auxiliaire

 

définitions

auxiliaire ​​​ adjectif et nom

Qui aide par son concours (sans être indispensable). Moyen auxiliaire. ➙ accessoire, annexe, complémentaire. Moteur auxiliaire.
nom Personne qui aide en apportant son concours. ➙ adjoint, aide, assistant, collaborateur. Faire de qqn son auxiliaire.
Employé(e) recruté(e) à titre provisoire par l'Administration (non fonctionnaire, non titulaire).
Auxiliaire médical(e) : soignant(e) non médecin (infirmier, orthophoniste…). Auxiliaire de justice (huissier…).
Auxiliaire de vie : personne qui aide à domicile une personne dépendante. ➙ aidant, aide.
Verbe auxiliaire ou nom masculin un auxiliaire, verbe qui est réduit à la fonction grammaticale de former les temps composés des verbes. « Avoir » et « être » sont des auxiliaires ; « faire », « laisser », « aller », « venir » peuvent être auxiliaires.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En elle, vous trouverez un défenseur officieux et un puissant auxiliaire pour repousser les invasions de la gent créancière.Émile Marco de Saint-Hilaire (1796-1877)
On ne peut s'empêcher de penser qu'une partie du monde politique européen se considère comme auxiliaire de cette idéologie.Europarl
Cette confusion n'aurait pas été grave, si le rôle du jongleur était resté ce qu'il était à l'origine de la poésie des troubadours : celui d'un auxiliaire utile des poètes.Joseph Anglade (1868-1930)
Mais bientôt, comme honteux d'avoir consulté ce pauvre auxiliaire, il rassembla toutes ses forces pour un nouvel assaut ou pour une nouvelle défense.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J’ai moi-même été étroitement associé à ce travail à partir de 2001, mais je ne suis qu’un simple auxiliaire, vu la quantité de travail qu’il a traitée.Europarl
Ce n'était pas là, il s'en fallait du tout au tout, l'homme qu'ils espéraient rencontrer, l'auxiliaire dont ils jugeaient le concours indispensable à la réussite de leurs projets.Émile Gaboriau (1832-1873)
Picounoc recueillait avec avidité les bonnes paroles du jeune homme et devinait qu'il avait un auxiliaire nouveau.Pamphile Le May (1837-1918)
Cet «auxiliaire» ne pouvait rien soulever, ne pouvait pas lever les bras, ne pouvait, en fait, accomplir aucune des tâches qu’un travailleur social à domicile doit accomplir.Europarl
Puis, à tout dire, mon plus puissant auxiliaire, ce fut l'amour – fait de reconnaissance et de soumission – qu'il vouait à celle qui l'avait sauvé.Jules Lermina (1839-1915)
Les dockers et le personnel auxiliaire qui dépendent de la flotte de pêche aux corégones pour gagner leur vie se trouvent aujourd’hui au bord de la ruine.Europarl
D'ailleurs il avait servi d'auxiliaire à la conquête en attaquant la ville du côté de terre, et peut-être la propriété aurait-elle fait naître quelques prétentions opposées.Émile Vincens (1764-1850)
De grands frissons secouaient son échine, quand ses périodes faisaient allusion à l'effort de son père dont ce vétéran avait été l'auxiliaire fidèle.Paul Adam (1862-1920)
Pour me réserver toute liberté d'agir, je devais alors lui ôter tout espoir et le rendre ainsi à son insu mon auxiliaire dans la lutte suprême que je voulais tenter.Eugène Sue (1804-1857)
Mais le calcul peut être dans cette voie un auxiliaire utile, ne fût-ce qu'en montrant l'improbabilité ou l'impossibilité de certaines hypothèses.Pierre Puiseux (1855-1928)
Mais alors ils avaient pour eux un grave et puissant auxiliaire, la pauvreté publique, qui ne voyait dans les dépenses d'art et de luxe qu'une coupable prodigalité.Jules Michelet (1798-1874)
Enfin on se remit au travail et les devoirs furent promptement terminés, car la bonne humeur est le meilleur auxiliaire qu'on puisse donner aux enfants.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Il emportait aussi secrètement les bulles de son futur auxiliaire, obtenues dans les conditions que nous verrons plus loin.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il servait d'auxiliaire au premier quand, sur le champ même de bataille, tous deux se réunirent contre lui.Émile Vincens (1764-1850)
Je signale à l'agriculture et je lui recommande avec insistance ce précieux auxiliaire, si zélé pour rechercher le ver gris au printemps, si habile pour en découvrir les clapiers.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il était sûr que ce volontaire de la haine le seconderait mieux « à l'œil, » comme il disait, que l'auxiliaire le plus chèrement payé...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AUXILIAIRE » adj. masc. & fem.

Qui vient au secours. Un Prince doit plus se fier à ses soldats, qu'à ses trouppes auxiliaires. outre les raisons principales, on se sert par fois heureusement des moyens auxiliaires ou subsidiaires.
 
En termes de Grammaire, on appelle Verbes auxiliaires, ceux qui servent à conjuguer les autres, comme sont les verbes Estre, & Avoir, tant en François qu'en Italien & en Espagnol.
Podcasts Parler comme jamais, avec Le Robert Parler comme jamais, avec Le Robert

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

26/11/2020