuite.Anatole France (1844-1924)
Il passait souvent, comme je l'ai déjà dit, des journées entières au fond des bois, sans épuiser la vigueur de cette imagination qu'il n'osait montrer au logis.George Sand (1804-1876)
Quand ces dernières provisions commencèrent à s'épuiser, on ne put se dissimuler l'issue nécessaire d'une situation désespérée.Émile Vincens (1764-1850)
Il sentit qu'il y allait de sa vie et de l'existence de son peuple, et qu'il devait tout épuiser pour reconquérir sa position au nord du fleuve.Amédée Thierry (1797-1873)
Je ne pouvais pas davantage garder ma position ; mes forces ne tardèrent pas à s'épuiser, et l'instant d'après j'avais glissé malgré moi jusqu'en bas du poteau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
J'adhère en particulier aux sentiments du rapporteur selon lesquels les mesures de développement rural ne devraient pas épuiser les ressources destinées aux paiements directs aux agriculteurs.Europarl
Je désire que tu t'attaches à la vie réelle, positive ; qu'au lieu de t'épuiser en critiques sur les lois qui nous gouvernent, tu en étudies le sens et l'application.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPUISER » v. act.

Oster toute l'eau d'un endroit, tarir une source. On espuise les puits, on en vuide l'eau pour les curer. On a du mal à espuiser les sources vives.
 
On dit, Espuiser ses reins, espuiser sa bourse, espuiser ses forces, pour dire, les vuider, les user, les consumer.
 
ESPUISER, se dit figurément en choses morales. Une longue estude espuise les esprits. Quand on fait un Dictionaire, c'est une matiere qu'on ne peut espuiser, il est impossible qu'on n'oublie quelques mots. On dit aussi, qu'un esprit est espuisé, quand à force d'avoir parlé ou écrit sur une matiere, il ne peut plus rien produire de nouveau. Il n'y a point de genie si fecond, qu'il ne s'espuise à la fin.
 
ESPUISÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020