Auxiliaires

Un auxiliaire est un verbe qui s'emploie pour conjuguer les autres verbes à certaines voix, certains modes et certains temps.
Avoir et être sont deux auxiliaires purs, c'est-à-dire qu'ils perdent leur sens propre lorsqu'ils entrent dans la conjugaison d'autres verbes.

avoir

L'auxiliaire avoir permet de former les temps composés de la voix active de tous les verbes transitifs et impersonnels et de la plupart des verbes intransitifs :
J'ai acheté un livre. (verbe transitif)
Il avait neigé. (verbe impersonnel)
L'avion aurait amerri. (verbe intransitif)

être

L'auxiliaire être permet de former les temps composés de tous les verbes pronominaux :
Elle s'est évanouie.
Vous vous étiez rencontrés.
Ils se seraient disputés.
Il est également utilisé pour conjuguer les verbes intransitifs qui indiquent :
  • un état ou une position (demeurer, rester) :
    Il était resté au lit toute la journée.
  • un changement d'état (advenir, décéder, devenir, échoir, éclore, naître, mourir, survenir…) :
    Que sont-ils devenus ?
  • un déplacement (accourir, aller, arriver, descendre, entrer, monter, partir, parvenir, rentrer, repartir, ressortir, retomber, retourner, revenir, sortir, tomber, venir…) :
    Elles seraient reparties dans la soirée.
Enfin, l'auxiliaire être sert à conjuguer tous les verbes à la voix passive :
Elle applaudit. → Elle est applaudie.
Ils ont compris. → Ils ont été compris.
Certains verbes sont à la fois transitifs et intransitifs. Ils se conjuguent avec l'auxiliaire avoir lorsqu'ils ont un complément et avec l'auxiliaire être lorsqu'ils n'en ont pas :
Elle a monté la valise au dernier étage.
Elle est montée jusqu'au dernier étage.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019